Engagement 21 : Promouvoir le gouvernement ouvert à l'échelle mondiale

 
Description

Le gouvernement du Canada collaborera avec ses partenaires internationaux pour promouvoir les principes du gouvernement ouvert dans le monde entier.

Ministères responsables :

Affaires mondiales Canada, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, le Centre de recherche sur le développement international

Adresse de courriel pour les demandes de renseignements :

open-ouvert@tbs-sct.gc.ca

Autres intervenants participants :

Partenariat pour un gouvernement transparent, la charte internationale sur les données ouvertes, la Francophonie

État général :

Tous les résultats visés ont été réalisés.

Résultat escompté

Le Canada sera reconnu comme un chef de file mondial au chapitre de l'ouverture et de la transparence. Nous favoriserons une adoption et une mise en œuvre accrues des principes mondiaux liés aux données ouvertes.

Indicateur clé
Indicateur Cible Dernières données réelles (et date de collecte des données)
Rôles de leader pour le Canada du côté des organismes ou initiatives liés à l'ouverture et/ou à la transparence Rôles de leader nouveaux (ou renouvelés) dans deux organismes ou initiatives

Élu au comité directeur du PGO et est officiellement devenu membre en octobre 2017. Le Canada a également accepté le rôle de coprésident gouvernemental principal du PGO pour 2018‑2019, et il appuie actuellement le coprésident gouvernemental de concert avec la coprésidente principale, Georgia.

Au cours de la période de mise en œuvre du troisième plan biennal, le gouvernement du Canada a aussi présidé l’association CKAN, un gardien principal de la Charte sur les données ouvertes, et l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA)

Inclusion des initiatives ou principes liés au gouvernement ouvert dans les ententes ou déclarations internationales multilatérales Énoncés sur le gouvernement ouvert inclus dans au moins six ententes ou déclarations internationales (à l'exclusion des déclarations du Partenariat pour un gouvernement ouvert) Les termes du gouvernement ouvert ont été intégrés à la Déclaration d’Antananarivo de 2016 de l’Organisation internationale de la francophonie; à la fiche d’information du gouvernement du Canada publiée pendant le Sommet des leaders nord-américains; à la Déclaration conjointe Canada-Estonie sur le gouvernement numérique et l’économie; à la Déclaration conjointe Canada-France sur la diversité culturelle et l’espace numérique; et au Protocole d’entente entre le Canada et le Royaume-Uni concernant le gouvernement numérique.
Élaboration du baromètre des données ouvertes (CRDI) Au moins 90 pays inclus, et adaptation pour le travail dans les villes

La 4e version du Baromètre des données ouvertes a été publiée en mai 2017 portant sur 115 pays.

Le financement de l’édition spéciale du Baromètre des données ouvertes pour l’Afrique a été approuvé en 2017. Les travaux se poursuivent et les résultats devraient être publiés en 2018.

La cinquième édition du Baromètre des données ouvertes devrait être financée en 2019.

Communication de l'expérience du Canada relativement au gouvernement ouvert Présentations (y compris la participation à des panels) dans le cadre de 10 conférences internationales d'ici juin 2018 De septembre 2016 à Septembre 2017, l'équipe du gouvernement ouvert du SCT a effectué une présentation à 15 réunions ou conférences internationales.
Activités de développement des capacités dans les pays francophones Soutien à l'organisation d'une conférence régionale pour les pays francophones d'Afrique, et contribution au financement pour quatre hauts fonctionnaires de la région Soutien à la Conférence d’Afrique Francophone sur les Données Ouvertes en juin 2017 au Burkina Faso, comptant des représentants de plus de 22 pays participants (Feuille de Route de CAFDO).

En novembre 2017, Open Burkina a été choisi pour coordonner la collectivité des données ouvertes de la francophonie africaine (CAFDO) et servir de centre régional de coordination des activités de recherche, d'innovation et de renforcement de la capacité dans l'Afrique francophone. La planification des activités de renforcement de la capacité avec les représentants locaux a commencé.

Nombre de gouvernements ayant adhéré à la Charte sur les données ouvertes Au moins dix autres gouvernements l'adopteront d'ici la fin de 2017, dont au moins quatre gouvernements au Canada Depuis juillet 2016, plus de 20 autres gouvernements ont adopté la Charte des données ouvertes, dont les gouvernements du Canada, de l’Ontario et d’Edmonton.
État

État des jalons du plan pour un gouvernement ouvert (réalisé, important, limité, non commencé)

Réalisé :

  • 21.1 Participer à des forums-clés à l’échelle internationale afin de tirer des leçons d’autres pays et de communiquer nos défis et nos réussites.
    • Le Canada a été élu au Comité directeur du Partenariat pour un gouvernement ouvert, auquel il appuie la coprésidence à l’heure actuelle. Il assure également la présidence de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide et a agi à titre de président de l’Association CKAN.
  • 21.2 Renforcer la capacité de transmettre des données ouvertes dans l’Afrique francophone à l’aide d’un appui aux processus à direction locale et à multiples intervenants, ainsi qu’un appui aux conférences internationales.
    • En novembre 2017, Open Burkina a été choisi pour coordonner la communauté des données ouvertes de la francophonie africaine (CAFDO) et servir de centre régional de coordination des activités de recherche, d’innovation et de renforcement de la capacité dans l’Afrique francophone. La planification des activités de renforcement de la capacité avec les représentants locaux a commencé.
  • 21.3 Promouvoir les principes de la Charte internationale sur les données ouvertes, participer au développement de ressources et d’outils habilitants pour la Charte, et appuyer l’élaboration du baromètre des données ouvertes de la World Wide Web Foundation par l’intermédiaire du réseau de l’Initiative des données ouvertes pour le développement (OD4D) afin de mesurer la mise en œuvre de la Charte par les gouvernements partout dans le monde.
    • Le Canada a signé la Charte sur les données ouvertes en 2018. La quatrième version du Baromètre des données ouvertes a été publiée en mai 2017 portant sur 115 pays.
    • Le financement de l’édition spéciale du Baromètre des données ouvertes pour l’Afrique a été approuvé en 2017. Les travaux se poursuivent et les résultats devraient être publiés en 2018.

Autres jalons atteints :

  • La Déclaration d'Antananarivo (document PDF, 448KO), adoptée au Sommet de la francophonie, appuie clairement la Charte sur les données ouvertes
  • Par l'entremise du Centre de recherches pour le développement international, le Gouvernement du Canada a coparrainé la Conférence internationale de 2016 sur les données ouvertes (en anglais seulement) (Madrid, octobre 2016)
  • Le Canada a appuyé des activités régionales, notamment la conférence africaine sur les données ouvertes de 2017, qui a eu lieu au Ghana, et l'édition de 2017 d'ABRELATAM/Condatos au Costa Rica, et à ces occasions a fait de la sensibilisation sur l’égalité entre les sexes, ainsi que la promotion de l’innovation en matière de lutte à la violence faite aux femmes.
Défis
  • s.o.

Commentaires

Ajouter un commentaire