Régions d'essais sur le terrain et zones de sécurité

Suivre :

  • RSS
  • Citer

Les zones canadiennes des essais au champ des cultures principales et des cultures à surface réduite sont le fruit de consultations exhaustives avec les intervenants et ont été harmonisées entre l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) et l’Environmental Protection Agency des États-Unis. La délimitation des zones d’essais au champ des cultures principales et des cultures à surface réduite au Canada a été réalisée à l’aide du matériel et du logiciel de traitement des données du Système d’information géographique (SIG) de la Section d’analyse spatiale et d’applications géomatiques (ASAG), Division de l’agriculture, Statistique Canada. À cette fin, on a intégré, évalué et consulté de nombreuses sources de données géographiques dans un SIG afin de déterminer lesquelles convenaient le mieux aux utilisations proposées. Il existe sept zones d’essais au champ des cultures principales et quatre zones d ’essais au champ des cultures à surface réduite. Chacune de ces zones présente des conditions physiques particulières, comme les sols, les cultures et le climat, qui lui confèrent un caractère unique dans le paysage agricole canadien. La création de sous- zones reflète l’existence de différences à l’intérieur d’une même zone, lesquelles ont une incidence sur les types de cultures qui sont pratiquées dans cette zone. Dans la mesure du possible, les zones du Canada correspondent aux zones délimitées aux États-Unis.

Conception
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Types d'appareil
Web
Date de publication
octobre 1, 2019
Mots-clés
  • Lutte antiparasitaire
  • culture
  • pesticides

Avez-vous trouvé cette application utile?

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Commentaires

Date de modification :