Votre défi pour l’EDOC 2015

janvier 27, 2015

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Le défi est lancé. L’EDOC est de retour!

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, a officiellement annoncé que l’appathon de l’EDOC sera de retour pendant le week-end de la Journée internationale des données ouvertes, soit du 20 au 22 février.

L’EDOC 2015 tirera parti du succès remarquable de l’activité inaugurale tenue en février 2014, qui a dépassé nos attentes sur le plan de la participation, de la qualité et de la créativité. Cette expérience a un effet réel; pour certaines des équipes finalistes, l’EDOC a été la porte d’entrée de la collectivité canadienne des entrepreneurs.

Carlos Saavedra, l’un des membres de l’équipe gagnante Electric Sheep, est récemment retourné à Ottawa pour faire part de son expérience depuis la compétition. Carlos s’occupe d’exploiter et d’enrichir l’application que son équipe avait soumise, et de se faire une place au sein de l’industrie. C’est ce genre de succès qui montre comment l’EDOC peut entraîner de plus grandes réalisations, tout en favorisant l’innovation et la croissance de notre économie canadienne.

Nous voulons aller un peu plus loin cette année et renforcer l’EDOC pour que l’activité serve de point de départ de l’innovation au moyen des données ouvertes. Voici quelques-unes des nouvelles particularités pour 2015 :

  • Passer d’un thème général à trois sous-thèmes plus précis : Les sous-thèmes seront Qualité de vie, Commerce et Jeunesse. Nous voulons amener les participants à résoudre des problèmes concrets ou à étudier des occasions d’affaires réelles sans être trop restrictifs.
  • Relier les sources canadiennes de données ouvertes : Il existe plusieurs portails gouvernementaux de données ouvertes au Canada (visitez notre page Gouvernement ouvert à travers le Canada). Nous encourageons les participants à fusionner des données de tous les ordres de gouvernement pour créer des possibilités nouvelles et novatrices.
  • Offrir un plus grand nombre de carrefours pour que les participants établissent des liens en personne : Pour l’activité de 2015, il y aura de grands carrefours officiels à Vancouver, à Toronto, et à Montréal, où les participants pourront travailler, se rencontrer et fusionner des idées. Nous croyons que c’est très important parce que l’ambiance lors d’un hackathon est motivante et chaleureuse pour les participants. Consultez la carte des participants de l’année dernière sur notre page de l’EDOC 2014 pour voir où se trouvaient les participants d’un océan à l’autre.
  • Travailler avec la collectivité dynamique des données ouvertes du Canada : L’année dernière, diverses organisations indépendantes ont mis sur pied des espaces de codage pour le week-end. Cette année, nous ferons la promotion d’autres carrefours partenaires sur le site Web de l’EDOC de XMG.

Essentiellement, l’EDOC 2015 repose toujours sur les mêmes principes : révéler les possibilités des données ouvertes, bâtir la collectivité canadienne des entrepreneurs et de la haute technologie, et permettre au talent canadien d’étudier les idées et possibilités d’affaires qui aident d’autres personnes.

À titre de dirigeante principale de l’information du gouvernement du Canada, je me suis intéressée de près à la façon dont l’innovation et la technologie façonnent notre pays. Les données ouvertes et l’économie numérique, en particulier, offrent des possibilités incroyables dont tous les Canadiens peuvent tirer parti. Je vous invite – concepteurs, codeurs, artistes, spécialistes en convivialité, entrepreneurs sociaux et autres adeptes de données ouvertes – à vous joindre à nous à l’occasion de l’EDOC 2015. Je suis impatiente de voir ce que vous concevrez. Ensemble, nous faisons du Canada l’un des meilleurs incubateurs de données ouvertes du monde!

Corinne Charette
Dirigeante principale de l’information du gouvernement du Canada

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :