Les données ouvertes en 2014

février 4, 2014

Suivre :

  • RSS
  • Citer

GovLoop – Une collectivité de professionnels du secteur public – a récemment publié ses cinq principales prévisions pour le gouvernement en 2014 (en anglais seulement), et les « données ouvertes en tant que facteur de l'innovation » font partie des prévisions. Nous avons tendance à être d'accord sur ce point. Nous croyons que les données ouvertes sont non seulement importantes, mais qu'elles pourraient aussi constituer l'un des moteurs les plus puissants pour le gouvernement du Canada en 2014.

GovLoop n'a pas été la seule à faire cette prévision. En effet, dans un rapport de 2013 intitulé Open data: Unlocking innovation and performance with liquid information (en anglais seulement), la société McKinsey soutient que les données ouvertes pourraient apporter une valeur économique ajoutée de trois milliards de dollars dans sept secteurs de l'économie. Le IBM Center for the Business of Government a établi six tendances pour 2014 (en anglais seulement). Selon l'une de ces tendances, les données ouvertes pourraient faciliter la responsabilisation grâce à la transparence. Dans une publication intitulée 2014 Outlook on the Federal Government (en anglais seulement), Deloitte a indiqué que les partenariats public-privé sont un élément moteur du bien collectif. Nous croyons également que les données ouvertes sont un outil habilitant pour les organisations ayant un sens civique. Enfin, l'agent principal des données de Philadelphie, Mark Headd, a écrit que 2014 serait l'année des données ouvertes (en anglais seulement).

Les prévisions susmentionnées semblent toutes très optimistes, surtout lorsque l'on songe au fait que 2013 a été l'année où les données ouvertes du gouvernement ont glissé dans la désillusion selon le document Hype Cycle for Smart Government (en anglais seulement) de Gartner. Selon ce document, les défenseurs des données ouvertes auraient dû réduire leurs attentes à l'égard de celles-ci et commencer à se rendre compte des limites et des inconvénients qui y sont associés au lieu de considérer les données ouvertes comme l'un des principaux facteurs de l'innovation.

L'année 2013 a été une année importante pour les données ouvertes au Canada. Si le comportement passé est le meilleur indicateur du comportement futur, nous parions que 2014 sera une année brillante et prometteuse pour les données ouvertes.

Les données ouvertes au Canada

Au cours de la dernière année civile, plus précisément en juin 2013, le gouvernement du Canada a lancé le nouveau site donnees.gc.ca. Nous nous attendons à ce que le degré de profondeur des données se trouvant dans ce site augmente au cours des années à venir.

Alors que nous entamons l'année 2014, l'écosystème des initiatives de données ouvertes du Canada, qui comprennent des initiatives municipales et provinciales, continue de s'agrandir. La collectivité des amateurs de données ouvertes prend de plus en plus d'importance et des événements comme l'Expérience des données ouvertes canadienne (EDOC) ne feront qu'accélérer la socialisation des données ouvertes, ce qui permettra de rassembler les gens et les membres de la collectivité des données ouvertes, qui se pencheront sur de nouvelles utilisations et les innovations. Cela dit, nous, les membres de l'équipe de donnees.gc.ca, croyons que le potentiel des données ouvertes commence à peine à se développer.

Stephen Walker, chef, Gouvernement ouvert
Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :