Étude sur l’engagement des citoyens

mai 14, 2018

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Ce blogue est le deuxième d’une série qui commence avec « Le Canada participe à l’échange de connaissances entre pairs, » expliquant en quoi le Canada travaille en collaboration avec ses partenaires internationaux pour explorer les liens qui peuvent exister entre l’engagement des citoyens et la confiance envers le gouvernement.

Dans une démocratie saine, les Canadiens ont confiance en leurs processus démocratiques, et ils participent au fonctionnement du gouvernement. Ceci étant dit, les données démontrent que la confiance à l’égard du gouvernement suit une tendance à la baisse à l’échelle mondiale. Comment pouvons-nous éviter cette baisse de confiance? Nous avons décidé d’examiner la théorie que l’accroissement de la participation entraîne une augmentation de la confiance.

Pour avoir une meilleure compréhension du point de vue des Canadiens, nous avons acheté les droits d’une étude multi-intérêts d’Ekos appelée « Rethinking Citizen Engagement » (Repenser l’engagement des citoyens). Malgré la tendance générale à la baisse, des données tirées d’études réalisées en 2015 et en 2016 ont démontré une légère augmentation de la confiance en le gouvernement fédéral au Canada. Aucune donnée ne démontre l’existence d’un lien de cause à effet entre l’ouverture du gouvernement et l’augmentation de la confiance. Nous savons seulement que le niveau de confiance est en augmentation au même moment où le gouvernement tient un nombre sans précédent de consultations sur une vaste gamme de sujets d’importance pour les Canadiens. La satisfaction à l’égard des consultations du gouvernement était de 37 % en 2017, comparativement à 18 % en 2007.

Lorsque l’on compare les options visant à améliorer la santé démocratique au Canada, la tenue de « consultations gouvernementales régulières avec les citoyens canadiens, des consultations éclairées, réfléchies et représentatives » est en tête des priorités des répondants. Cette question indique ce qui devrait être fait pour favoriser l’engagement significatif des citoyens. D’abord, les opinions devraient être « éclairées », les citoyens interrogés devraient être des personnes « moyennes », et les consultations devraient être « régulières ». Nous voulions approfondir la question. Si vous le souhaitez aussi, lisez le rapport intégral (en anglais).

À l’appui de l’engagement public

Il ne fait pas de doute que les données indiquent que les Canadiens sont d’accord pour dire que le gouvernement devrait mener des consultations régulières. Dans cet échantillon statistiquement représentatif, 84 % des répondants étaient d’accord avec l’énoncé suivant : « Je serais personnellement plus à l’aise concernant la prise des décisions du gouvernement si je savais que le gouvernement cherchait à obtenir des renseignements éclairés auprès des citoyens de façon régulière ». Cela n’a pas beaucoup changé depuis 2004, la première fois que l’on a posé la question.

Grâce à cette étude, nous avons également appris davantage au sujet des différentes opinions qu’ont les gens à propos de la contribution au processus décisionnel, allant des sondages ou aux partenariats actifs avec des fonctionnaires afin de résoudre des questions complexes. Les Canadiens avaient également une interprétation très large de ce que signifiait l’engagement des citoyens dans les activités de leur gouvernement, qui pouvait consister à communiquer avec un député ou à afficher une opinion dans les médias sociaux. Lorsqu’il a été question de consultations dirigées par le gouvernement, on a constaté que moins de 35 % des Canadiens ont pris part à de telles activités.

Lorsqu’on leur a demandé ce qui pourrait accroître leur probabilité de participer, la réponse le plus fréquente des Canadiens était que leur engagement aide à formuler les décisions. Ils ont également indiqué préférer que les consultations soient effectuées auprès de groupes de Canadiens représentant une diversité de points de vue. Les Canadiens pensent également que la prestation de renseignements revêt une importance essentielle, étant donné que 75 % des personnes interrogées sont d’avis que les citoyens ne disposent pas des renseignements nécessaires pour contribuer de façon significative aux questions de politique publique.

Harmoniser les attentes entre les citoyens et le gouvernement

Afin d’harmoniser les attentes des citoyens avec les consultations du gouvernement, nous avons élaboré des Principes pour la mobilisation du public. Ces principes devraient être pris en considération par les fonctionnaires lorsqu’il s’agit de déterminer quelle forme prendra l’engagement de la population. Nous tenons également à évaluer les consultations et à découvrir lesquels de ces principes (le cas échéant) permettent d’accroître la confiance envers le gouvernement. Nous avons l’intention de continuer à surveiller certaines de ces questions, alors que nous créons un ensemble de données en vue d’étudier la relation qui existe entre la prestation de renseignements, l’accroissement de la sensibilisation et la facilitation de la participation aux activités du gouvernement.

Ce ne sont là que quelques-uns des efforts en cours, que nous avons brièvement abordés dans notre auto-évaluation et notre rapport public concernant l’Engagement 20 : Permettre le dialogue ouvert et l’élaboration de politiques ouvertes.

Avez-vous lu le rapport Rethinking Citizen Engagement ou un autre rapport? Pensez-vous qu’il manque quelque chose dans les principes ou les indicateurs? Indiquez-nous si vous croyez que nous sommes sur la bonne voie à la section des commentaires ci-dessous.


Laura Wesley

Laura Wesley

Directice exécutive, consultations et  mobilisation du public, Bureau du Conseil Privé, Gouvernement du Canada

Laura a la réputation d’ébranler le statu quo pour obtenir des résultats. Ses connaissances et son intérêt pour les changements apportés aux systèmes, pour la conception des services et la motivation humaine sont des aspects qui doivent guider notre examen des nouvelles façons de collaborer. Après plus de dix ans d’expérience à la fonction publique fédérale pendant, elle en est venue à la conclusion que le fait de transcender les frontières – secteurs, disciplines et organisations – dans son travail donne de meilleurs résultats pour tous. En guidant les personnes et les équipes, Laura fait preuve d’un engagement indéfectible dans le soutien qu’elle apporte aux gens pour les aider en période de changement.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :