Projet des bassins hydrographiques d’AAC (2013)

Langue :

Bilingue (Anglais et Français)

Architecture des activités de programme :

Sciences, innovation, adoption et durabilité

Date de publication :

2013-04-05

Date de diffusion :

2016-09-25

Organisation :

Agriculture et Agroalimentaire Canada

Enregistrement du Portail du gouvernement ouvert :

http://ouvert.canada.ca/data/fr/dataset/c20d97e7-60d8-4df8-8611-4d499a796493

Description :

Les séries de niveaux du Projet des bassins hydrographiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada; direction générale des sciences et de la technologie; Division de l'agroclimatique, de la géomatique, et de l'observation de la terre; Observations de la terre direction générale des sciences et de la technologie; Division de l'agroclimatique, de la géomatique, et de l'observation de la terre; Observations de la terre; direction générale des sciences et de la technologie; Division de l'agroclimatique, de la géomatique, et de l'observation de la terre; Géomatiques ; direction générale des sciences et de la technologie; Division de l'agroclimatique, de la géomatique, et de l'observation de la terre; Agroclimatique; direction générale des sciences et de la technologie; Division de l'agroclimatique, de la géomatique, et de l'observation de la terre; Géomatiques (AAC) fournissent un certain nombre de jeux de données sur des bassins hydrographiques et en lien avec des bassins hydrographiques pour les provinces des Prairies. Les niveaux sont des petits ou des gros assemblages de zones hydrométriques ou des composantes qui les définissent. Le Projet est organisé selon les stations hydrométriques qui sont fournies par Environnement Canada, les États-Unis et des provinces canadiennes. Des stations additionnelles ont été générées pour régler les problèmes structuraux, comme les confluences de rivière ou les bras de lacs. Collectivement, elles sont désignées comme les stations hydrométriques, ou tout simplement les stations.La superficie des bassins surveillée par chaque station, entre elle-même et ses stations voisines d’amont, est appelée « superficie brute différentielle des bassins hydrographiques ». Les superficies brutes différentielles des bassins hydrographiques sont intégrées dans des regroupements plus grands ou plus petits d’après la taille ou l’intérêt défini de générer divers « niveaux » de séries. Ces séries comprennent ce qui suit.Bassins de diverses superficies :1. principaux réseaux hydrographiques (3) : océan Arctique, baie d’Hudson et golfe du Mexique;2. principaux bassins (23) : associés à des tronçons de rivière ou de lac; 3. sous-bassins du Projet (47) : créés spécifiquement pour le Projet; 4. sous-bassins (51) : basés sur les emplacements de stations hydrométriques spécifiques d’Environnement Canada;5. sous-sous-bassins (311) : basés sur les emplacements de stations hydrométriques spécifiques d’Environnement Canada.Superficies différentielles des bassins hydrographiques :6. superficies brutes différentielles des bassins hydrographiques : une par station hydrométrique.Les superficies brutes différentielles des bassins hydrographiques sont sous-divisées en parties qui contribuent ou non à l’écoulement lors d’un épisode de ruissellement moyen. La superficie effective de drainage comprend les parties qui contribuent au ruissellement, et la superficie à contribution nulle comprend les parties qui ne contribuent pas au ruissellement. Ces concepts génèrent les niveaux suivants : 7. superficies effectives différentielles des bassins hydrographiques;8. superficies différentielles à contribution nulle.Superficies totales des bassins hydrographiques :9. superficies brutes totales des bassins hydrographiques;10. superficies effectives totales des bassins hydrographiques;11. superficies totales à contribution nulle. Lorsqu’elles sont combinées pour l’ensemble du projet, on obtient :12. la superficie effective des bassins hydrographiques.Les séries comprennent aussi ces composantes :13. les stations hydrométriques;14. l’ensemble des limites (lignes) des superficies brutes différentielles des bassins hydrographiques ainsi que des limites qui séparent les parties effectives des parties à contribution nulle pour un épisode de ruissellement moyen;15. un réseau de lignes orientées vers l’aval qui relie les stations hydrométriques.Toutes les lignes sont dérivées des données topographiques à grande échelle.Un jeu de données non spatiales supplémentaire, soit un tableau de valeurs cumulées par station hydrométrique, est fourni :16. le tableau du Projet des stations hydrométriques.La zone du Projet, élaborée pour les provinces des Prairies, comprend la totalité de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba, et les parties de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord Ouest, du Nunavut, de l’Ontario et des États-Unis requises pour compléter les parties transfrontalières des bassins hydrographiques.Depuis 1975, le Projet des bassins hydrographiques d’AAC recueille et affine systématiquement des données sur les limites des bassins hydrographiques des Prairies. Le résultat est une source qui fait autorité pour les superficies brutes et effectives des bassins hydrographiques dans les provinces des Prairies. Les délimitations analogues initiales à l’échelle de 1/50 000 ont été converties en format numérique en 1994. Depuis, l’exactitude et l’étendue des délimitations se sont accrues, et les niveaux de séries sont rendus au nombre de 16.

Date de modification :