Engagement du Plan d'action 4 : Données ouvertes pour le développement (DOD)

Suivre :

  • RSS
  • Citer
Responsable de la mise en œuvre
Centre de recherches pour le développement international
Pillars
Données ouvertes
Période de déclaration
Fin de parcours (du 1er juillet 2014 au 30 juin 2016)
État

Completed

Travailler de concert avec les pays en voie de développement à exploiter le potentiel des données ouvertes pour améliorer la reddition de comptes, créer de nouvelles solutions pour la prestation des services publics, et créer de nouveaux débouchés économiques partout dans le monde.

Produits livrables État/résultats finaux Leçons retenues Niveau d'achèvement

Renforcer les capacités des initiatives de données ouvertes en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Afrique et en Asie, et établir des partenariats importants avec le mouvement des données ouvertes au Canada :

  • Aider les pays en voie de développement à planifier et à exécuter leurs initiatives nationales de données ouvertes.
  • Élaborer à l'échelle internationale des normes de données et des réseaux axés sur les solutions qui peuvent favoriser l'innovation sociale et économique.
  • Mesurer et évaluer la relation entre les initiatives de données ouvertes et le développement socioéconomique, pour avoir une meilleure idée du niveau de qualité nécessaire et de la portée des initiatives futures de dans le domaine des données ouvertes.

Le réseau DOD (en anglais seulement) s'est étendu considérablement, en raison d'un accroissement de la capacité et des ressources, et il poursuivra cette croissance dans le prochain cycle de plans d'action. Comme il a été indiqué dans la dernière mise à jour, quatre carrefours fonctionnement entièrement, y compris l' Open Data Initiative (ILDA) en Amérique latine (en espanol seulement), l'Open Data in East Europe and Central Asia (ODECA), le Caribbean Open Institute (COI) (en anglais seulement) et l'Open Data Lab Jakarta en Asie. Faisant fond sur le travail déjà accompli en matière de données ouvertes en Afrique, des plans sont en cours pour lancer le carrefour de données ouvertes de l'Afrique en octobre 2016. Le réseau DOD a offert un soutien technique à au moins sept pays, y compris le Burkina Faso, la Tanzanie, le Pérou et la Jamaïque.

Les fonds accordés dans le cadre de l'initiative DOD ont également appuyé un certain nombre d'activités supplémentaires à l'échelle mondiale, y compris celles qui suivent :

  • Lancement de la troisième édition du Baromètre des données ouvertes en .
  • Consultation et soutien à l'élaboration de la Charte sur les données ouvertes (en anglais seulement).
  • Création d'un réseau des chefs de file qui sont des défenseurs des données ouvertes à l'appui de l'élaboration et de la mise en œuvre de politiques sur les données ouvertes.
  • Élaboration de sept études sur les pratiques exemplaires et le soutien pour les applications de données ouvertes en santé, en agriculture, dans les villes, dans les parlements et en éducation.
  • Poursuite de l'élaboration de la Open Data Impact Map (en anglais seulement), une base de données qui compte plus de 2 000 utilisations de données ouvertes.
  • L'initiative DOD appuie l'élaboration de normes internationales de données ouvertes et elle finance la création de « trousses de secteur » pour la Charte internationale sur les données ouvertes.

L'initiative DOD a fait certaines incursions dans l'établissement de liens avec diverses collectivités de données ouvertes canadiennes dans le cadre de la Conférence internationale sur les données ouvertes (en anglais seulement), de la Journée des données ouvertes de 2016 et d'autres initiatives à l'échelle du pays. L'initiative DOD a appuyé la recherche d'OpenNorth et d'autres organisations.

Il faut du temps pour réussir à renforcer la capacité liée aux données ouvertes. Dans les régions où l'initiative DOD mène ses activités depuis plus longtemps, comme en Amérique latine, des avancées considérables ont été faites sur le plan de la mise en œuvre d'initiatives de données ouvertes, de la réalisation de l'avantage de ces initiatives pour le développement socio-économique (comme le mesure le Baromètre des données ouvertes) et la création d'innovations réussies.

