Commentaires - 8. Dialogue féministe et inclusif

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Rechercher l'outil de suivi pour le Plan d'action national pour un gouvernement ouvert

 

Problème à aborder

Un gouvernement ouvert devrait profiter à tous les Canadiens. Pourtant, de nombreuses collectivités continuent d’être sous-représentées dans les processus de participation organisés par le gouvernement. Ces collectivités en quête d’équité peuvent inclure les femmes, les filles, les personnes LGBTQ2, les collectivités raciales, les personnes handicapées, les jeunes Canadiens, les Canadiens à faible revenu, et d’autres personnes qui se heurtent à des obstacles à l’accès à l’information du gouvernement et à la participation utile au processus décisionnel du gouvernement.

 

Engagement

Le gouvernement du Canada favorisera une plus grande inclusion et une plus grande diversité dans sa mobilisation du public. Nous allons adopter une approche intersectionnelle dans les activités du gouvernement ouvert et veiller à ce que les voix et les expériences des collectivités marginalisées et sous-représentées soient représentées. Plus précisément, nous allons :

  • procéder à la mise à l’essai des moyens possibles de rendre les processus gouvernementaux de mobilisation et de consultation plus ouverts à tous;
  • renforcer la capacité pour les fonctionnaires gouvernementaux de concevoir, faciliter et appuyer le dialogue ouvert et inclusif;
  • mettre en œuvre l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans la mobilisation du public et les consultations;
  • sensibiliser les Canadiens à l’égalité des sexes;
  • appuyer les initiatives qui renforcent la capacité et la viabilité à long terme des organisations pour femmes;
  • accroître l’accès aux données relatives à l’égalité et à l’inclusion;
  • s’assurer que les gens ayant vécus certaines expériences, y compris les membres des collectivités vulnérables, comme les personnes qui sont sans abri ou dans la pauvreté, sont au centre du processus de conception de la politique du gouvernement du Canada
  • veiller à ce que notre Plan d’action national pour un gouvernement ouvert soit le plus inclusif possible en menant un processus rigoureux d’analyse des impacts différenciés selon le sexe pour tous les engagements 

 

Jalons

8.1 Tester les pratiques exemplaires liées au dialogue inclusif et à la mobilisation.

8.1.1 10 séances de mobilisation ou de sensibilisation du public organisées en partenariat avec des organisations communautaires représentant des collectivités en quête d’équité.

8.1.2 Au moins 4 pratiques exemplaires mises à l’essai dans le cadre d’activités en personne, par exemple, l’utilisation d’autres salles de présentation, commodités tels que les services de garde d’enfants et de transport, et structure des activités.

8.1.3 Publication d’un rapport et d’un guide pour les ministères portant sur les pratiques de mobilisation inclusive.

8.2 Promouvoir le perfectionnement des habiletés et des compétences nécessaires pour concevoir, faciliter et appuyer le dialogue ouvert et inclusif dans l’élaboration des politiques, avec les documents à l’appui et les activités de renforcement de la capacité.

8.2.1 Les compétences pour appuyer le dialogue ouvert et inclusif font partie d’un cadre stratégique de compétences pour les fonctionnaires.

8.2.2 Les activités de renforcement des capacités sont élaborées et offertes aux fonctionnaires.

8.2.3 Élaboration et mise en œuvre d’un guide pour intégrer l’ACS+ aux consultations et à la mobilisation publiques, dans le cadre du Guide de mobilisation du public.

 

8.3 Mettre en œuvre l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans la mobilisation du public et les consultations.

8.3.1 Élaboration et mise en œuvre d’un guide pour intégrer l’ACS+ aux consultations et à la mobilisation publiques, dans le cadre du Guide de mobilisation du public.

 

8.4 Sensibiliser les Canadiens sur l’égalité des sexes en tenant une table ronde nationale sur l’ACS+, en dirigeant une conversation nationale sur l’égalité des sexes avec les jeunes Canadiens, et en créant une stratégie qui sensibilise les hommes et les garçons à titre de partenaires pour faire avancer l’égalité des sexes.

8.4.1 Organisation de séances de mobilisation en personne ou en ligne :

  • Table ronde : ciblant près de 250 intervenants joints en personne.
  • Mobilisation des hommes et des garçons : ciblant près de 90 organisations participant à l’élaboration d’une stratégie

8.4.2 Les séances de mobilisation comprennent la participation des jeunes, des Autochtones, des fonctionnaires de différents ordres de gouvernements, des universitaires, des représentants de la société civile, et des représentants de l’industrie. 

8.4.3 Les renseignements abordés pendant les séances de mobilisation seront communiqués dans les rapports publics (p. ex., rapports « Ce que nous avons entendu », plateforme de site Web).

8.5 Appuyer les initiatives qui renforcent la capacité et la viabilité à long terme des organisations pour femmes.

8.5.1 Soutien de la capacité (p. ex., ressources, outils, plans stratégiques, plans de durabilité) généré par des projets financés.

8.6 Accroître l’accès aux renseignements pertinents et en temps opportun sur les sexes et l’inclusion.

8.6.1 Plus de 50 nouveaux indicateurs sont publiés pour améliorer l’accès aux données ventilées selon le sexe et le genre pour appuyer l’ACS+.

8.6.2 Les stratégies relatives aux données sont élaborées, y compris les concepts et les normes, pour combler les lacunes liées aux préoccupations des collectivités LGBTQ2+.

8.6.3 Un centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe (VFS) est établi afin de servir de carrefour pour coordonner les initiatives fédérales en vertu de la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, appuyer la collecte de données et de recherches et publier et mobiliser les connaissances et preuves relatives à la VFS.

8.6.4 Publication des rapports annuels aux Canadiens sur les résultats de la Stratégie sur la VFS.

8.6.5 Publication de données et de recherches dans des domaines prioritaires liés à la violence fondée sur le sexe.

8.7 S’assurer que les gens ayant vécus certaines expériences, y compris les membres des collectivités vulnérables, comme les personnes qui sont sans abri ou dans la pauvreté, sont au centre du processus de conception de la politique du gouvernement du Canada

8.7.1 Un poste de défenseur fédéral du logement et un Conseil national du logement sont créés et commencent à consulter et à collaborer avec des intervenants, y compris avec des personnes ayant eu des problèmes de logement ou qui ont vécu une situation d'itinérance

8.7.2 Un Conseil consultatif national indépendant sur la pauvreté est établi pour fournir des conseils au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. Le Conseil sera représentatif de la diversité canadienne en termes de sexe, d'origine ethnique, des régions, des peuples autochtones et des langues officielles. Il inclura aussi des membres ayant vécu une situation de pauvreté

8.8 Mener un processus ACS+ pour tous les engagements du Plan d’action national du Canada pour un gouvernement ouvert de 2018-2020.

8.8.1 Réalisation d’un examen féministe et inclusif par les pairs des engagements du Plan d’action national.

8.8.2 Réalisation d’une ACS+ des engagements du Plan d’action national.

 

Date de modification :