Utilisation de l’habitat par les oiseaux de rivage migrateurs – Pacific Rim

Utilisation de l’habitat par les oiseaux de rivage migrateurs – Pacific Rim Ce programme vise à surveiller l’abondance des oiseaux de rivage migrateurs ainsi que leur répartition et l’utilisation qu’ils font des plages sablonneuses du secteur de la plage Long. Il sert à mesurer l’état de l’intégrité écologique et à suivre l’efficacité des activités de gestion axées sur l’augmentation du taux de conformité aux dispositions des règlements sur la tenue en laisse des animaux domestiques, comme mesure de l’efficacité de la gestion. Ces ensembles de données résultent de relevés annuels sur les oiseaux de rivage migrateurs, durant lesquels les oiseaux franchissant une section de 100 m de la plage au cours d’une période de 30 minutes sont comptés, tout comme les incidents perturbateurs susceptibles de les affecter. Les sites (n=20) font l’objet d’un recensement tout au long de la journée (de 6 h à 18 h) durant la période de pointe printanière (du 20 avril au 25 mai) et automnale (du 15 juillet au 1er octobre) des migrations, et sont vérifiés de quatre à huit fois par période de migration, par année. Il est bien établi que les oiseaux de rivage migrateurs sont actifs durant une période très courte et avec un budget énergétique très serré, et les pertes de temps ou de réserves d’énergie imprévues peuvent compromettre tant la survie que le succès reproducteur de ces oiseaux. L’effet de la perturbation humaine sur les oiseaux migrateurs est un enjeu de conservation d’importance internationale, car celle‑ci peut avoir des effets néfastes à long terme sur les populations. Les plages sablonneuses, qui représentent le principal habitat de certaines espèces (p. ex. le bécasseau sanderling [Calidris alba]), sont également une attraction cruciale pour les visiteurs de la RPNPR et, par conséquent, le site d’éventuels conflits humains-animaux sauvages entre l’utilisation récréative, surtout les chiens laissés en liberté, et l’utilisation par les oiseaux de rivage. 2018-04-17 Parcs Canada yuri.zharikov@pc.gc.ca Nature et environnementRPN Pacific Rimoiseaux de rivageécosystème de plage sablonneusebécasseau variable (Calidris alpine)bécasseau minuscule (Calidris minutilla)bécasseau sanderling (Calidris alba)pluvier semipalmé (Charadrius semipalmatus)bécasseau d’Alaska (Calidris mauri)animaux domestiques tenus en laisse Utilisation de l’habitat par les oiseaux de rivage migrateurs – Pacific Rim - DonnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/ET9hysk6fm9Dli38WimLhk8B4cHhGoiAjLm4SZ8zvZK48w?e=aUfPix Utilisation de l’habitat par les oiseaux de rivage migrateurs – Pacific Rim - Taux de conformité aux règlements - DonnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EUxp12lK5Z9BpMWClS6JnsQBREog_n1T7YKzKQAonznAsg?e=jCb2hd Utilisation de l’habitat par les oiseaux de rivage migrateurs – Pacific Rim - Dictionnaire de DonnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EaEksAiOolhClgTUADXHPAoBgoMXbobF5RyHCDHSG5Gzww?e=4ZDHft

Ce programme vise à surveiller l’abondance des oiseaux de rivage migrateurs ainsi que leur répartition et l’utilisation qu’ils font des plages sablonneuses du secteur de la plage Long. Il sert à mesurer l’état de l’intégrité écologique et à suivre l’efficacité des activités de gestion axées sur l’augmentation du taux de conformité aux dispositions des règlements sur la tenue en laisse des animaux domestiques, comme mesure de l’efficacité de la gestion. Ces ensembles de données résultent de relevés annuels sur les oiseaux de rivage migrateurs, durant lesquels les oiseaux franchissant une section de 100 m de la plage au cours d’une période de 30 minutes sont comptés, tout comme les incidents perturbateurs susceptibles de les affecter. Les sites (n=20) font l’objet d’un recensement tout au long de la journée (de 6 h à 18 h) durant la période de pointe printanière (du 20 avril au 25 mai) et automnale (du 15 juillet au 1er octobre) des migrations, et sont vérifiés de quatre à huit fois par période de migration, par année. Il est bien établi que les oiseaux de rivage migrateurs sont actifs durant une période très courte et avec un budget énergétique très serré, et les pertes de temps ou de réserves d’énergie imprévues peuvent compromettre tant la survie que le succès reproducteur de ces oiseaux. L’effet de la perturbation humaine sur les oiseaux migrateurs est un enjeu de conservation d’importance internationale, car celle‑ci peut avoir des effets néfastes à long terme sur les populations. Les plages sablonneuses, qui représentent le principal habitat de certaines espèces (p. ex. le bécasseau sanderling [Calidris alba]), sont également une attraction cruciale pour les visiteurs de la RPNPR et, par conséquent, le site d’éventuels conflits humains-animaux sauvages entre l’utilisation récréative, surtout les chiens laissés en liberté, et l’utilisation par les oiseaux de rivage.

Données et ressources

Dossiers similaires