Les femmes sont moins souvent élues que les hommes. Voici pourquoi.

Suivre :

  • RSS
  • Citer
Image
Why Women Still Don’t Win Elections as Often as Men in Canada
Créé(e) par
Canadian Broadcasting Corporation (CBC)/Société Radio-Canada
Résumé

Les femmes ont obtenu le droit de se présenter en tant que candidates aux élections fédérales en 1920, mais elles sont toujours sous-représentées. Valerie Ouellet et Naël Shiab, journalistes de données chez CBC/Radio-Canada, ont utilisé plusieurs jeux de données pour tenter de comprendre le pourquoi : les candidates sont moins souvent nommées dans les circonscriptions fortes de leur parti, et elles reçoivent un soutien financier inférieur.

Ils ont utilisé des données de Parlinfo pour effectuer une analyse comparative entre les sexes des résultats de l’élection de 3 882 candidats qui se sont présentés aux élections au nom des plus grands partis politiques du pays en 2008, en 2011 et en 2015.

Les journalistes ont aussi analysé les documents financiers présentés par les candidats à Élections Canada au moyen d’un programme informatique. Ils ont ensuite apparié chaque document aux résultats de l’élection du candidat.

De plus, pour déterminer si on avait déjà remporté la circonscription, ils ont apparié les anciennes circonscriptions à la nouvelle carte électorale, car celle-ci a changé au fil des années. Ils ont utilisé les données des cartes d’Élections Canada pour y parvenir. Ils ont réussi à apparier 291 circonscriptions à leurs équivalents dans l’ancienne carte.

Le résultat est un projet qui comprend deux visualisations de données, y compris l’analyse comparative des candidats de 2008, 2011 et 2015, ainsi que pour chacun des plus grands partis politiques au Canada. Il comprend aussi un élément interactif qui offre une analyse comparative entre les sexes d’une circonscription précise en fonction du code postal d’un individu.

Impact

Mme Ouellet et M. Shiab ont utilisé des données ouvertes pour sensibiliser les Canadien(ne)s à la sous-représentation des candidates pendant les périodes électorales. Au moyen de visualisation de données, ces journalistes de données ont permis aux autres de voir facilement les tendances des plus grands partis politiques du Canada et d’identifier les éléments à améliorer afin d’assurer un groupe de représentants élus mieux équilibré à l’avenir.

Un diagramme où chaque cercle représente un pour cent des candidats qui se sont présentés aux trois dernières élections générales fédérales. Le diagramme commence par montrer qu'au cours des trois dernières élections générales fédérales, les partis ont recruté deux fois plus d'hommes que de femmes. Le diagramme montre ensuite comment les hommes et les femmes sont répartis dans les circonscriptions féodales qui sont des circonscriptions où un parti a remporté les deux dernières élections avec une marge d'au moins 10 % des voix. Le graphique montre qu'il y a quatre fois plus d'hommes que de femmes dans les circonscriptions féodales. Le graphique se termine en montrant que dans les autres circonscriptions, 8 candidats sur 10 perdent malgré leur sexe, mais que seulement 24 % des femmes sont élues alors qu'elles représentent 32 %, tandis que 76 % des hommes sont élus alors qu'ils représentent 68 % des candidats.
Votes :82

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

Date de modification :