Exploration géologique, géochimique et géophysique à la recherche de diamants au Yukon

Geological, Geochemical and Geophysical Exploration for Diamonds in Yukon The world production of diamonds in 1990 was more than 100 million carats (metric carats, or CM; 1 carat = 0.2 grams), compared to 75 million in 1985, and 15 million in 1950. This represents a more than 14% per year growth rate. The value of 1990 production was about US$4.5 billion (1992 US$), and diamond is the fourth-ranked commodity in the world in terms of value, after Fe, Au, Cu, and Zn. Primary sources of diamonds are the mantle-derived igneous rocks eclogite and peridotite, brought to the surface by rare ultrabasic magmas, kimberlite and lamproite being the most common. Secondary diamond deposits, such as the marine deposits of southwest Africa, are derived from primary sources by weathering processes that acted for several million years to transport and concentrate diamonds at favourable localities. Of approximately 5,000 known kimberlites world-wide, fewer than 50 are or have been mined successfully. There have been fewer than 15 major producers (more than 3 million carats/year), with only 6 major discoveries made in the last 50 years. The Point Lake pipe, the first discovered in the Lac De Gras kimberlite field in Canada's Northwest Territories, is potentially another major poducing pipe. The Point Lake discovery is a clear success story in diamond exploration, and as such, it is given a brief review here. As the surrounding kimberlite field is still undergoing exploration, the information available is incomplete, and estimates of the importance of diamond deposits are preliminary. However, initial results at the time of writing indicate strong potential for one or several diamond mines to be developed in the Northwest Territories. Why explore for diamonds in North America? - North America has the largest craton and stable platform area in the world. - Relative to Siberia and South Africa, hundreds of kimberlites remain to be discovered. - North America is underexplored for diamonds. - Large gem diamonds have been found as alluvials in North America. - Several areas are known to have favourable mineral chemistry. - Operating costs of open-pit kimberlite mines are very low. - Capital costs are similar to other mines; tailings are non-acid generating, and no strong chemicals are used during extraction. - Transport costs for final products are negligible. - Diamond prices generally increase at a level that keeps pace or exceeds inflation. - The occasional large diamond found during production can be regarded as a bonus (a 100-carat flawless gem can be sold for about US$1.7 million). 2024-02-16 Gouvernement du Yukon geology@gov.yk.ca Sciences et technologie Reportother https://data.geology.gov.yk.ca/reference/42002 Original metadata (https://open.yukon.ca)HTML https://open.yukon.ca/data/datasets/geological-geochemical-and-geophysical-exploration-diamonds-yukon

La production mondiale de diamants en 1990 était de plus de 100 millions de carats (carats métriques, ou CM ; 1 carat = 0,2 gramme), contre 75 millions en 1985 et 15 millions en 1950. Cela représente un taux de croissance annuel de plus de 14 %. La valeur de la production de 1990 était d'environ 4,5 milliards de dollars américains (dollars américains de 1992), et le diamant est la quatrième matière première au monde en termes de valeur, après le Fe, l'Au, le Cu et le Zn. Les principales sources de diamants sont les roches ignées dérivées du manteau, l'éclogite et la péridotite, remontées à la surface par de rares magmas ultrabasiques, la kimberlite et la lamproïte étant les plus courantes. Les gisements de diamants secondaires, tels que les gisements marins du sud-ouest de l'Afrique, sont dérivés de sources primaires par des processus d'altération qui ont agi pendant plusieurs millions d'années pour transporter et concentrer les diamants dans des endroits favorables. Sur environ 5 000 kimberlites connues dans le monde, moins de 50 sont ou ont été exploitées avec succès. Il y a eu moins de 15 grands producteurs (plus de 3 millions de carats/an), et seules 6 découvertes majeures ont été faites au cours des 50 dernières années. Le tuyau Point Lake, le premier découvert dans le champ de kimberlite du Lac De Gras dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada, est potentiellement un autre tuyau de production important. La découverte de Point Lake est clairement une réussite dans le domaine de l'exploration de diamants et, à ce titre, elle fait l'objet d'un bref résumé ici. Le champ de kimberlite environnant étant toujours en cours d'exploration, les informations disponibles sont incomplètes et les estimations de l'importance des gisements de diamants sont préliminaires. Cependant, les premiers résultats au moment de la rédaction du présent rapport indiquent un fort potentiel de développement d'une ou de plusieurs mines de diamants dans les Territoires du Nord-Ouest. Pourquoi rechercher des diamants en Amérique du Nord ? - L'Amérique du Nord possède la plus grande zone de craton et de plate-forme stable au monde. - Par rapport à la Sibérie et à l'Afrique du Sud, des centaines de kimberlites restent à découvrir. - L'Amérique du Nord est sous-explorée pour les diamants. - De gros diamants ont été découverts sous forme d'alluvions en Amérique du Nord. - Les coûts d'exploitation des mines de kimberlite à ciel ouvert sont très faibles. - Les coûts d'investissement sont similaires à ceux d'autres mines ; résidus ne génèrent pas d'acide et aucun produit chimique puissant n'est utilisé lors de l'extraction. - Frais de transport pour le produit final les produits sont négligeables. - Les prix des diamants augmentent généralement à un niveau qui suit le rythme ou dépasse l'inflation. - Le gros diamant découvert de temps en temps pendant la production peut être considéré comme un bonus (une gemme parfaite de 100 carats peut être vendue pour environ 1,7 million de dollars américains).

Données et ressources

Coordonnées

Adresse de courrier électronique: geology@gov.yk.ca

Dossiers similaires