Des enjeux liés à la capacité peuvent ralentir les initiatives prévues – par exemple, une capacité de partenariat limitée a retardé la mise en œuvre du carrefour des données ouvertes de l'Afrique prévu pendant près d'un an. Ce carrefour, qui fera fond sur les activités antérieures menées en Afrique, contribuera à mieux coordonner le financement et à garantir un soutien aux gouvernements et à la société civile dans la création et l'utilisation de données ouvertes.

Il peut être utile de se concentrer à permettre l'utilisation de données ouvertes dans des initiatives et des innovations sectorielles (et leurs environnements habilitants) afin de réaliser un développement socio-économique important. Les initiatives de haut niveau sur les données ouvertes demeurent toutefois une partie cruciale du processus de mise en œuvre.

L'évaluation et l'analyse comparative de l'incidence des initiatives sur les données ouvertes à l'échelle mondiale demeureront cruciales pour évaluer l'efficacité et la qualité de ce genre d'initiative au Canada et dans le monde. Au-delà de 2016, l'initiative DOD espère garantir que les activités d'analyse comparative comme le Baromètre des données ouvertes et la carte de l'incidence des données ouvertes auront des références croisées, ce qui permettra de créer une vue d'ensemble plus complète de l'offre et de la demande d'initiatives liées aux données ouvertes.

Il est crucial d'avoir un financement viable pour des initiatives de données ouvertes afin de garantir l'incidence continue des données ouvertes.

Exécuté

Accueillir en 2015 une conférence internationale sur les données ouvertes qui a réuni des experts de partout dans le monde pour partager connaissances et expérience afin de raffermir la collaboration internationale dans le dossier du gouvernement ouvert.

Le Canada a accueilli la 3e Conférence internationale sur les données ouvertes (en anglais et espanol seulement), à Ottawa (Ontario) les et .

  • La CIDO s'est réellement avérée un événement d'envergure mondiale, avec plus de 1 000 participants de 56 pays, 56 groupes d'experts et ateliers, dix pistes parallèles, plus de 200 conférenciers et plus de 15 événements avant et après la conférence (en anglais seulement) pendant neuf jours.
  • Un certain nombre de résultats (en anglais seulement) clés ont été réalisés dans le cadre de la CIDO 2015, y compris le lancement de consultations sur une Charte internationale sur les données ouvertes (en anglais seulement), un ensemble de principes fondamentaux pour les politiques sur les données ouvertes.

Le document sur les résultats de la conférence expose la feuille de route internationale sur les données ouvertes, qui présente des lignes de collaboration internationale jusqu'à la CIDO de 2016.

L'initiative DOD met en œuvre des leçons retenues dans l'élaboration de la CIDO 2016, à Madrid, puisqu' DOD est devenu un coorganisateur permanent, une décision qui reconnaît les apports importants du gouvernement du Canada aux programmes de données ouvertes.

Exécuté

Produits livrables supplémentaires au-delà du Plan d'action

La Banque mondiale et Affaires mondiales Canada ont également investi des ressources et un financement à l'égard du programme DOD, afin d'aider à étendre l'aide technique, à augmenter les applications mondiales et à assurer la coordination entre les groupes standard de données ouvertes.

DOD a appuyé l'élaboration de l'African Data Consensus (en anglais seulement), un produit de la conférence de haut niveau sur la révolution des données à Addis-Ababa (Éthiopie), en . DOD appuie l'initiative de la Charte internationale sur les données ouvertes, en mettant un accent particulier sur la création du centre de ressources et la coordination avec les initiatives d'DOD dans les régions.

Pertinence

Appuyer les principes de transparence et de participation citoyenne et contribuer à relever les grands défis du PGT, notamment améliorer les services au public, accroître l'intégrité publique et la responsabilisation des entreprises, en élargissant les connaissances sur les avantages des données ouvertes et en appuyant la mise en œuvre des initiatives de données ouvertes dans les pays en voie de développement partout dans le monde.

Vision

Appuyer les efforts mondiaux et régionaux déployés par les gouvernements, les organisations de la société civile et les entrepreneurs qui exploitent les données ouvertes pour atteindre des résultats en développement, et favoriser l'échange à l'échelle internationale de solutions et de pratiques exemplaires en matière de données ouvertes.

Date de modification :