Aidez-nous à rendre le gouvernement plus ouvert

Suivre :

14 mars 2018

Nous prenons de meilleures décisions lorsque les Canadiens nous aident à les formuler. Dans cet esprit, depuis l’automne dernier, le gouvernement sollicite vos idées concernant nos engagements dans le 4e plan du Canada pour un gouvernement ouvert 2018-2020. Le temps file — vous devez nous faire parvenir vos idées d’ici le 25 mars.

La relation entre le gouvernement et les citoyens évolue. Les citoyens ont plus d’information qu’auparavant ainsi que de nouveaux outils pour utiliser cette information afin de susciter le changement. Nous ne communiquons plus l’information aux fins de transparence, mais pour que les représentants du gouvernement et les citoyens puissent collaborer. Nous devons créer de nouvelles formes d’engagement permettant aux gouvernements et aux citoyens de travailler ensemble en vue de trouver des solutions qui conviennent à tous.

Pour établir cette relation de collaboration, il est essentiel que les Canadiens sachent ce qui fonctionne, et ce qui ne fonctionne pas. Par conséquent, nous avons fait d’importants pas en avant afin de rendre les données et l’information du gouvernement ouvertes par défaut et nous avons l’intention d’en faire plus.

Par exemple, notre gouvernement a ouvert la voie en mettant à la disposition des Canadiens les lettres de mandat, auparavant secrètes, des ministres du Cabinet. Nous rendons compte publiquement du chemin que nous avons parcouru pour tenir les promesses que nous avons faites. Et les ministères font le suivi des résultats de leurs programmes avec des indicateurs, et publient ensuite les résultats en ligne pour l’examen du public.

Nous avons mis sur pied le Portail des données ouvertes qui rend accessibles de vastes quantités de données gouvernementales, et nous avons fait passer ce portail de données d’un projet pilote à un programme permanent.

Nous tentons aussi d’approfondir l’idée d’ouverture par défaut au moyen d’un portail pilote qui donne au public accès à des documents de travail internes.

Et nous avons récemment proposé des changements relativement à notre Loi sur l’accès à l’information, comme une publication proactive obligatoire pour 240 institutions gouvernementales, ainsi que les cabinets de ministres comme le mien.

C’est grâce à des réalisations comme celles-ci que le Canada a été élu coprésident du Comité directeur du Partenariat pour un gouvernement ouvert pour 2018-2019. Je suis très heureux que le Canada assume ce rôle de leadership parce que le gouvernement ouvert consiste à vous placer, vous, nos citoyens, au centre de notre travail. En tant que coprésident, nous nous concentrerons sur 3 priorités : l’inclusion, la participation et l’impact.

Ces 3 principes s’appliquent aussi au plan du Canada pour un gouvernement ouvert parce que les engagements du plan y adhèreront. La bonne nouvelle est que vous avez encore la chance de participer.

Contribuer à façonner l’avenir du gouvernement ouvert

C’est pourquoi nous vous avons demandé de fournir vos commentaires. Vous devez faire partie de ce plan. Si nous créons un gouvernement ouvert, nous devons le faire de façon ouverte.

Alors, profitez de l’occasion et soumettez vos idées avant le 25 mars. Je suis enthousiaste à l’idée de co-créer ce plan en collaboration avec vous; soyons animés d’ambition et repensons le gouvernement à l’ère des données ouvertes. Nous avons déjà entendu des idées incroyables, et je serai ravi d’entendre ce que les gens ont d’autre à nous dire au cours des dernières semaines de consultation.


Scott Brison

L’honorable Scott Brison, président du Conseil du Trésor du Canada

M. Brison, député libéral de Kings–Hants en Nouvelle-Écosse, a été élu sept fois à la Chambre des communes. Il a été l’un des porte-parole clés en matière d’économie en plus d’être le principal porte-parole de son Parti en matière de Finances. Il a également servi au sein du Comité permanent des finances de la Chambre des communes à titre de vice-président.

M. Brison a par ailleurs occupé les postes de ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et de receveur général du Canada, ce qui faisait de lui le plus jeune membre du Cabinet du premier ministre Paul Martin. Il siégeait également à trois comités du Cabinet : Conseil du Trésor, Affaires intérieures et Examen des dépenses.

Commentaires de blogs

Giselle Robelin - 11 mai 2018

I have been trying to call Service Canada all morning. It is Friday and although r=the message say that the office is open, when you try and reach an actual person the message says that the office is closed. Can you please tell me why? I called the CRA in desperation and the person who answered me said there is no reason for it to be closed.

I am testing this Help us make the Government more open (no pun intended) and see if I get an answer. If there is a number I call at service canada, apart from the French and English numbers, please provide it to me.

Thank you
Giselle Robelin

Robert Russell - 27 mars 2018

It was a shock to my family to discover that our system of Municipal Bylaw in Ontario is not a system of rules and requirements, as it appears to be, but a completely discretionary system whereby the current administration can act at will, enforce or not enforce items that are clearly written in bylaw. This is how third-world, cash-in-hand governments operate. We live in a society of written, established law, and can normally refer to a document to ensure our rights. Not so with the OMB’s handling of municipal bylaw. It is completely open to bias and abuse. Here are some steps to make this a democratic system that works for the citizens of Ontario, rather than promoting the agenda of the current crop of local employees:
1 – Let the document stand. It is not discretionary; it’s a list of rules – an agreement on living conditions in the community.
2 – Provide a realistic body of appeal for residents. Right now, the cost of appeal is beyond residents, and municipal employees are aware of this advantage.
3 – In cases of property bylaw, suspend permit issuance at the disputed property while the dispute is active. As it stands, the municipality can lend tacit support to one side by continuing to issue permits.
4 - The municipality should be required to make all communication in the matter in writing. If it isn’t written down, the municipality just blows smoke until the resident gives up. A written record would document these dismissive responses.

Bendali Tayeb - 21 mars 2018

Mon défunt grand père ancien combattant nommé Bendali Ahmed né en 1876 à Ouled izmeur Dpt d'Oran matricule 12878 mort pour la France en date du 09/09/1915 à grosmagny territoire de Belfort mort par accident et enterré en France désire obtenir son acte de décès à cet effet je vous prie de bien vouloir m'orienter vers quel organisme ou service dois je m'adresser pour pouvoir obtenir son acte de décès, avec mes remerciements anticipés.

Lisa Daher - 20 mars 2018

I was issued a collection notice after filing my taxes twice in 2017 for 2016 and never received any assessment or notices. I tried to complaining to everyone. Check out this. I also have had no response from Minister. I have to put it all on Facebook.

mgifford - 15 mars 2018

I wanted to thank you for taking political leadership with the Open Government Partnership and Digital 7. Committing to Open Standards & Open Source is key to having a modern, responsive Open Government platform.

It will be a huge culture change in government, but so important if we are going to build a culture of innovation here in Canada.

Ajouter un commentaire