Écoulement annuel

Écoulement annuel La carte montre l’écoulement annuel en millimètres. L’écoulement annuel n’est pas le même d’une année à l’autre en raison des variations dans les précipitations, dans l’évaporation et dans l’emmagasinement naturel. La carte indique la moyenne à long terme de ces variations annuelles. L’écoulement annuel est le plus faible au sud de la Saskatchewan et dans le sud-est de l’Alberta, avec des valeurs plus basses que 25 millimètres. Les plus grands écoulements annuels ont lieu sur la côte ouest de la Colombie-Britannique où les valeurs dépassent 3200 millimètres. Dans l’est du pays, les valeurs sont autour de 1000 à 1400 millimètres sur la côte de Terre-Neuve et diminuent en allant vers l’ouest, jusqu’à des valeurs plus basses que 200 millimètres au Manitoba. La carte est basée sur des données réelles et extrapolées qui proviennent d’un certain nombre différent de sources. Dans la plupart des régions du pays, les isolignes de l’écoulement annuel moyen sont données à intervalles de 100 millimètres, mais pour les régions montagneuses, particulièrement celles de la Colombie-Britannique, un tel intervalle ne peut être employé sur une carte à cette échelle. Quelques isolignes représentatives servent cependant à donner une idée des variations dans l’écoulement. De plus, pour la plupart des zones septentrionales du pays, l’emplacement des isolignes est approximatif en raison du faible nombre de données disponibles sur l’écoulement dans cette région. La carte est organisée de façon à représenter l’écoulement annuel en son point d’origine, c’est-à-dire sur le cours d’eau. La carte ne donne pas la valeur de l’écoulement annuel en son point de mesure réel sur le cours d’eau. La méthode de présentation de l’écoulement annuel peut donc être comparée à celle des autres paramètres hydrologiques du présent atlas, par exemple la hauteur moyenne de l’eau sur une surface. 2022-02-23 Ressources naturelles Canada NRCan.geogratis-geogratis.RNCan@canada.ca FormatGouvernement et vie politiqueNature et environnementSciences et technologiehydrologieruissellementécoulement fluvial Télécharger le fichier en format Anglais JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_general/24_Annual_Runoff_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format Anglais PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_general/24_Annual_Runoff_1978_150.pdf Télécharger le fichier en format français JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_general/24_Ecoulement_Annuel_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format français PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_general/24_Ecoulement_Annuel_1978_150.pdf

La carte montre l’écoulement annuel en millimètres. L’écoulement annuel n’est pas le même d’une année à l’autre en raison des variations dans les précipitations, dans l’évaporation et dans l’emmagasinement naturel. La carte indique la moyenne à long terme de ces variations annuelles. L’écoulement annuel est le plus faible au sud de la Saskatchewan et dans le sud-est de l’Alberta, avec des valeurs plus basses que 25 millimètres. Les plus grands écoulements annuels ont lieu sur la côte ouest de la Colombie-Britannique où les valeurs dépassent 3200 millimètres. Dans l’est du pays, les valeurs sont autour de 1000 à 1400 millimètres sur la côte de Terre-Neuve et diminuent en allant vers l’ouest, jusqu’à des valeurs plus basses que 200 millimètres au Manitoba. La carte est basée sur des données réelles et extrapolées qui proviennent d’un certain nombre différent de sources. Dans la plupart des régions du pays, les isolignes de l’écoulement annuel moyen sont données à intervalles de 100 millimètres, mais pour les régions montagneuses, particulièrement celles de la Colombie-Britannique, un tel intervalle ne peut être employé sur une carte à cette échelle. Quelques isolignes représentatives servent cependant à donner une idée des variations dans l’écoulement. De plus, pour la plupart des zones septentrionales du pays, l’emplacement des isolignes est approximatif en raison du faible nombre de données disponibles sur l’écoulement dans cette région. La carte est organisée de façon à représenter l’écoulement annuel en son point d’origine, c’est-à-dire sur le cours d’eau. La carte ne donne pas la valeur de l’écoulement annuel en son point de mesure réel sur le cours d’eau. La méthode de présentation de l’écoulement annuel peut donc être comparée à celle des autres paramètres hydrologiques du présent atlas, par exemple la hauteur moyenne de l’eau sur une surface.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires