Couche Sur L’exposition Environnementale Des Côtes

Couche Sur L’exposition Environnementale Des Côtes L’indice de la vulnérabilité des infrastructures côtières (IVIC) a été élaboré conjointement par la Direction générale des sciences du ministère des Pêches et des Océans (MPO), le programme Ports pour petits bateaux (PPB) et la Direction des analyses économiques et statistiques. L’IVIC a été conçu dans le but d’élaborer un outil d’adaptation aux changements climatiques qui appuierait les décisions de gestion concernant la planification à long terme des infrastructures des sites des PPB. L’IVIC fournit une indication numérique de la vulnérabilité relative des ports pour petits bateaux aux effets des changements climatiques et comporte trois sous-indices axés sur l’exposition environnementale (forces naturelles), les infrastructures et les caractéristiques socioéconomiques. La composante spatiale du trait de côte a été déterminée à l’aide de la couche hydrographique CanVec à l’échelle 1/50 000 (https://open.canada.ca/data/fr/dataset/9d96e8c9-22fe-4ad2-b5e8-94a6991b744b). La couche combine le trait de côte du Canada de la couche CanVec à l’échelle 1/50 000 avec les variables d’exposition environnementale de l’IVIC suivantes : - Élévation prévue du niveau de la mer (pour les décennies 2030, 2040, …, 2100) en mètres - Hauteur des vagues (mètres) et vitesse du vent (mètres/seconde) - Évolution de la couverture de glace de mer au Canada atlantique entre les années 1970 et les années 2000 Variation du niveau de la mer : Les données sur la variation relative du niveau de la mer sont tirées du cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, 2014, RE5). Nous avons calculé la variation relative du niveau de la mer prévue dans le cadre du scénario d’émissions élevées (RCP8.5) pour toutes les années entre 2006 et 2100 et nous avons utilisé la variation du niveau de la mer pour les années 2030, 2040, 2050, 2060, 2070, 2080, 2090 et 2100. Vitesse du vent et hauteur des vagues : Nous avons utilisé des simulations rétrospectives modélisées de la vitesse maximale annuelle du vent (1990 à 2012) et de la hauteur des vagues (1990 à 2014). L’ensemble de données a été généré à partir des simulations rétrospectives des vagues de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) effectuées au moyen du modèle WAVEWATCH III avec des données sur le vent provenant de la réanalyse du système de prévisions climatiques (RSPC) des National Centers for Environmental Prediction (NCEP) [Saha et coll., 2010]. Deux grilles à haute résolution (10 minutes) des vitesses maximales du vent modélisées pour l’Atlantique et le Pacifique et de la hauteur significative maximale des vagues ont été utilisées pour les régions côtières du sud du Canada, tandis qu’une grille mondiale plus grossière (30 minutes) a été utilisée pour les régions arctiques. À partir de ces ensembles de données, nous avons calculé la vitesse maximale annuelle moyenne du vent sur 23 ans et la hauteur significative maximale moyenne des vagues sur 25 ans. Évolution de la couverture de glace de mer : Nous avons obtenu les données du Service canadien des glaces sur la glace de mer pour le Canada atlantique et l’Arctique canadien. Ces données fournissent le pourcentage de la couverture de glace hebdomadaire sur quatre décennies (années 1970, 1980, 1990, 2000). Pour chaque décennie, un ensemble de données unique a été calculé pour représenter la somme de toutes les semaines où la couverture de glace était supérieure à 50 %, avec un score maximal possible de 52 semaines pour chaque décennie. Pour mesurer la variation de la durée des glaces, les données cartographiques des années 2000 ont été soustraites des données cartographiques des années 1970. L’ensemble de données final représente la variation entre les années 1970 et 2000 du nombre de semaines avec des concentrations de glace supérieures à 50 % : un nombre positif indique une réduction du nombre de semaines tandis qu’un nombre négatif indique une augmentation de la couverture de glace. Les données pour les ports pour petits bateaux individuels contiennent la variation prévue du niveau de la mer pour les années comprises dans les décennies entre 2030 et 2100, la hauteur des vagues, la vitesse du vent, la variation de la couverture de glace de mer, la population et la valeur finale du sous indice sur l’exposition environnementale. La population de chaque port est tirée des données du recensement du Canada de 2016 en fonction de l’unité géographique de la subdivision de recensement (SDR). Références (en anglais seulement) : Relative sea-level projections for Canada based on the IPCC Fifth Assessment Report and the NAD83v70VG national crustal velocity model https://geoscan.nrcan.gc.ca/starweb/geoscan/servlet.starweb?path=geoscan/fulle.web&search1=R=327878 GIEC, 2014. Changements climatiques 2014 : Conséquences, adaptation et vulnérabilité. Partie A : Aspects mondiaux et sectoriels. Contribution du Groupe de travail II au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat [Field, C. B., V. R. Barros, D. J. Dokken, K. J. Mach, M. D. Mastrandrea, T. E. Bilir, M. Chatterjee, K. L. Ebi, Y. O. Estrada, R. C. Genova, B. Girma, E. S. Kissel, A. N. Levy, S. MacCracken, P. R. Mastrandrea et L. L. White (dir.)]. Cambridge University Press, Cambridge (Royaume-Uni) et New York (États-Unis), 1132 p. Citer ces données comme: Greenan B. et Greyson P. Couche sur l’exposition environnementale des côtes. Publié en mars 2022. Secteur des sciences des écosystèmes et des océans, Pêches et Océans Canada, Dartmouth, (N-É). 2022-04-13 Pêches et Océans Canada Blair.Greenan@dfo-mpo.gc.ca Nature et environnementOcéan Dictionnaire de donnéesCSV https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/Coastal_Environmental_Exporsure_Layer/DataDictionary/CIVI_DataDictionary.csv Couche Sur L’exposition Environnementale Des CôtesESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/Coastal_Environment_Exposure_Layer/MapServer Couche Sur L’exposition Environnementale Des CôtesESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/Couche_sur_l_exposition_environnementale_des_cotes/MapServer Couche Sur L’exposition Environnementale Des CôtesFGDB/GDB https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/Coastal_Environmental_Exporsure_Layer/Downloads/CoastlineExposureVariables_WGS84_EN.gdb.zip

L’indice de la vulnérabilité des infrastructures côtières (IVIC) a été élaboré conjointement par la Direction générale des sciences du ministère des Pêches et des Océans (MPO), le programme Ports pour petits bateaux (PPB) et la Direction des analyses économiques et statistiques. L’IVIC a été conçu dans le but d’élaborer un outil d’adaptation aux changements climatiques qui appuierait les décisions de gestion concernant la planification à long terme des infrastructures des sites des PPB.

L’IVIC fournit une indication numérique de la vulnérabilité relative des ports pour petits bateaux aux effets des changements climatiques et comporte trois sous-indices axés sur l’exposition environnementale (forces naturelles), les infrastructures et les caractéristiques socioéconomiques.

La composante spatiale du trait de côte a été déterminée à l’aide de la couche hydrographique CanVec à l’échelle 1/50 000 (https://open.canada.ca/data/fr/dataset/9d96e8c9-22fe-4ad2-b5e8-94a6991b744b).

La couche combine le trait de côte du Canada de la couche CanVec à l’échelle 1/50 000 avec les variables d’exposition environnementale de l’IVIC suivantes :

  • Élévation prévue du niveau de la mer (pour les décennies 2030, 2040, …, 2100) en mètres

  • Hauteur des vagues (mètres) et vitesse du vent (mètres/seconde)

  • Évolution de la couverture de glace de mer au Canada atlantique entre les années 1970 et les années 2000

Variation du niveau de la mer :

Les données sur la variation relative du niveau de la mer sont tirées du cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, 2014, RE5). Nous avons calculé la variation relative du niveau de la mer prévue dans le cadre du scénario d’émissions élevées (RCP8.5) pour toutes les années entre 2006 et 2100 et nous avons utilisé la variation du niveau de la mer pour les années 2030, 2040, 2050, 2060, 2070, 2080, 2090 et 2100.

Vitesse du vent et hauteur des vagues :

Nous avons utilisé des simulations rétrospectives modélisées de la vitesse maximale annuelle du vent (1990 à 2012) et de la hauteur des vagues (1990 à 2014). L’ensemble de données a été généré à partir des simulations rétrospectives des vagues de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER) effectuées au moyen du modèle WAVEWATCH III avec des données sur le vent provenant de la réanalyse du système de prévisions climatiques (RSPC) des National Centers for Environmental Prediction (NCEP) [Saha et coll., 2010]. Deux grilles à haute résolution (10 minutes) des vitesses maximales du vent modélisées pour l’Atlantique et le Pacifique et de la hauteur significative maximale des vagues ont été utilisées pour les régions côtières du sud du Canada, tandis qu’une grille mondiale plus grossière (30 minutes) a été utilisée pour les régions arctiques. À partir de ces ensembles de données, nous avons calculé la vitesse maximale annuelle moyenne du vent sur 23 ans et la hauteur significative maximale moyenne des vagues sur 25 ans.

Évolution de la couverture de glace de mer :

Nous avons obtenu les données du Service canadien des glaces sur la glace de mer pour le Canada atlantique et l’Arctique canadien. Ces données fournissent le pourcentage de la couverture de glace hebdomadaire sur quatre décennies (années 1970, 1980, 1990, 2000). Pour chaque décennie, un ensemble de données unique a été calculé pour représenter la somme de toutes les semaines où la couverture de glace était supérieure à 50 %, avec un score maximal possible de 52 semaines pour chaque décennie. Pour mesurer la variation de la durée des glaces, les données cartographiques des années 2000 ont été soustraites des données cartographiques des années 1970. L’ensemble de données final représente la variation entre les années 1970 et 2000 du nombre de semaines avec des concentrations de glace supérieures à 50 % : un nombre positif indique une réduction du nombre de semaines tandis qu’un nombre négatif indique une augmentation de la couverture de glace.

Les données pour les ports pour petits bateaux individuels contiennent la variation prévue du niveau de la mer pour les années comprises dans les décennies entre 2030 et 2100, la hauteur des vagues, la vitesse du vent, la variation de la couverture de glace de mer, la population et la valeur finale du sous indice sur l’exposition environnementale.

La population de chaque port est tirée des données du recensement du Canada de 2016 en fonction de l’unité géographique de la subdivision de recensement (SDR).

Références (en anglais seulement) :

Relative sea-level projections for Canada based on the IPCC Fifth Assessment Report and the NAD83v70VG national crustal velocity model

https://geoscan.nrcan.gc.ca/starweb/geoscan/servlet.starweb?path=geoscan/fulle.web&search1=R=327878

GIEC, 2014. Changements climatiques 2014 : Conséquences, adaptation et vulnérabilité. Partie A : Aspects mondiaux et sectoriels. Contribution du Groupe de travail II au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat [Field, C. B., V. R. Barros, D. J. Dokken, K. J. Mach, M. D. Mastrandrea, T. E. Bilir, M. Chatterjee, K. L. Ebi, Y. O. Estrada, R. C. Genova, B. Girma, E. S. Kissel, A. N. Levy, S. MacCracken, P. R. Mastrandrea et L. L. White (dir.)]. Cambridge University Press, Cambridge (Royaume-Uni) et New York (États-Unis), 1132 p.

Citer ces données comme: Greenan B. et Greyson P. Couche sur l’exposition environnementale des côtes. Publié en mars 2022. Secteur des sciences des écosystèmes et des océans, Pêches et Océans Canada, Dartmouth, (N-É).

Afficher la carte

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial

Coordonnées

Adresse de courrier électronique: Blair.Greenan@dfo-mpo.gc.ca

Dossiers similaires