Jeter les bases pour un gouvernement à guichet unique

Suivre :

18 janvier 2019

Le gouvernement du Canada a réalisé beaucoup de progrès dans les services en ligne qu’il offre aux Canadiens, mais d’une certaine façon, ce n’est qu’un début. Les récentes modifications apportées à la Directive sur la gestion des technologies de l’information fournissent une meilleure orientation. En nous fondant sur les Normes numériques du gouvernement du Canada, nous offrons aux ministères des conseils sur la façon de fonctionner dans l’espace numérique et de mettre en œuvre les normes numériques du gouvernement du Canada de façon uniforme.

Pourquoi était-il si important d’apporter ces modifications? Ensemble, elles établissent l’orientation stratégique des investissements numériques et permettent de veiller à ce que le gouvernement agisse comme une seule entreprise, c’est-à-dire comme un gouvernement à guichet unique, afin d’améliorer la prestation des services aux Canadiens.

Qu’est-ce que l’architecture intégrée?

Lorsque nous parlons « d’un gouvernement à guichet unique », nous parlons en fait de donner aux citoyens la possibilité de s’inscrire aux services gouvernementaux à un seul endroit, plutôt qu’à chacun des différents services. Mais comment y arriver? Premièrement, nous devons avoir une vue d’ensemble de nos activités, en examinant tous les services du gouvernement et les technologies utilisées pour les fournir. L’architecture intégrée nous donne cette vue d’ensemble. C’est un peu comme un plan détaillé qui montre comment une organisation est structurée, selon diverses perspectives : affaires, information, applications, technologie, sécurité et protection des renseignements personnels. Grâce à cette vue d’ensemble, nous développons des solutions qui sont mieux intégrées et plus efficaces, et nous évitons les répétitions et le double emploi, qu’il s’agisse du travail accompli ou des systèmes.

Comment peut-on améliorer les services gouvernementaux?

En résumé, nous améliorons les services numériques en accordant la priorité aux utilisateurs dès l’étape de la conception. Les nouvelles procédures obligatoires que nous avons mises en place permettent de nous assurer que nous le faisons en tant que gouvernement à guichet unique, tout en renforçant les principes de collecte de données éthique, de sécurité des données, de normes ouvertes, de logiciels libres et de l’informatique en nuage d’abord. Pour que nous soyons tous sur la même longueur d’onde, le Conseil d’examen de l’architecture intégrée (CEAI) du gouvernement du Canada évalue les investissements numériques en fonction de ces procédures. C’est ainsi qu’il valide, recommande et approuve des solutions technologiques et établit l’orientation générale des TI du gouvernement.

Quelle est la prochaine étape?

Il faudra du temps pour parvenir à un gouvernement à guichet unique, mais nous avons déjà pris d’importantes mesures pour déterminer la direction que nous voulons prendre et mettre les outils nécessaires à la disposition des ministères. Comme nous l’avons fait avec les normes numériques, nous continuerons à travailler de manière transparente et à diffuser de l’information sur nos plans et nos progrès, nos succès et nos échecs.

Le gouvernement numérique pourrait devenir réalité plus tôt que vous ne le pensiez!


Floyd Pushelberg occupe actuellement le poste de directeur de l’architecture intégrée à la Direction du dirigeant principal de l’information du SCT, qui est responsable du Comité d’examen de l’architecture intégrée du gouvernement du Canada. Avant de se joindre au SCT, Floyd a occupé divers postes dans le domaine de la technologie de l’information à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et à Industrie Canada, ainsi que dans le développement de produits de TI dans le secteur privé. L’objectif de Floyd est de diriger des équipes dynamiques en ce qui a trait à la gestion de programmes novateurs ou à l’élaboration de solutions transformatrices en GI-TI qui s’appuient sur la valeur ajoutée pour les intervenants.

Commentaires de blogs

kenneth hok - 25 février 2019

I have never been so frustrated trying to get inf from the government in all my life, you cannot get a question answered and you have to jump through neumerous hoops to get access and then more hoops and then totally confused you give up. why can a person not just have 1 info number? this is the most difficult and confusing system you could have ever designed.

Gavin Berube - 29 janvier 2019

It is refreshing to see the emphasis on understanding “our business” and related “Services” first. The comment about the fact Enterprise Architecture gives the practitioners a holistic 360-degree view including the six dimensions making up GC Enterprise Architecture and related “Solutions” to documented problems or issues is correct theoretically, seldom achieved in reality yet, but that does not make it less valid.

What is disappointing is the inferred scope. Achieving “One Government” intuitively gives the sense of a much more compelling Vision than what is defined in this blog “Giving Citizens the opportunity to sign up only once for government services, instead of multiple times for each different service”. This is a laudable first step in my view, one where Canadians would not be burdened knowing which GC Enterprise constituent Departments or Agencies provides which Service. Achieving this Single/Simplified Sign On for any and all GC Services will be a significant achievement.

Nevertheless the “Whole of Government as One Enterprise” conjures up such a potential for a Vision so compelling its achievement would generate interest around the planet desiring to emulate the Canadian experience in Public Service. I am hoping the scope described is scope # 1 of a much longer of list of scope initiatives that would optimize the potential of this Vision over time. Let's hope the full potential of this will be considered sooner than later.

Ajouter un commentaire