Engagement 18 : Appuyer les initiatives d'ouverture et de transparence dans le monde entier

 
Description

Le gouvernement du Canada collaborera avec les partenaires internationaux pour accroître la transparence du financement du développement international et pour échanger des compétences et des connaissances avec les pays en voie de développement afin de veiller à ce que chacun puisse tirer les avantages du gouvernement ouvert.

Ministères responsables :

Affaires mondiales Canada, le Centre de recherche sur le développement international, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Adresse de courriel pour les demandes de renseignements :

open-ouvert@tbs-sct.gc.ca

Autres intervenants participants :

Partenariat pour un gouvernement ouvert, Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA), Global Open Data for Agriculture and Nutrition (GODAN), Données ouvertes pour le développement (OD4D) et réseaux connexes

État général :

Tous les résultats visés se réalisent selon le calendrier.

Résultat escompté

Les gouvernements et les organisations de la société civile de partout dans le monde auront les connaissances, les outils et l'expertise nécessaires pour appuyer un plus grand accès public aux données et à l'information ouvertes, particulièrement en ce qui concerne la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Indicateur clé
Indicateur Cible Dernières données réelles (et date de collecte des données)
Nombre de chefs de gouvernement et de société civile avec des connaissances et des compétences accrues pour appuyer une plus grande ouverture et une plus grande transparence. Au moins 500 chefs de file du domaine des données ouvertes au sein du gouvernement et de la société civile dans des pays en voie de développement formés ou apprenant de pairs d'ici juin 2018. Les données sur le nombre de participants aux initiatives sur le leadership ouvert seront disponibles en mars 2018.
Ajout de nouvelles données sur l'agriculture et la nutrition, rendues accessibles aux Canadiens dans des formats ouverts sous la licence ouverte du gouvernement du Canada. Au moins 30 nouveaux ensembles de données sur l'agriculture ou la nutrition ajoutés au portail du gouvernement ouvert d'ici juin 2018. En date d’avril 2018, Agriculture et Agroalimentaire Canada avait publié 68 jeux de données dans le Portail de données ouvertes depuis novembre 2016.
Nombre d'intervenants en agriculture et en nutrition qui sont mieux renseignés sur GODAN. 5 intervenants mieux renseignés sur GODAN d'ici juin 2018. Lors de la réunion du Groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur l’innovation tenue en février 2018, Agriculture et Agroalimentaire Canada a présenté l’Initiative mondiale des données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition (GODAN) à plus de 23 membres homologues du groupe de travail sur l’agriculture. La présentation a permis de souligner la vision de GODAN, ainsi que les possibilités et les avantages de l’initiative.
Activités de développement de capacités dans les pays francophones. Soutien à l'organisation d'une conférence régionale pour les pays francophones d'Afrique, et contribution au financement pour quatre hauts fonctionnaires de la région.

Soutien à la Conférence d’Afrique francophone sur les données ouvertes en juin 2017 au Burkina Faso, avec des représentants de 22 pays participants (Feuille de Route de CAFDO)

En novembre 2017, Open Burkina a été choisi pour coordonner la collectivité des données ouvertes de la francophonie africaine (CAFDO) et servir de centre régional de coordination des activités de recherche, d’innovation et de renforcement de la capacité dans l’Afrique francophone. La planification des activités de renforcement de la capacité avec les représentants locaux a commencé.

Reconnaissance de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA) comme référence pour la transparence de l'aide. Au moins 10 approbations officielles de l'IITA (p. ex., nouveaux membres, déclarations, résolutions).

Depuis juillet 2016, 12 nouveaux membres ont rejoint l’IITA, à savoir les gouvernements de l’Italie, de la France, du Somali et de la Guinée, l’Organisation internationale pour les migrations, l’Organisation mondiale de la Santé, la Société financière internationale, Akvo, Synergy International Systems, [Plan International d’Oxfam Novib] ainsi qu’Oxfam America (octobre 2017).

Entre octobre 2017 et mai 2018 : Les gouvernements du Mali et de São Tomé-et-Príncipe, de même que la Netherlands Enterprise Agency et l’Association of Freelance Journalists ont adhéré à l’IITA.

Le Deuxième rapport sur le repositionnement du système des Nations Unies pour le développement publié par le secrétaire-général des Nations Unies parle de transparence à l’échelle du système et d’adhésion à l’IITA.

État

État des jalons du plan pour un gouvernement ouvert (réalisé, important, limité, non commencé)

Réalisé :

  • 18.1 Adopter la déclaration conjointe intitulée Joint Declaration on Open Government for the Implementation of the 2030 Agenda for Sustainable Development (PDF, 36 Ko) (en anglais seulement) (Déclaration conjointe sur le gouvernement ouvert pour la mise en œuvre du Programme de développement durable de 2030) du Partenariat pour un gouvernement ouvert, et tirer parti de la participation du Canada au PGO pour appuyer les engagements de la déclaration.
  • 18.2 Miser sur le rôle du Canada comme président de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA) pour appuyer les pratiques exemplaires internationales en matière de transparence de l’aide et une plus grande opérabilité entre les normes de données (p. ex., l’aide, l’approvisionnement public, les comptes publics, les identificateurs de sociétés) pour permettre une plus grande responsabilisation et améliorer l’efficacité des fonds de développement.
    • À la récente assemblée générale de l’IITA présidée par le Canada, les membres ont passé en revue l’avancement relatif à d’importantes initiatives, puis ont établi des directions en vue d’une utilisation accrue des données ouvertes sur l’aide. Dans ses observations aux membres de l’IITA, le président du CAD-OCDE a souligné l’importance de la transparence et de la responsabilisation, ainsi que de la complémentarité de l’IITA et du CAD.
  • 18.3 Fournir une formation et l’apprentissage par les pairs à près de 500 chefs de file des données ouvertes au gouvernement et dans la société civile de pays en voie de développement, offrir de l’assistance technique à au moins 10 pays en voie de développement, accroître la qualité et l’ambition de leurs politiques sur les données ouvertes, et évaluer l’incidence des activités de renforcement de la capacité sur les collectivités.
  • 18.4 Collaborer avec des organisations et des partenaires internationaux dans les pays en voie de développement afin de procéder à la mise en œuvre de projets de données ouvertes novateurs ayant un effet sur la lutte contre la corruption, la gouvernance locale, la santé et l’éducation.

Important :

  • 18.5 Pour appuyer le rôle du Canada comme partenaire de l’Initiative mondiale des données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition (GODAN) :
    • 18.5.1 Accroître le montant de données réutilisables et de grande valeur sur l’agriculture et la nutrition à la disposition des Canadiens et des Canadiennes en formats ouverts en vertu de la licence ouverte du gouvernement du Canada;
    • 18.5.2 Participer à la planification du sommet GODAN en septembre 2016 afin d’appuyer le programme mondial pour l’ouverture des données sur l’agriculture et la nutrition dans le monde entier.
      • AAC a publié plus de 68 jeux de données dans le Portail du gouvernement ouvert depuis novembre 2016 et ainsi accru considérablement la quantité des données ouvertes en matière d’agriculture et de nutrition auxquelles ont accès les utilisateurs des données de partout au monde.
      • Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire (AAC) reste un membre actif de GODAN, et reconnaît le rôle important que joue l’organisation en appuyant les données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition afin d’entraîner de bons résultats en matière de développement durable. De plus, AAC a étendu son soutien, sous forme de ressources ministérielles, au comité planificateur du Sommet GODAN. Malheureusement, au moment où ce soutien a été offert, les préparatifs du Sommet en étaient au point où le comité de planification n’avait plus besoin de nos ressources. Cependant, AAC était ravi de participer activement à la séance du Groupe de travail sur les données ouvertes pour l’agriculture, dans le cadre du Sommet.

Autres jalons atteints :

  • Appui offert pour la planification du GODAN Summit et, avec OD4D, des consultations tenues sur l'ensemble de données ouvertes sur l'agriculture. Participation et point de vue du Canada sur les données ouvertes sur l'agriculture défendu au GODAN Summit.
  • Sensibilisation accrue des partenaires agricoles canadiens à l'initiative Global Open Data for Agriculture and Nutrition (GODAN).
  • Le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement a approuvé l'IITA comme étant une norme de données ouvertes pour la coopération pour le développement dans le document final de sa deuxième réunion de haut niveau (Nairobi, décembre 2016).
  • La France est devenue membre de l'IITA en décembre 2016. D'autres nouveaux membres comprennent l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).
  • Le Secrétariat de l'IITA a appuyé le récent lancement de « identify-org », une initiative collaborative pour répondre au besoin d'identificateurs pour les organisations.
  • Par l'entremise d'OD4D, le Centre de recherche sur le développement international a organisé conjointement la Conférence internationale sur les données ouvertes et des événements préliminaires sur le renforcement des capacités, notamment l'Open Data Leaders' Summit, le deuxième Open Data Research Symposium et la School of Data Unconference.
  • Février 2018 : Dépassement de la cible de 10 adhésions officielles à l’IITA : 16 nouveaux membres ont adhéré à l’IITA et plusieurs déclarations soulignent l’importance de la transparence dans le cadre de la collaboration en matière de développement et indiquent une volonté de mettre en œuvre l’IITA.
Défis
  • Comment pouvons-nous amener les Canadiens à saisir la valeur de participer, d’appuyer et de mener des initiatives de transparence et de responsabilisation à l’échelle mondiale, de même que l’organisation de celles-ci?
  • Le défi qu’il faut relever est celui de favoriser une collaboration, coopération et apprentissage accrus entre les initiatives internationales et les initiatives locales canadiennes. D’après vous, quelle serait la meilleure façon de procéder? Avec quels partenaires particuliers devrions-nous travailler?

Commentaires

Mike Gifford - 28 juillet 2017

What are you doing to promote the value of IATI within civil society in Canada? At the moment there seems to be little awareness or capacity to take this on.

Ajouter un commentaire