Couvert de plantes envahissantes - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques)

Couvert de plantes envahissantes - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques) Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes. Dans le cadre du projet de Conservation et Restauration (CoRe – « À la rescousse des fétuques »), un système de détection précoce et d’intervention rapide pour les nouvelles infestations de plantes envahissantes hautement prioritaires a été mis en œuvre, de même que des protocoles d’inventaire et de contrôle pour les infestations connues. Un programme de surveillance est en place pour évaluer si nous atteignons notre objectif de réduction de 10 % du couvert des espèces non indigènes envahissantes prioritaires d’ici 2019. Les mesures sont fondées sur une évaluation visuelle du pourcentage de couvert foliaire de chaque espèce dans la parcelle. 2018-04-17 Parcs Canada robert.sissons@pc.gc.ca Nature et environnementforêt parc des contrefortsprairie de fétuquesplantes non indigènes envahissantespourcentage de couvert foliairecouvert de plantes envahissantesAlberta Couvert en plantes envahissantes - Lacs Waterton - Couvert en pourcentage et densité - données - 1CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EWeVPC5v88FDutlk027njtkBAUJYReOrfjIX6OGdz5o1mw?e=syBdQi Couvert en plantes envahissantes - Lacs Waterton - Couvert en pourcentage et densité - dictionnaire de données - 2CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EW3O8OTR1ftHgPdkfqzPUMgB-TX4pN9_7AB8wEcLm3uEig?e=u5NwDa

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes. Dans le cadre du projet de Conservation et Restauration (CoRe – « À la rescousse des fétuques »), un système de détection précoce et d’intervention rapide pour les nouvelles infestations de plantes envahissantes hautement prioritaires a été mis en œuvre, de même que des protocoles d’inventaire et de contrôle pour les infestations connues. Un programme de surveillance est en place pour évaluer si nous atteignons notre objectif de réduction de 10 % du couvert des espèces non indigènes envahissantes prioritaires d’ici 2019. Les mesures sont fondées sur une évaluation visuelle du pourcentage de couvert foliaire de chaque espèce dans la parcelle.

Données et ressources

Dossiers similaires