En 1 an: Le Forum multi-intervenants explore de nouveaux domaines

Suivre :

02 mai 2019

Cela fait 1 an que le Canada a lancé le Forum multi-intervenants sur le gouvernement ouvert. En tant que membre de ce groupe depuis sa création, je suis à la fois une participante et une observatrice de ce nouveau terrain fascinant que nous explorons. Notre mandat consiste à « formuler des commentaires et des conseils sur les engagements du gouvernement du Canada à l’égard du gouvernement ouvert, à cerner de nouveaux domaines d’intérêt et à bâtir la collectivité du gouvernement ouvert partout au Canada ». Ce que cette description ne traduit pas, c’est la complexité qu’implique la collaboration. Elle n’indique rien au sujet du fait qu’il n’y a pas de carte ni de directives sur la façon de nous rendre là où nous voulons tous aller. Elle ne précise pas non plus la destination finale.

Le Forum multi-intervenants compte 12 membres. Chacun d’entre nous a différents domaines d’expertise, réseaux et autres atouts, comme des compétences et des connaissances. En tant que signataire du Partenariat pour un gouvernement ouvert, le Forum est lié à des engagements et processus internationaux, ainsi qu’à des cycles et procédures de diligence raisonnable qui viennent avec le fait de faire partie du gouvernement fédéral. Comme nous avons chacun une compréhension de la réalité en fonction de nos expériences distinctes, nous nous sommes rendu compte que nos conceptions quant à la manière de travailler ensemble étaient également différentes. Nous avons des normes, des attentes et un langage différents, qui pourraient donner lieu à un risque de malentendus et de conflits culturels.

Bien sûr, nous avons tous aussi un travail quotidien. Pour en ajouter à la complexité, certains d’entre nous détiennent des rôles multiples, par rapport à l’enjeu du gouvernement ouvert et les uns par rapport aux autres. Parfois, nous sommes des collaborateurs et parfois, des adversaires. Nous nous assoyons autour d’une table en jouant un certain rôle un jour, sachant que demain nous serons peut-être assis autour de la même table, mais avec un rôle différent. Malgré ces différences, nous partageons une passion pour l’ouverture du gouvernement. Nous voulons tous que le Canada montre la voie à suivre.

La question que je me pose est la suivante : comment pouvons-nous faire en sorte que cette complexité et cette diversité influent sur l’enjeu du gouvernement ouvert, de manière à accroître notre créativité et notre capacité afin qu’ensemble nous réalisions plus que ce que n’importe lequel d’entre nous pourrait accomplir seul? Je ne connais pas vraiment la réponse à cette question, que les autres se posent également. Cette histoire s’écrit au fil de nos rencontres. J’espère pouvoir vous en dire plus au fur et à mesure que les réponses apparaissent.


Laura Wesley

Laura Wesley

Directice exécutive, Consultations et mobilisation du public, Bureau du Conseil Privé, Gouvernement du Canada

Laura a la réputation d'ébranler le statu quo pour obtenir des résultats. Ses connaissances et son intérêt pour les changements apportés aux systèmes, pour la conception des services et la motivation humaine sont des aspects qui doivent guider notre examen des nouvelles façons de collaborer. Après plus de dix ans d'expérience à la fonction publique fédérale, elle en est venue à la conclusion que le fait de transcender les frontières – secteurs, disciplines et organisations – dans son travail donne de meilleurs résultats pour tous. En guidant les personnes et les équipes, Laura fait preuve d'un engagement indéfectible dans le soutien qu'elle apporte aux gens pour les aider en période de changement.

Ajouter un commentaire