Forum multi-intervenants sur le gouvernement ouvert

Le Forum multi-intervenants sur le gouvernement ouvert appuie le dialogue permanent entre le gouvernement et la société civile canadienne au sujet du gouvernement ouvert. Son mandat consiste à formuler des commentaires et des conseils sur les engagements du gouvernement du Canada à l’égard du gouvernement ouvert, à cerner de nouveaux domaines d’intérêt et à bâtir la collectivité du gouvernement ouvert partout au Canada.

Le Forum multi-intervenants est composé de douze membres, dont huit proviennent de la société civile et quatre, du gouvernement du Canada. Le Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) considère le Forum comme une pratique exemplaire, créant un mécanisme permanent d’orientation et de surveillance de la société civile.

Le Forum multi-intervenants du Canada a été lancé le 24 janvier 2018. Les membres ont élaboré un cadre de référence pour orienter et gérer le Forum.

Forum members at the first full-day meeting in Ottawa.

Documents de travail

Dossier partagé des ordres du jour et des procès-verbaux des réunions.

Membres et biographies

Membres de la société civile :

 
Rob Davidson

Rob Davidson, expert-conseil principal et fondateur de Veracify; responsable, Open Data Institute-Ottawa

Coprésident représentant la société civile

Rob est un vétéran chevronné ayant 25 années d’expérience dans l’industrie du logiciel et a excellé dans des postes supérieurs, allant de technologue en chef, vice-président, Gestion des produits, à Directeur du marketing et des communications. Il est un partisan passionné des données ouvertes, faisant la promotion de l’utilisation des données ouvertes pour la création de commerces et le bien social. En juin 2016, Rob a fondé le nœud d’Ottawa du Open Data Institute pour aider à cristalliser le mouvement des données ouvertes à Ottawa. Rob est aussi organisateur pour Open Data Ottawa, Ottawa Civic Tech et les groupes de rencontre de Data for Good Ottawa.

Au cours de l’année passée, Rob a présenté plusieurs évènements nationaux et internationaux tels que le Sommet canadien sur les données ouvertes, où il a présenté « Rise of the Citizen Data Scientist ». Il a présenté à la conférence Open Data in Action à Séoul, Corée du Sud et a représenté la société civile d’Ontario au Sommet mondial Partenariat pour un gouvernement ouvert, de 2016 à Paris. Rob a récemment coanimé l’évènement International Open Data Day de 2017 avec le Conseil du Trésor fédéral du Canada et a siégé à deux des comités consultatifs du gouvernement ouvert du gouvernement de l’Ontario pour le premier Plan d’action de l’Ontario.

Rob est le fondateur et le consultant principal de Veracify, une compagnie de stratégie relative aux données et de communication narrative située à Ottawa. Rob possède un Baccalauréat en science (B.Sc.) en analyse de données de l’Université du Nouveau-Brunswick et une maîtrise en administration des affaires (M.B.A.) de l’Université de Western Ontario.

 
Cara F. Zwibel

Cara F. Zwibel, avocate générale, Association canadienne des libertés civiles (ACLC)

Cara Faith Zwibel fut diplômée de l’Université McGill en 2001, avec un baccalauréat spécialisé en sciences politiques, et reçut son baccalauréat en droit (LL.B.) de la Faculté du droit du Osgoode Hall en 2004. Elle a fait un stage en tant que clerc pour l’honorable juge Ian Binnie de la Cour suprême du Canada avant d’être appelée à la barre de l’Ontario en 2005. Cara détient également une maîtrise en droit de l’Université de New York, où elle a reçu une bourse d’études Arthur T. Vanderbilt. Avant de joindre l’Association canadienne des libertés civiles, Cara a été associée dans un cabinet d’avocats national, où elle a pratiqué le droit public, le droit de la santé et du litige commercial. Elle a représenté des clients devant des tribunaux administratifs et à tous les niveaux de la cour, dont la Cour suprême du Canada. Le travail de Cara à l’ACLC est diversifié, mais il mise sur la liberté d’expression, l’imputabilité de l’état, la transparence et l’accès à l’information.

 
Claire Woodside

Claire Woodside, directrice, Publiez ce que vous payez – Canada (PCQVP-Canada)

Claire Woodside est directrice de Publiez Ce Que Vous Payez-Canada) et siège au conseil d’administration de Transparency International Canada. À partir de son poste à PCQVP-Canada, elle a eu l’occasion de s’entretenir avec des gouvernements, des industries et des sociétés civiles au Canada, dont des membres de PCQVP-Canada, tout en collaborant avec des coalitions PCQVP à travers le monde. Elle a récemment mené PCQVP-Canada à un succès sans précédent avec le passage au Canada d’une nouvelle loi qui rend transparent les paiements faits par les sociétés extractives canadiennes et les sociétés canadiennes cotées à la bourse au gouvernement, accroissant de ce fait la transparence de milliers de sociétés minières et de sociétés pétrolières actives à l’international. Elle détient une maîtrise en science politique, et un baccalauréat en science politique et en développement international. Claire travaille pour PCQVP-Canada depuis 2008, mais détient son poste actuel depuis 2012. Elle y amène plus d’une dizaine d’années d’expérience de travail et de recherche concernant les enjeux en lien avec le secteur extractif et la gouvernance responsable des ressources.

 
Jean-Noé Landry

Jean-Noé Landry, directeur général, Nord Ouvert

Jean-Noé Landry est entrepreneur social et directeur exécutif d’OpenNorth, la plus importante organisation sans but lucratif au Canada qui se spécialise en données ouvertes et technologie civique. À titre d’expert des données ouvertes, il convoque des intervenants intéressés aux données ouvertes, il favorise la normalisation des données, et il lie les administrations à leurs mandants de données. En tant que cofondateur de Montréal Ouvert (dont la mission s’est achevée), il a préconisé l’adoption des données ouvertes par Montréal comme politique officielle. À titre d’entrepreneur, il a déployé CitizenBudget, un simulateur de budget en ligne conçu pour mobiliser les citoyens dans les processus de décisions budgétaires, à plus de 90 villes partout en Amérique du Nord. Doté d’antécédents en changement organisationnel et en résolution de conflits, il a passé 15 ans en développement international, travaillant dans plus de 12 pays, y compris la Serbie, le Kenya, la Tunisie et l’Ukraine, pour offrir un soutien aux institutions politiques et aux mouvements civiques en matière de renforcement de coalitions, d’élaboration de politiques et de processus électoraux. Il a mené OpenNorth à collaborer avec tous les ordres de gouvernements canadiens, allant des institutions fédérales aux petites municipalités, tout en reliant la collectivité canadienne axée sur les données ouvertes au mouvement mondial axé sur le gouvernement ouvert. Fidèle à sa mission axée sur les valeurs et son approche de recherche appliquée, OpenNorth élabore des modèles et des pratiques d’engagement pour les villes inclusives et intelligentes axées sur les données ouvertes, et fait état de gouvernance des données partagées à l’ère des données ouvertes et de la transformation gouvernementale.

 
Lindsey Marchessault

Lindsey Marchessault, directrice, Partenariat sur les contrats ouverts

 En tant que membre de l’équipe de gestion supérieure du Partenariat sur les contrats ouverts, Lindsey est responsable de la direction du Standard de Données sur la Commande Publique Ouverte, gérer le bureau d’aide de la Norme relative aux données sur la passation de marchés ouverts (NDPMO) et plusieurs des projets de mise en œuvre du Partenariat pour un gouvernement ouvert. Dans le cadre de ses travaux, elle conseille sur la réforme politique et légale pour mettre en œuvre un processus ouvert d’octroi de contrats et pour appuyer la co-création d’outils, de méthodologies, et de boucles de rétroaction afin de veiller à ce que le processus ouvert d’octroi de contrats ait un effet. Lindsey est une avocate ayant travaillé pour la Banque mondiale, le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, et en pratique privée au Canada.

 
Michael Lenczner

Michael Lenczner, fondateur et directeur, Powered by Data

Michael Lenczner a dévoué sa carrière de technologue à travailler pour l’intérêt public. Il partage son temps entre deux carrières : il sert de Président directeur général chez Ajah, une société offrant des services en ligne pour des collectes de fonds, et comme directeur de Powered by Data, une initiative à but non lucratif lancée par Ajah pour aider le secteur à but non lucratif à accéder à des données pour accroître ses effets.

En 2003, Michael a fondé Île sans Fil, une infrastructure WiFi sans but lucratif gratuite accessible publiquement à travers la région de Montréal. Travaillant dans le domaine des données ouvertes depuis 2005, il a cofondé des groupes de pression nationaux et provinciaux comme Montréal Ouvert, et plusieurs marathons de programmation coordonnés sur des enjeux comme la viabilité, la corruption et les services municipaux. Il a cofondé Ajah en 2010, qui a formé Powered by Data en 2013. Depuis sa fondation, Powered by Data est reconnu au pays et internationalement comme un groupe d’innovateurs.

Michael collabore fréquemment avec des partenariats entre le milieu universitaire et communautaire. Il siège à plusieurs conseils d’administration d’organismes sans but lucratif, des groupes de conseil en lien avec la technologie, la démocratie et la société civile. Au cours de sa carrière, il a pris parole dans plus de 150 conférences en Amérique du Nord et en Europe.

 
Pamela Robinson

Pamela Robinson, doyenne adjointe et professeure agrégée, Université Ryerson

Pamela Robinson (Membre de l’Institut canadien des urbanistes, planificateur professionnel autorisé) est la doyenne adjointe, Études supérieures et initiatives stratégiques à la faculté des services communautaires, et professeure adjointe, École de planification urbaine et régionale à Ryerson. Elle est aussi urbaniste professionnelle agréée. Étant membre de l’équipe de recherche de geothink.ca, les recherches et la pratique de Mme Robinson misent sur la viabilité urbaine, les villes et les changements climatiques, ainsi que l’utilisation de données ouvertes et de la technologie civique pour appuyer les transformations gouvernementales ouvertes. Elle siège au conseil d’administration de la Metcalf Foundation et a participé à quatre comités consultatifs communautaires de Métrolinx. Robinson est l’éditrice de Urban Sustainability: Reconnecting Space and Place(University of Toronto Press, 2013), Teaching as Scholarship: Preparing Students for Professional Practice in Community Services(Wilfred Laurier University Press, 2016) et est chroniqueuse pour le magazine Spacing.

 
Dr. Tracey Lauriault

Tracey Lauriault, professeure adjointe, Université Carleton

Madame Tracey Lauriault est professeure adjointe en médias critiques et mégadonnées à l’École de journalisme et de communication de la faculté de communication, à l’Université Carleton. Elle est également associée de recherche au Programmable City Project (financé par le Conseil européen de la recherche (CER), le CER, et situé à l’institut national de l’analyse régionale et spatiale – National Institute of Regional and Spatial Analysis, ou NIRSA, à l’Université Maynooth, en République d’Irlande) et au Centre de recherches en géomatique et cartographie du département de géographie et d’études environnementales de l’Université Carleton, à Ottawa, au Canada.

Ses recherches s’inscrivent dans un nouveau domaine, l’étude critique des données. Elle participe activement à la recherche sur les politiques publiques en ce qui a trait aux données de la société civile et du gouvernement. Ses recherches en cours dans le cadre du Programmable City Project (villes programmables) portent sur l’arithmétique politique, la géométrie territoriale et les villes programmées. De plus, elle dirige une étude sur l’élaboration du fichier de données sur les petites régions irlandaises. Au Centre de recherches en géomatique et cartographie, elle participe à des recherches sur l’archivage et la conservation des données géospatiales, les questions juridiques et politiques associées aux données géospatiales, administratives et de la société civile, la cartographie olfactive et la cybercartographie, y compris la production d’atlas comme l’Atlas du risque d’itinérance. En tant que citoyenne, elle fait la promotion de la prise de décisions fondées sur des données probantes dans le cadre de délibérations démocratiques et s’active à faire progresser ces enjeux dans les organisations de la société civile, les établissements d’enseignement et le gouvernement. Ses activités comprennent celles liées aux données ouvertes et au gouvernement ouvert du Canada, de la République d’Irlande et de la scène internationale.

Membres du gouvernement :

 
Mélanie Robert

Mélanie Robert, directrice générale, Services et Gouvernement ouvert, Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT)

Coprésidente représentant le gouvernement

Mélanie Robert est directrice générale de Gestion de l’information et du gouvernement ouvert au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada. Elle est chargée de diriger les efforts que déploie le gouvernement du Canada pour être plus ouvert, plus transparent et plus responsable, et pour gérer l’information le plus efficacement possible. Elle est également la personne ressource principale du Partenariat pour un gouvernement ouvert pour le gouvernement du Canada.

Dans le cadre du dossier du gouvernement ouvert, Mélanie coordonne des efforts à l’échelle du gouvernement fédéral, une collaboration avec les provinces et les territoires et une mobilisation des intervenants en plus de gérer le dialogue sur le gouvernement ouvert. Elle déploie également des efforts afin de veiller à ce que l’information du gouvernement soit gérée comme un atout stratégique au service des Canadiens afin qu’elle soit correctement protégée, facilement accessible et largement diffusée.

Avec 19 ans d’expérience au sein de la fonction publique fédérale, Mélanie a travaillé sur une grande variété de dossiers, fournissant des conseils stratégiques, l’application des règlements gouvernementaux dans des dossiers liés à la technologie, la politique stratégique et la planification, ainsi que des consultations et des communications.

 
Jamie Boyd

Jaimie Boyd, directrice, Gouvernement ouvert, Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT)

Jaimie est la directrice du Gouvernement ouvert au SCT au gouvernement du Canada. Elle gère l’équipe responsable de coordonner et de procéder à la mise en œuvre d’initiatives sur le gouvernement ouvert en vue d’appuyer la transparence, la responsabilisation et la réactivité au sein du gouvernement du Canada. Avant d’entrer dans le monde du gouvernement ouvert, Jaimie a occupé plusieurs postes, y compris au ministère d’Innovation, Science et Développement économique, au Bureau du Conseil privé, auprès d’un incubateur d’entreprises pour l’allégement de la pauvreté au Pérou, de même que dans le secteur privé. Elle a siégé ou a servi comme conseillère avec Politique s’enflamme, Action Canada, le Programme de formation accélérée pour les économistes du gouvernement du Canada et le Réseau des jeunes des Amériques.

 
Laura Wesley

Laura Wesley, directrice exécutive, Consultations et engagement publics, Bureau du Conseil privé

Laura s’est méritée la réputation d’être l’élément perturbateur du statu quo en vue d’obtenir des résultats. Ses connaissances des changements apportés aux systèmes, à la conception des systèmes et à la motivation humaine, de même que l’intérêt qu’elle éprouve à leur égard, forment la lentille à travers laquelle nous pouvons concevoir de nouvelles façons de collaborer les uns avec les autres. Après plus de 10 ans d’expérience au sein de la fonction publique fédérale, elle en est arrivée à la conclusion que le fait de transcender les frontières – secteurs, disciplines et organisations – dans son travail donne de meilleurs résultats pour tout le monde. C’est en guidant les gens et des équipes que Laura est en mesure de faire preuve d’un engagement indéfectible quant au soutien qu’elle apporte afin d’appuyer les gens qui sont appelés à vivre un changement.

 
Sandy Kyriakatos

Sandy Kyriakatos, dirigeante principale des données, Emploi et Développement social Canada

Depuis près de 20 ans, Sandy Kyriakatos pointe la voie aux organismes qui souhaitent adopter une culture axées sur les données. Elle a commencé sa carrière comme développeuse directe d’entrepôt de données et a progressé vers des postes comptant plus de responsabilités qui misent sur la possession de l’information par les entreprises, les collaborations d’affaires et de la technologie de l’information (TI), et de bâtir et diriger les équipes de données au sein de plusieurs organisations. Son expérience de travail comprend SAS Canada, où elle a conseillé et guidé l’entreprise dans son processus de saisie et d’analyse des données à un emploi à Postes Canada, où elle a dirigé le programme de renseignements organisationnels et, sous le vice-président principal, a aussi dirigé l’évaluation et la création du Analytics Centre of Expertise and Data Governance Office. Aujourd’hui, Sandy est première directrice en chef des données d’Emploi et Développement social Canada, et a comme responsabilité de diriger l’élaboration et la mise en œuvre de la première Stratégie relative aux données du Ministère.

Commentaires

Olbrich Brainald Mckaosl - 18 juillet 2018

Thanks and l shall be glad ,if my request is granted.

Tara Pettipas - 09 mars 2018

This old system is no longer working. I think we need a hierarchy system that works from the bottom up!

Afzal - 06 mars 2018

Please let you know we are interested to start small business in Canada or apply for job opportunity.
We are inside Canada

Ajouter un commentaire