Aperçu du troisième Plan biannuel au Partenariat pour un Gouvernement Ouvert

le juillet 6 2016

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Par l’équipe responsable du gouvernement ouvert

Aujourd’hui, nous avons publié Le troisième Plan biannuel au Partenariat pour un Gouvernement Ouvert, un ensemble d’engagements visant à faire du gouvernement du Canada un gouvernement plus ouvert et plus responsable. Nous vous encourageons fortement à le lire, mais nous reconnaissons aussi que le document est assez volumineux. Nous avons donc rédigé le présent blogue pour expliquer le plan, les raisons pour lesquelles il est important et ce qui, à notre avis, sera différent dans deux ans en raison du plan.

Un gouvernement ouvert signifie une relation évolutive entre les citoyens et leur gouvernement, et nous souhaitons qu’un plus grand nombre de personnes se sentent comme des intervenants – qui ont aussi bien voix au chapitre dans la planification qu’un intérêt à l’égard des résultats.

Où allons-nous?

Il n’existe aucune consigne standard pour un gouvernement ouvert. Certains thèmes reviennent sans cesse parmi les membres du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (en anglais seulement) (PGO), mais des pays, des cultures et des contextes différents exigent des engagements différents.

Certains pays pourraient s’engager à créer des lois sur la liberté d’information, tandis que le Canada s’engage à améliorer notre Loi sur l’accès à l’information déjà en place. Bien que certains pays commencent tout juste à ouvrir leurs données, le Canada a déjà établi un portail de données et une politique d’ouverture par défaut. Par conséquent, nous devons collaborer avec nos partenaires afin d’améliorer la qualité, d’accroître la valeur et la variété, et de renforcer les normes.

Étant donné que ce n’est pas nouveau pour nous, des parties du plan décrivent une période d’accélération, prenant comme point de départ les secteurs où le Canada a une base solide, mais reconnaissant que nous pouvons faire mieux.

Nouvelles orientations

À l’heure actuelle, nous étudions également un certain autre secteur. Nous nous emploierons à ouvrir un plus grand nombre de données et de publications scientifiques, et à faire participer davantage les Canadiens et les Canadiennes aux sciences menées au gouvernement fédéral. Un nouveau conseiller scientifique en chef sera nommé et aura pour mandat de veiller à ce que les travaux scientifiques menés au sein du gouvernement soient accessibles en tous points à la population.

Nous changeons aussi la façon dont nous examinons la transparence fiscale. Les rapports financiers du gouvernement du Canada et l’information financière qu’il communique sont généralement destinés aux Parlementaires, aux attachés de recherche du Parlement, aux économistes et aux vérificateurs. Nous reconnaissons qu’il est nécessaire de fournir des outils qui rendent les dépenses gouvernementales plus transparentes et compréhensibles pour un public plus vaste.

Bien que par le passé, le Canada ait principalement mis l’accent sur les données et l’information ouvertes, nous avons maintenant pris l’engagement d’accomplir de plus grands progrès à l’égard d’un dialogue ouvert et de l’élaboration de politiques ouverte, et établi un plan pour le remplir. Nous établirons une norme plus élevée dans l’ensemble du gouvernement et offrirons une formation, des ressources et un soutien afin d’exécuter des pratiques exceptionnelles en matière de mobilisation des citoyens, et ce, de façon plus uniforme.

Nous nous sommes également engagés à créer un forum de collaboration continue (ce que le PGO appellerait un « mécanisme permanent pour renforcer le dialogue ») afin de veiller à ce que le travail que nous réalisons en vue d’établir un gouvernement ouvert – dans ce plan et dans tout plan à venir – soit appuyé par la collaboration avec la société civile.

Cela ne fait qu’effleurer la surface des changements que nous effectuons. Le plan laisse place à la croissance – si nous réussissons à créer une culture d’ouverture plus solide au sein du gouvernement et à fournir le leadership et le soutien appropriés, le gouvernement fédéral instaurera d’office plus d’initiatives axées sur l’ouverture, la transparence et la mobilisation du public. Pour y parvenir, nous nous sommes également engagés à offrir une formation et des ressources en vue d’aider les fonctionnaires à perfectionner les compétences dont ils ont besoin pour appuyer un gouvernement plus ouvert et transparent.

Un bon gouvernement au service des Canadiens et des Canadiennes

Alors, en quoi le gouvernement fédéral sera-t-il différent lorsque nous nous reporterons deux ans en arrière?

Il y aura des jalons distincts qui rendront clairement compte d’une nouvelle approche en matière de gouvernance. Ces jalons pourraient comprendre des possibilités de mobilisation du public à l’échelle du Canada ou des publications de nouveaux types de renseignements et de données.

Nous espérons toutefois que chacun des Canadiens et que chacune des Canadiennes prendra aussi conscience des incidences. Il se peut que la normalisation des données sur les subventions et contributions n’intéresse pas tout le monde, mais pour une personne qui tente de comprendre la situation des organisations à but non lucratif au Canada, il pourrait s’agir d’une révolution. Pour quelqu’un d’autre, les changements que nous apportons par l’entremise du présent plan pourraient signifier participer à sa première réunion publique sur l’élaboration de politiques. Pour une autre personne, cela pourrait vouloir signifier lire un article de journal fondé sur les données du gouvernement ouvert, peut-être même en ne connaissant rien du concept de « données ouvertes ».

Dans l’ensemble, l’incidence est qu’il y aura plus de renseignements, pour plus de personnes, fournis dans des formats plus utiles – des renseignements diffusés du gouvernement aux citoyens et vice versa.

Le gouvernement ouvert est un projet continu. Il s’agit d’une lentille que nous appliquons à l’évolution constante du gouvernement, où l’ouverture et la transparence devraient être des facteurs à prendre en considération dans tout, des questions administratives complexes à notre administration quotidienne.

Voilà donc le plan en un mot. Si cela vous intéresse, vous pouvez lire le plan en entier ou simplement jeter un œil aux engagements dans la table des matières pour voir si quelque chose vous intrigue. Le cas échéant, veuillez nous en informer dans les commentaires ci-dessous ou en faire part aux autres sur Twitter en utilisant le mot-clic #GouvertCan.

N’oubliez pas que vous pouvez vous inscrire pour recevoir des mises à jour par courriel afin de vous tenir informé des progrès que nous réalisons dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan au cours des deux prochaines années. Dans les prochaines semaines, nous vous indiquerons également le moment où nous publierons notre rapport intitulé « Vous nous avez dit », dans lequel nous résumons les commentaires que nous avons reçus et qui nous ont aidés à élaborer le plan.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :