Transformation des polluants, surveillance intensive au sol au moyen de plusieurs paramètres à l’été 2013 - Fort McKay, région des sables bitumineux

Transformation des polluants, surveillance intensive au sol au moyen de plusieurs paramètres à l’été 2013 - Fort McKay, région des sables bitumineux Du 10 août au 10 septembre 2013, le suivi au sol a considérablement augmenté au site de Fort McKay Sud (AMS-13) pour mesurer les propriétés supplémentaires des polluants atmosphériques et des conditions météorologiques au-delà des données qui étaient disponibles à partir de la surveillance de la qualité de l’air à long terme établie dans la région. Cette étude sur la surveillance de la qualité de l’air, entreprise parallèlement aux mesures prises à partir d’un aéronef en vol au-dessus et en aval des sables bitumineux, était destinée à donner une meilleure idée du mélange de polluants atmosphériques produits à partir de différentes activités liées aux sables bitumineux et de la manière dont ils réagissent et sont transportés dans l’atmosphère. Ces données sont utilisées pour améliorer la capacité des modèles de qualité de l’air afin de déterminer les niveaux de polluants atmosphériques actuels et futurs et les quantités de dépôts atmosphériques de polluants au-dessus et en aval de la région des sables bitumineux. On a observé des périodes de concentrations élevées de polluants; toutefois, aucune ne dépassait les normes fédérales et provinciales de courte durée (par heure, sur 8 heures ou sur 24 heures). Les données montrent de nombreuses périodes pour lesquelles les concentrations de dioxyde de soufre (SO2) et d’oxydes d’azote (NOx) dans l’air ambiant sont 20 fois supérieures aux concentrations de fond à l’échelle régionale. Les émissions de SO2 sont généralement associées à un traitement du bitume, alors que les émissions de NOx sont étroitement associées au secteur des transports. Les deux événements de SO2 et de NOX ont été accompagnés d’augmentations des concentrations de matières particulaires (MP2,5). La composition chimique des MP2,5 a varié tout au long de l’étude. 2019-02-21 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementAir ambiantozonemercure gazeux totaldioxyde de soufrecomposition des particulesmatières particulaires (MP)composition des matières particulairescomposés aromatiques polycycliquessables bitumineuxaéronefcomposés organiques volatilsconcentration en nombre des particulesammoniacmonoxyde de carbonecarbone noirdioxyde de carboneméthanedistribution granulométriquematière particulaire finematière particulaire de moins de 25 micronsgaz à l'état de tracessoufre totaloxydes d'azotemétéorologieaérosolssatellite <<DOAS>>biogéniquesanthropiquein situ et intégré des mesuresmétaux tracesQualité de l'air Transformation des polluants - sol au moyen de plusieurs paramètres - les données pour Fort McKay CSV http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/ambient-air-quality-oil-sands-region/pollutant-transformation-summer-2013-ground-based-intensive-multi-parameters-fort-mckay-oil-sands-region Transformation des polluants - sol au moyen de plusieurs paramètres - les données pour Fort McKay CSV http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/ambient-air-quality-oil-sands-region/pollutant-transformation-summer-2013-ground-based-intensive-multi-parameters-fort-mckay-oil-sands-region?lang=fr

Du 10 août au 10 septembre 2013, le suivi au sol a considérablement augmenté au site de Fort McKay Sud (AMS-13) pour mesurer les propriétés supplémentaires des polluants atmosphériques et des conditions météorologiques au-delà des données qui étaient disponibles à partir de la surveillance de la qualité de l’air à long terme établie dans la région. Cette étude sur la surveillance de la qualité de l’air, entreprise parallèlement aux mesures prises à partir d’un aéronef en vol au-dessus et en aval des sables bitumineux, était destinée à donner une meilleure idée du mélange de polluants atmosphériques produits à partir de différentes activités liées aux sables bitumineux et de la manière dont ils réagissent et sont transportés dans l’atmosphère. Ces données sont utilisées pour améliorer la capacité des modèles de qualité de l’air afin de déterminer les niveaux de polluants atmosphériques actuels et futurs et les quantités de dépôts atmosphériques de polluants au-dessus et en aval de la région des sables bitumineux.

On a observé des périodes de concentrations élevées de polluants; toutefois, aucune ne dépassait les normes fédérales et provinciales de courte durée (par heure, sur 8 heures ou sur 24 heures). Les données montrent de nombreuses périodes pour lesquelles les concentrations de dioxyde de soufre (SO2) et d’oxydes d’azote (NOx) dans l’air ambiant sont 20 fois supérieures aux concentrations de fond à l’échelle régionale. Les émissions de SO2 sont généralement associées à un traitement du bitume, alors que les émissions de NOx sont étroitement associées au secteur des transports. Les deux événements de SO2 et de NOX ont été accompagnés d’augmentations des concentrations de matières particulaires (MP2,5). La composition chimique des MP2,5 a varié tout au long de l’étude.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires