Les vents

Les vents La planche contient quatre cartes : Vents annuels, Vents de mars, Vent d’août, et Vitesses maximales annuelles des vents. Chacune des trois premières cartes montre la fréquence des vents, la vitesse moyenne des vents et la fréquence des périodes de calme ; l’échelle de fréquence étant de 1 millimètre égale 2 pour cent. Ces valeurs sont présentées pour 50 endroits à travers le Canada. La carte des vitesses maximales annuelles des vents montre les valeurs maximales des vents (en kilomètres par heure) pour une période de récurrence de trente ans. Pour mesurer les vents on peut utiliser plusieurs types d’anémomètres. Au Canada, on se sert de deux sortes d’appareils ; tous deux sont composés d’un moulinet à coupes fixé à un mât et pouvant tourner avec le vent pour indiquer la vitesse et d’une girouette pour donner la direction du vent. On utilise à présent environ 200 de ces anémomètres. Conformément aux normes établies par l’Organisation météorologique mondiale, les anémomètres sont installés à 10 mètres au-dessus d’un terrain à découvert. L’anémomètre est donc placé à 10 mètres au-dessus d’un sol recouvert d’herbe et à 10 mètres au-dessus de la cime des arbres dans une zone fortement boisée. Dès 1840, des observations rapportant le vent ont été faites au Canada. Avec l’arrivée de l’aviation, les stations qui effectuaient des observations horaires se sont multipliées dans le cadre du programme de formation aérienne du Commonwealth de la Deuxième Guerre mondiale. Le vent est de l’air en movement. Un tel déplacement est provoqué par le gradient de pression de l’air. La distribution des pressions sur la surface de la terre est régie par le régime des températures qui est généralement chaud à l’équateur et froid aux pôles. La tendance du vent à souffler des zones de hautes pressions vers celles de basses pressions est modifiée par la force engendrée par la rotation de la terre. Cette force, connue sous le nom de force de Coriolis, dévie le vent vers la droite dans l’hémisphère Nord. Dû au chauffage inégal de la surface terrestre et à la force de Coriolis, on peut identifier trois types principaux de vent dans l’hémisphère Nord. Entre l’équateur et 20 degrés Nord, on retrouve les alizés, vents nord-est persistants. De 30 degrés Nord jusqu’à 60 degrés Nord, on trouve une zone où prédominent des vents d’ouest et de 65 degrés Nord environ jusqu’au pôle, il y a une zone de vents du nord-est. Les vents des deux dernières zones ne soufflent pas d’une manière aussi continue que les alizés tant du point de vue vitesse que du point de vue direction. 2022-02-22 Ressources naturelles Canada NRCan.geogratis-geogratis.RNCan@canada.ca FormatGouvernement et vie politiqueNature et environnementSciences et technologiebilan hydriqueclimathydrologievent Télécharger le fichier en format Anglais JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_temperature_winds/16_Winds_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format Anglais PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_temperature_winds/16_Winds_1978_150.pdf Télécharger le fichier en format français JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_temperature_winds/16_Vents_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format français PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_temperature_winds/16_Vents_1978_150.pdf

La planche contient quatre cartes : Vents annuels, Vents de mars, Vent d’août, et Vitesses maximales annuelles des vents. Chacune des trois premières cartes montre la fréquence des vents, la vitesse moyenne des vents et la fréquence des périodes de calme ; l’échelle de fréquence étant de 1 millimètre égale 2 pour cent. Ces valeurs sont présentées pour 50 endroits à travers le Canada. La carte des vitesses maximales annuelles des vents montre les valeurs maximales des vents (en kilomètres par heure) pour une période de récurrence de trente ans. Pour mesurer les vents on peut utiliser plusieurs types d’anémomètres. Au Canada, on se sert de deux sortes d’appareils ; tous deux sont composés d’un moulinet à coupes fixé à un mât et pouvant tourner avec le vent pour indiquer la vitesse et d’une girouette pour donner la direction du vent. On utilise à présent environ 200 de ces anémomètres. Conformément aux normes établies par l’Organisation météorologique mondiale, les anémomètres sont installés à 10 mètres au-dessus d’un terrain à découvert. L’anémomètre est donc placé à 10 mètres au-dessus d’un sol recouvert d’herbe et à 10 mètres au-dessus de la cime des arbres dans une zone fortement boisée. Dès 1840, des observations rapportant le vent ont été faites au Canada. Avec l’arrivée de l’aviation, les stations qui effectuaient des observations horaires se sont multipliées dans le cadre du programme de formation aérienne du Commonwealth de la Deuxième Guerre mondiale. Le vent est de l’air en movement. Un tel déplacement est provoqué par le gradient de pression de l’air. La distribution des pressions sur la surface de la terre est régie par le régime des températures qui est généralement chaud à l’équateur et froid aux pôles. La tendance du vent à souffler des zones de hautes pressions vers celles de basses pressions est modifiée par la force engendrée par la rotation de la terre. Cette force, connue sous le nom de force de Coriolis, dévie le vent vers la droite dans l’hémisphère Nord. Dû au chauffage inégal de la surface terrestre et à la force de Coriolis, on peut identifier trois types principaux de vent dans l’hémisphère Nord. Entre l’équateur et 20 degrés Nord, on retrouve les alizés, vents nord-est persistants. De 30 degrés Nord jusqu’à 60 degrés Nord, on trouve une zone où prédominent des vents d’ouest et de 65 degrés Nord environ jusqu’au pôle, il y a une zone de vents du nord-est. Les vents des deux dernières zones ne soufflent pas d’une manière aussi continue que les alizés tant du point de vue vitesse que du point de vue direction.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires