État matrimonial, 1996 - Séparé(e)s

État matrimonial, 1996 - Séparé(e)s Au Canada, la séparation est généralement considérée comme un état transitoire avant le divorce, l’annulation du mariage ou peut-être même un remariage. Bon nombre ont choisi de demeurer célibataires. En 1996, seulement 3,0 % des personnes âgées de 15 ans et plus étaient séparées. Ces personnes ne vivent plus avec leur conjoint, mais sont toujours considérées comme légalement mariées. Dans l’ensemble, le taux de rupture des mariages a continué d’augmenter de façon importante depuis le début des années 1990 par suite de changements dans les attitudes et les perceptions concernant l’institution du mariage. La religion et l’influence de l’Église ont empêché, dans une certaine mesure, que les mariages contractés en bonne et due forme ne se dissolvent par la voie du divorce. 2022-03-14 Ressources naturelles Canada geoinfo@nrcan.gc.ca Société et culturecartecarte demographiqueétat matrimonial Télécharger le fichier en format JPEG2000 Anglais via HTTPJP2 https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/eng/6542_marital_status_1996_separated.jp2 Télécharger le fichier en format ZIP (PDF, JPG) Anglais via HTTPZIP https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/eng/6542_marital_status_1996_separated.zip Télécharger le fichier en format JP2 français via HTTPother https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/fra/6542_etat_matrimonial_1996_separe.jp2 Télécharger le fichier en format ZIP (PDF,JPG) français via HTTPZIP https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/fra/6542_etat_matrimonial_1996_separe.zip

Au Canada, la séparation est généralement considérée comme un état transitoire avant le divorce, l’annulation du mariage ou peut-être même un remariage. Bon nombre ont choisi de demeurer célibataires. En 1996, seulement 3,0 % des personnes âgées de 15 ans et plus étaient séparées. Ces personnes ne vivent plus avec leur conjoint, mais sont toujours considérées comme légalement mariées. Dans l’ensemble, le taux de rupture des mariages a continué d’augmenter de façon importante depuis le début des années 1990 par suite de changements dans les attitudes et les perceptions concernant l’institution du mariage. La religion et l’influence de l’Église ont empêché, dans une certaine mesure, que les mariages contractés en bonne et due forme ne se dissolvent par la voie du divorce.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires