Une découverte passionnante, les #données ouvertes : 4 choses qu’il faut savoir!

juin 5, 2017

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Wendy Gnenz dirige la direction générale de la Ville ouverte et de l’Innovation à la Ville d’Edmonton et elle est responsable de la mise en œuvre de la philosophie sur le gouvernement ouvert de la ville ainsi que de l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience de l’ensemble de l’administration municipale. Edmonton est un chef de file dans la mise en œuvre des principes du gouvernement ouvert et des données ouvertes. Par sa politique de la ville ouverte, endossée par le conseil municipal en avril 2015, la ville a montré à maintes reprises qu’elle croit au concept que les données sont « ouvertes par défaut ».


 

Une découverte passionnante, les #données ouvertes : 4 choses qu’il faut savoir!

Les personnes influentes et les enthousiastes du domaine des données ouvertes se retrouveront à Edmonton du 12 au 14 juin pour le Sommet canadien des données ouvertes (SCDO) (en anglais seulement) annuel. Parlant d’enthousiasme, vous serez les premiers à admettre qu’Edmonton a la fièvre des données ouvertes. Nous sommes fiers d’être la première municipalité à accueillir le SCDO! On dit que l’enthousiasme est contagieux, alors consultez cette liste de quatre choses très intéressantes à connaître à propos des données ouvertes.

 

1. Les données ne sont pas uniquement quantitatives, elles sont aussi qualitatives

Pour la plupart des gens, les données concernent les tableurs et les chiffres. Le monde des données ouvertes est en réalité bien plus vaste.

Par exemple, la Ville d’Edmonton a un jeu de données consacré aux lieux portant un nom autochtone (en anglais seulement). Ce sont des Autochtones qui ont fondé notre collectivité et qui ont habité la région d’Edmonton pendant plus de 10 000 ans. Nous sommes fiers de compter l’une des populations autochtones urbaines les plus nombreuses au Canada.

En l’honneur de ce riche passé et de cette grande population, il y a plus de 100 noms de lieux à Edmonton qui ont des racines autochtones. Ce jeu de données permet aux utilisateurs d’identifier et de comprendre la source de bon nombre de ces noms de lieux dans notre ville – rues, parcs, quartiers, passerelles, et ainsi de suite.

2. C’est bon pour les affaires

Des entreprises en démarrage aux grandes sociétés, les données ouvertes sont bonnes pour les affaires

En misant sur la valeur économique des données ouvertes, bon nombre d’entreprises ont mis en œuvre des solutions d’avant-garde, déterminé des lacunes des marchés, découvert de nouvelles façons de communiquer avec leurs publics cibles et maintenu un avantage concurrentiel.

Apprenez comment vous pouvez tirer profit des #donnéesouvertes pour faire croître votre entreprise : c’est l’un des nombreux sujets qui seront abordés au Sommet canadien sur les données ouvertes.

3. Le mouvement des données ouvertes est universel

Nous savons tous que le Canada est un chef de file mondial dans le domaine des données ouvertes, son baromètre des données ouvertes se classant 2e parmi 114 pays.

L’élan ne s’arrête pas là. Par l’intermédiaire du Partenariat pour un gouvernement ouvert [document PDF disponible en anglais seulement, 7,67 MO], les gouvernements de plus de 75 pays, y compris le Canada, ont pris des engagements concrets pour « promouvoir la transparence, renforcer l’autonomie des citoyens et exploiter de nouvelles technologies afin de renforcer la gouvernance » en misant fortement sur les données ouvertes. Edmonton a également adopté récemment la Charte internationale des données ouvertes (en anglais seulement), se joignant ainsi à 45 gouvernements de partout dans le monde.

4. Les données ouvertes, c’est vraiment formidable!

Alors que notre nation se prépare à célébrer Canada 150, nous saluons également le fait que cinq de nos sept équipes ont accédé aux séries éliminatoires de la LNH. Saviez-vous qu’il y a quelques années les Oilers d’Edmonton (en anglais seulement) ont cherché à améliorer leur fiche par des analyses, en encourageant les amateurs de hockey à explorer les données – en cherchant des renseignements statistiques pour contribuer aux succès de l’équipe? Il faut penser Moneyball (en anglais seulement)… mais sur la glace!

Si les sports ne vous intéressent pas, explorez 150 années d’art canadien – un projet de données ouvertes qui permet aux utilisateurs de découvrir l’art canadien.

La visualisation des données est le concept consistant à prendre des données ouvertes et à rendre l’information digestible sous forme visuelle. Certains utilisent ce principe en le portant au niveau suivant. Vérifiez le projet (en anglais seulement) « The Sound of Open Data (en anglais seulement) » qui vous permet d’entendre le son des données environnementales d’une ville, en temps réel.

En tant que l’un des chefs de file mondiaux dans la mise en œuvre du gouvernement ouvert, la Ville d’Edmonton est prête et très heureuse d’accueillir le Sommet canadien des données ouvertes.

L’inscription est ouverte – joignez-vous à nous en juin pour poursuivre cette conversation!

Consultez le site du Sommet canadien des données ouvertes (SCDO) (en anglais seulement) pour obtenir de plus amples renseignements sur la conférence.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :