Derniers Commentaires

Élaborer le quatrième Plan du Canada pour un gouvernement ouvert 2018-2020

Voici votre chance d’aider à façonner la façon dont notre pays est gouverné. D’ici juin 2018, vous pouvez aider à décider ce qu’est le gouvernement ouvert et ce que nous faisons pour l’appuyer.

La conversation publique reliera vos idées, vos préoccupations et vos expériences avec les engagements que le gouvernement et ses partenaires pourront prendre. Notre dialogue aura lieu dans des ateliers publics, sur les médias sociaux et lors d’événements communautaires.

Joignez-nous : Quatre façons d’améliorer le gouvernement aujourd’hui

Toutes les soumissions seront rendues publiques; pour en apprendre davantage, veuillez consulter l’énoncé de confidentialité.

Plan d’action du gouvernement ouvert - Mélanie Robert : transcription

Mélanie Robert: Bonjour. Je suis Mélanie Robert. Je travaille au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada sur le gouvernement ouvert. Le Canada est membre du Partenariat pour un gouvernement ouvert qui est un organisme international qui nous aide à structurer nos efforts en matière de gouvernement ouvert. Et à travers cette organisation-là, on produit un plan sur deux ans. En ce moment, on a un plan de 2016 à 2018, et vous pouvez vérifier si nos engagements sont maintenus. On y travaille très fort. Il nous reste encore une année pour accomplir tout ce qu’on veut faire.

Cette année, il y a quelque chose d’assez excitant qui s’en vient, c’est qu’on commence le nouveau Plan pour un gouvernement ouvert. Ça va être un plan qui va être de 2018 à 2020. On va avoir des consultations partout au Canada.

Le gouvernement ouvert, pour moi, c’est une façon de construire un meilleur pays en rendant le gouvernement plus ouvert, plus transparent, plus imputable, et on fait ça en invitant la participation des citoyens à la création des nouvelles politiques et de meilleurs services.

Ce plan-là va être spécial. Les étoiles sont alignées pour en faire un des plans les plus ambitieux jusqu’à date. Mais pour ça, on a vraiment besoin de votre aide. On a besoin d’avoir vos idées pour vraiment bien structurer notre plan. Donc venez sur le site ouvert.canada.ca. Impliquez-vous. Allez sur le site. Participez aux rencontres. Vous pouvez nous suivre aussi sur les médias sociaux. À partir du site, vous pouvez voir, par exemple, notre compte Twitter sur lequel vous pouvez suivre nos activités.

Le gouvernement ouvert c’est aussi à propos de participer à votre démocratie. C’est une façon pour vous de vous engager à améliorer la démocratie au Canada. Donc participez. C’est très important.

Faites part de vos idées et de vos expériences en ligne

Utilisez le formulaire en ligne pour participer.

Participez à un événement

Consultez le calendrier pour les événements en ligne et en personne.

Répondez au questionnaire

Prenez quelques minutes pour nous faire part de vos priorités et de vos intérêts.

Participez sur Twitter

Joignez la conversation à #GouvOuvertCan.

Quand aura lieu cet événement?

D’ici juin 2018, nous recueillerons les idées et façonnerons les engagements pour le prochain plan du Canada pour un gouvernement ouvert.

Figure
Timeline
Figure : version textuelle
  1. Façonner le plan : d'octobre 2017 à février 2018
  2. Rédaction et examen : de février à juin 2018
  3. Finaliser et mettre en œuvre : de juillet 2018 à juillet 2020

Apprenez-en davantage

Restez connecté

Partager vos réflexions

Si vous avez des commentaires sur cette page, veuillez nous le faire savoir ci-dessous.

 

Commentaires

Emily Best - 30 décembre 2017

I am very worried about the health and social service programs which are severely depleted in the area I live and in Toronto where my son lives. I am worried about services for our Native Canadians, Indian and French English descendants of early settlers. These families made Canada great with their religious and moral values. Now their descendants have less access to these services and their familial ideals are not being upheld. Please don"t allow so many refugees in that we can"t look after our own family. Why not put our aid into the countries where they are fleeing from. Talk to the homeless in Toronto on the streets who cant get housing but say the refugees get priority. Talk to my neighbors who can't get into hospital because the beds are full. First we take care of our own and then we give aid to those hurting around the world who are mostly happier in their own culture. We have a real problem in Canada.

Colin Lynch - 28 novembre 2017

I'm happy with the progress so far, particularly with the development of an open data toolkit and the 4th Plan on Open Government. I think we need to move away from where we began this journey in rowing boats to where we could so easily sail flagships, not in isolation, but as a fleet ;o)

SabN - 23 novembre 2017

Great work team!
I would be happy to assist you in any way - co-lead a session, help you facilitate, whatever it may be!
Let me know, happy to help!
You know how to reach me :)

Dr. Jane Arscott - 26 octobre 2017

Happy to contribute in any way I can.

The digital divide is alive and well; how can it be overcome or otherwise neutralized.

Gender analysis is similarly important.if the world Open Government seeks to support gives equal care and attention to the dignity of all persons, including Indian, Innu, Metis and all Indigenous Peoples.

Jane

Ajouter un commentaire