Vers l’élaboration d’une solution de prochaine génération en matière de RH et de paye

Suivre :

06 février 2019

L’aspect le plus satisfaisant de la fonction publique et de la vie politique est de s’attaquer à des problèmes complexes et difficiles et de constater que ses efforts produisent les résultats escomptés pour les Canadiens. C’est un grand honneur pour moi d’avoir été nommée présidente du Conseil du Trésor, et ce nouveau rôle s’accompagne de l’importante responsabilité de diriger la fonction publique de renommée mondiale du Canada.

En tant que parlementaire et membre du Cabinet, j’ai suivi de près les progrès de mes collègues, la ministre Qualtrough à SPAC et l’ancien président du Conseil du Trésor, Scott Brison, qui se sont appliqués à régler les problèmes de paye des employés causés par les ratés du système Phénix.

En ma qualité de nouvelle présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique, je m’engage à poursuivre ce travail – avec SPAC dans le cadre de ses importantes activités visant à stabiliser Phénix et, ici, au SCT, où nous allons de l’avant avec l’élaboration d’options concernant la nouvelle solution de RH et de paye qui remplacera Phénix un jour.

Le travail consistant à mettre en place un système de RH et de paye de prochaine génération ouvre de nouvelles voies pour l’approvisionnement du gouvernement à l’ère numérique.

En effet, lors de ma première journée de travail, j’ai assisté à la première expo utilisateurs qui s’est tenue ici, dans le hall d’entrée des bureaux de mon nouveau ministère. Les fonctionnaires ont navigué dans les solutions possibles avec enthousiasme. L’équipe a ensuite présenté l’expo à Montréal, Dartmouth, Victoria, Edmonton et Winnipeg, avant de retourner plus tôt cette semaine dans la région de la capitale nationale, où j’ai pu passer un peu plus de temps avec ses membres et les utilisateurs à l’expo de Gatineau (QC).

Des centaines d’employés nous ont fait part de leurs commentaires dans le cadre de ce processus. Les propos réfléchis et optimistes des employés que j’ai rencontrés m’ont impressionnée.

Un principe a été primordial pendant tout l’exercice : mettre les besoins des employés au cœur de cette nouvelle solution. Pour ce faire, l’équipe met à contribution les fonctionnaires et les syndicats de la fonction publique à toutes les étapes du processus de façon vraiment transparente. C’est tout à fait inédit.

Lors des expos à Ottawa et à Gatineau, j’ai pu lire des idées et des commentaires excellents sur le babillard des commentaires. J’ai eu ainsi un aperçu concret des attentes des fonctionnaires relativement à une future solution de RH et de paye, mais cela m’a aussi montré les limites du possible et ce que nous pouvons nous efforcer de réaliser en travaillant ensemble.

Au cours des prochaines semaines, le processus suivra son cours, et l’équipe maintiendra la communication et continuera à tenir des consultations. En ce qui me concerne, ce dossier constitue une priorité; il est simplement inacceptable que les fonctionnaires craignent de ne pas être payés correctement et à temps.

Nous avons beaucoup de pain sur la planche. La tâche est complexe et difficile. Une fois que nous aurons terminé d’évaluer nos options au printemps, nous continuerons de porter sans relâche nos efforts sur la mise en œuvre, en tenant toujours compte des employés. Nous allons bien faire les choses. Nos employés – et les Canadiens qu’ils servent – n’en méritent pas moins.


Jane Philpott
L’honorable Jane Philpott
Présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique

Ajouter un commentaire