Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique La santé des poissons dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique est gérée pendant tout le cycle de production afin que l’on puisse maintenir des populations saines et déceler et traiter les cas de maladie dès qu’ils surgissent. Les conditions des permis d’aquaculture établissent des exigences en matière de surveillance et de déclaration obligatoires pour faire en sorte que tout impact potentiel soit atténué de façon appropriée dans les fermes salmonicoles. Un plan de gestion de la santé des poissons (PGSP) constitue un élément central pour la gestion de la santé des poissons d’élevage. Les PGSP sont approuvés par Pêches et Océans Canada (MPO) et décrivent les principes afférents à la santé du poisson que le titulaire de permis doit respecter si l’on veut maintenir la santé du poisson et la biosécurité à la ferme. Des vétérinaires font partie du personnel du MPO et des entreprises d’aquaculture (ou sont des employés contractuels, pour certaines entreprises) pour surveiller la santé des poissons dans les fermes. Les vétérinaires des entreprises supervisent les examens préalables systématiques de la santé du poisson et font en sorte que les activités quotidiennes d’élevage sont appropriées. Ils recensent également les mesures de gestion appropriées dans le cas où des préoccupations relatives à la santé du poisson seraient soulevées. Les titulaires de permis doivent soumettre de façon courante diverses données sur la santé du poisson au MPO. Les rapports courants couvrent notamment l’abondance du pou du poisson, l’utilisation d’antimicrobiens et des renseignements sur les [taux de mortalité](https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/85986a45-b71d-4380-8990-d5763fdf19a5"taux de mortalité"), y compris la [cause de mortalité](https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/0a8c5505-ecb3-4d8b-8120-462bd7def6bb"cause de mortalité") soupçonnée, toutes ces données devant être présentées mensuellement. D’autres rapports sont requis si le site a connu un taux de mortalité élevé, un événement lié à la santé du poisson qui a nécessité de faire appel à un vétérinaire ou une abondance du pou du poisson qui dépasse le seuil établi par le MPO. Par l’entremise du programme de vérification et de surveillance de la santé des poissons, le MPO surveille la santé de saumons d’élevage de façon à ce que les risques qui pèsent sur la santé et les risques de maladie qui touchent les poissons sauvages et d’élevage soient réduits le plus possible. Le Ministère publie également des [rapports](http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/regs-fra.html"rapports") sur la réglementation et la surveillance des installations d’aquaculture de poissons à nageoires en milieu marin de la Colombie-Britannique. Les sites font l’objet d’[inspections systématiques](http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/reporting-rapports/health-compliance-conform-sante/index-fra.html"inspections systématiques") pour faire en sorte que les conditions de permis et les PGSP soient respectés, pour que l’on puisse vérifier l’exactitude des déclarations effectuées par l’industrie et pour que l’on prélève des échantillons aux fins d’un examen préalable de la santé du poisson et d’un dépistage des maladies qui soient [indépendants](https://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/6c891715-317c-4d4d-9fe8-ea425e01d9d2"indépendants"). Tous les transferts à partir d’une installation de salmoniculture exigent une autorisation en vertu de l’article 56 du Règlement de pêche (dispositions générales). Des mouvements de poissons vers et à partir des installations d’aquaculture pourraient être nécessaires si l’on veut introduire de nouveaux stocks, favoriser la croissance du poisson à différents stades biologiques ou optimiser les capacités de production des installations. Toutes les demandes de transfert s’accompagnent d’une attestation signée par un vétérinaire, laquelle détaille et atteste l’état de santé des poissons à transférer. Le MPO évalue ces demandes pour déterminer si les mouvements des poissons pourraient nuire aux espèces et aux habitats aquatiques locaux. Les vétérinaires et les biologistes du MPO évaluent les données qui sont recueillies au cours des vérifications et des inspections menées par le MPO ainsi que les données soumises par l’industrie dans le but de brosser un tableau complet de l’état de santé des poissons à déplacer. À l’occasion, une préoccupation relative à la santé des poissons sera soulevée durant l’examen réalisé par le personnel évaluant la santé du poisson du MPO. Le plus souvent, il sera suffisant d’obtenir des clarifications auprès du personnel évaluant la santé du poisson de l’industrie pour régler la préoccupation. Cependant, à l’occasion, des mesures d’atténuation supplémentaires pourront être jugées nécessaires si l’on veut traiter les risques potentiels. Le bien-être animal et le traitement sans cruauté des poissons sont des considérations importantes lorsqu’on choisit la mesure d’atténuation la plus appropriée. Parmi les mesures d’atténuation fréquemment prises figurent les suivantes : • Tri par tailles préalable au transfert pour que l’on puisse choisir les poissons affichant le meilleur état de santé au sein d’une classe d’âge • Abattage sans cruauté pour éliminer les poissons touchés ou peu robustes qui sont plus susceptibles de présenter des maladies ou qui n’ingèrent vraisemblablement pas des aliments médicamenteux. Les poissons peu robustes sont des poissons qui se développent mal, qui cessent de s’alimenter ou s’alimentent moins bien et qui peuvent être émaciés (longs et maigres). Il existe diverses raisons qui expliquent qu’un poisson devient peu robuste, notamment son inadaptation à l’introduction en eau salée. • Traitement antibiotique préalable au transfert • Surveillance et déclarations après le transfert pour faire en sorte que tout problème continu est traité et transmis rapidement au MPO • Traitement en bain d’eau douce pendant le transfert pour lutter contre Paramoeba, un parasite susceptible de toucher les branchies des saumons de l’Atlantique d’élevage • Dans certains cas, le transfert lui-même constitue la mesure d’atténuation appropriée. La réduction du nombre de poissons ou de la densité des poissons dans une installation d’aquaculture diminue la probabilité de transfert d’agents pathogènes entre les poissons ainsi que le stress causé à ces derniers et favorise un milieu d’élevage sain. Si les risques pesant sur la santé du poisson ne peuvent pas être atténués à la satisfaction du MPO, la demande de transfert sera rejetée. 2018-02-21 2019-07-13 Pêches et Océans Canada Webmaster.Pacific-RHQ@dfo-mpo.gc.ca Nature et environnementPêches et Océans CanadaRégion du Pacifiqueaquacultureinstallations piscicolespisciculturesalmonicultureles activités de surveillance de la santé des poissonles érifications de la santé du poissonColombie-BritanniqueC.-B. Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique 2015 et en coursCSV https://open.canada.ca/data/dataset/700fe290-7653-49e1-b961-741dc1ead924/resource/ea8d3dc2-472f-4313-bd5b-ddcef6aefb59/download/transfers-transfert-2015-ongoing-rpt-pac-dfo-mpo-aquaculture-eng.csv Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique 2015 et en coursCSV https://open.canada.ca/data/dataset/700fe290-7653-49e1-b961-741dc1ead924/resource/5e0073b0-2073-46dd-9ad2-3d30852a8f11/download/transfers-transfert-2015-ongoing-rpt-pac-dfo-mpo-aquaculture-fra.csv Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique CSV https://open.canada.ca/data/dataset/700fe290-7653-49e1-b961-741dc1ead924/resource/3b20e472-d01f-4095-a684-c0da40e08711/download/transfers-transfert-2015-ongoing-def-pac-dfo-mpo-aquaculture-eng.csv Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique CSV https://open.canada.ca/data/dataset/700fe290-7653-49e1-b961-741dc1ead924/resource/082ca6bc-a7a2-4d21-92d7-d12f59c86b7b/download/transfers-transfert-2015-ongoing-def-pac-dfo-mpo-aquaculture-fra.csv

Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique

La santé des poissons dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique est gérée pendant tout le cycle de production afin que l’on puisse maintenir des populations saines et déceler et traiter les cas de maladie dès qu’ils surgissent. Les conditions des permis d’aquaculture établissent des exigences en matière de surveillance et de déclaration obligatoires pour faire en sorte que tout impact potentiel soit atténué de façon appropriée dans les fermes salmonicoles.

Un plan de gestion de la santé des poissons (PGSP) constitue un élément central pour la gestion de la santé des poissons d’élevage. Les PGSP sont approuvés par Pêches et Océans Canada (MPO) et décrivent les principes afférents à la santé du poisson que le titulaire de permis doit respecter si l’on veut maintenir la santé du poisson et la biosécurité à la ferme.

Des vétérinaires font partie du personnel du MPO et des entreprises d’aquaculture (ou sont des employés contractuels, pour certaines entreprises) pour surveiller la santé des poissons dans les fermes. Les vétérinaires des entreprises supervisent les examens préalables systématiques de la santé du poisson et font en sorte que les activités quotidiennes d’élevage sont appropriées. Ils recensent également les mesures de gestion appropriées dans le cas où des préoccupations relatives à la santé du poisson seraient soulevées.

Les titulaires de permis doivent soumettre de façon courante diverses données sur la santé du poisson au MPO. Les rapports courants couvrent notamment l’abondance du pou du poisson, l’utilisation d’antimicrobiens et des renseignements sur les taux de mortalité, y compris la cause de mortalité soupçonnée, toutes ces données devant être présentées mensuellement. D’autres rapports sont requis si le site a connu un taux de mortalité élevé, un événement lié à la santé du poisson qui a nécessité de faire appel à un vétérinaire ou une abondance du pou du poisson qui dépasse le seuil établi par le MPO.

Par l’entremise du programme de vérification et de surveillance de la santé des poissons, le MPO surveille la santé de saumons d’élevage de façon à ce que les risques qui pèsent sur la santé et les risques de maladie qui touchent les poissons sauvages et d’élevage soient réduits le plus possible. Le Ministère publie également des rapports sur la réglementation et la surveillance des installations d’aquaculture de poissons à nageoires en milieu marin de la Colombie-Britannique. Les sites font l’objet d’inspections systématiques pour faire en sorte que les conditions de permis et les PGSP soient respectés, pour que l’on puisse vérifier l’exactitude des déclarations effectuées par l’industrie et pour que l’on prélève des échantillons aux fins d’un examen préalable de la santé du poisson et d’un dépistage des maladies qui soient indépendants.

Tous les transferts à partir d’une installation de salmoniculture exigent une autorisation en vertu de l’article 56 du Règlement de pêche (dispositions générales). Des mouvements de poissons vers et à partir des installations d’aquaculture pourraient être nécessaires si l’on veut introduire de nouveaux stocks, favoriser la croissance du poisson à différents stades biologiques ou optimiser les capacités de production des installations. Toutes les demandes de transfert s’accompagnent d’une attestation signée par un vétérinaire, laquelle détaille et atteste l’état de santé des poissons à transférer. Le MPO évalue ces demandes pour déterminer si les mouvements des poissons pourraient nuire aux espèces et aux habitats aquatiques locaux.

Les vétérinaires et les biologistes du MPO évaluent les données qui sont recueillies au cours des vérifications et des inspections menées par le MPO ainsi que les données soumises par l’industrie dans le but de brosser un tableau complet de l’état de santé des poissons à déplacer. À l’occasion, une préoccupation relative à la santé des poissons sera soulevée durant l’examen réalisé par le personnel évaluant la santé du poisson du MPO. Le plus souvent, il sera suffisant d’obtenir des clarifications auprès du personnel évaluant la santé du poisson de l’industrie pour régler la préoccupation. Cependant, à l’occasion, des mesures d’atténuation supplémentaires pourront être jugées nécessaires si l’on veut traiter les risques potentiels. Le bien-être animal et le traitement sans cruauté des poissons sont des considérations importantes lorsqu’on choisit la mesure d’atténuation la plus appropriée.

Parmi les mesures d’atténuation fréquemment prises figurent les suivantes :

• Tri par tailles préalable au transfert pour que l’on puisse choisir les poissons affichant le meilleur état de santé au sein d’une classe d’âge

• Abattage sans cruauté pour éliminer les poissons touchés ou peu robustes qui sont plus susceptibles de présenter des maladies ou qui n’ingèrent vraisemblablement pas des aliments médicamenteux. Les poissons peu robustes sont des poissons qui se développent mal, qui cessent de s’alimenter ou s’alimentent moins bien et qui peuvent être émaciés (longs et maigres). Il existe diverses raisons qui expliquent qu’un poisson devient peu robuste, notamment son inadaptation à l’introduction en eau salée.

• Traitement antibiotique préalable au transfert

• Surveillance et déclarations après le transfert pour faire en sorte que tout problème continu est traité et transmis rapidement au MPO

• Traitement en bain d’eau douce pendant le transfert pour lutter contre Paramoeba, un parasite susceptible de toucher les branchies des saumons de l’Atlantique d’élevage

• Dans certains cas, le transfert lui-même constitue la mesure d’atténuation appropriée. La réduction du nombre de poissons ou de la densité des poissons dans une installation d’aquaculture diminue la probabilité de transfert d’agents pathogènes entre les poissons ainsi que le stress causé à ces derniers et favorise un milieu d’élevage sain.

Si les risques pesant sur la santé du poisson ne peuvent pas être atténués à la satisfaction du MPO, la demande de transfert sera rejetée.

Ressources

Nom de la ressource Type de ressource Format Langue Liens
Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique 2015 et en cours Jeu de données CSV Anglais Accès
Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique 2015 et en cours Jeu de données CSV Français Accès
Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique Terminologie CSV Anglais Accès
Transfert du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique Terminologie CSV Français Accès