Concentrations de mercure de l’écosystème marin dans l’Arctique canadien

Concentrations de mercure de l’écosystème marin dans l’Arctique canadien Cet ensemble de données contient la distribution du mercure total (THg), du mercure élémentaire gazeux (GEM), du mercure méthylé, et du mercure diméthylique (DMHg) dans l'ensemble de la colonne d'eau de l'Arctique canadien. Le mercure dans l'Arctique est un problème important pour l'environnement et la santé humaine. La dépendance des peuples du Nord aux aliments traditionnels, tels que les mammifères marins, pour leur subsistance signifie qu'ils sont particulièrement exposés à l'exposition au mercure. Les concentrations de mercure dans les organismes biologiques ont augmenté depuis le début de l'ère industrielle et sont contrôlées par une combinaison de facteurs abiotiques, dynamique et structure du réseau alimentaire et comportement animal. L'océan Arctique, y compris ses mers côtières, présente de nombreuses caractéristiques qui le différencient du reste de l'écosystème marin du monde et qui peut influer sur le devenir du mercure (Hg) et sur la manière dont les problèmes entourant la contamination au mercure sont pris en compte. En raison de son emplacement éloigné, tous les apports anthropiques de mercure dans l’océan Arctique proviennent du transport à longue distance plutôt que de sources ponctuelles, ce qui complique l’attribution des sources. Les processus atmosphériques sont uniques à la région polaire et jouent un rôle important dans le contrôle des dépôts de mercure atmosphérique. Renseignements supplémentaires Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN, http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_7A463DBA.html) a été établi en 1991, en réponse aux préoccupations relatives à l’exposition des personnes à des concentrations élevées de contaminants chez les espèces sauvages qui constituent un élément important du régime alimentaire traditionnel des Autochtones du Nord. Les premières études ont indiqué que ces aliments contenaient une vaste gamme de substances, dont plusieurs ne provenaient pas de l’Arctique ou du Canada, mais atteignaient toutefois des concentrations étonnamment élevées dans l’écosystème arctique. Le Canadian Cryospheric Information Network (CCIN, https://www.ccin.ca/) et le Polar Data Catalogue (PDC, https://polardata.ca/) ont été élaborés au cours des deux dernières décennies grâce à des partenariats de collaboration entre l’Université de Waterloo et de nombreux, université, du gouvernement et des organisations du secteur privé pour fournir les données et l’infrastructure de gestion de l’information pour la communauté de la cryosphère canadienne. La PDC est l’une des principales sources en ligne pour obtenir des données et des renseignements au sujet de l’Arctique et de l’Antarctique national du Canada, Centre de données. Polar Data Catalogue Canadian Cryospheric Information Network: https://www.polardata.ca/pdcsearch/PDCSearchDOI.jsp?doi_id=12073 2021-07-29 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Sciences et technologieArctiquePassage du Nord-OuestPolynie ouverte du nordDétroit d'HudsonBaie d'HudsonmercureProgramme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN)ContaminantsWeb de nourriture marinemercure totalmercure élémentaire gazeuxmercure méthyléDiméthylmercureÉcosystème arctiqueMercure NCP_Arctic Marine Ecosystems_Mercury _Concentrations _EN _FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/community-based-seawater-monitoring-for-organic-contaminants-and-mercury-in-the-canadian-arctic/mercury-concentrations-in-the-canadian-arctic-marine-ecosystem/NCP_ArcticMarineEcosystems_Mercury_Concentrations_EN_FR.csv Publication scientifique - «Methylated Mercury Species in Marine Waters of the Canadian High and Sub Arctic»HTML https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/es801635m Publication scientifique - «Mercury in Arctic marine ecosystems: Sources, pathways and exposure»HTML https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0013935112002733 Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/community-based-seawater-monitoring-for-organic-contaminants-and-mercury-in-the-canadian-arctic/mercury-concentrations-in-the-canadian-arctic-marine-ecosystem/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/community-based-seawater-monitoring-for-organic-contaminants-and-mercury-in-the-canadian-arctic/mercury-concentrations-in-the-canadian-arctic-marine-ecosystem/?lang=fr

Cet ensemble de données contient la distribution du mercure total (THg), du mercure élémentaire gazeux (GEM), du mercure méthylé, et du mercure diméthylique (DMHg) dans l'ensemble de la colonne d'eau de l'Arctique canadien.

Le mercure dans l'Arctique est un problème important pour l'environnement et la santé humaine. La dépendance des peuples du Nord aux aliments traditionnels, tels que les mammifères marins, pour leur subsistance signifie qu'ils sont particulièrement exposés à l'exposition au mercure. Les concentrations de mercure dans les organismes biologiques ont augmenté depuis le début de l'ère industrielle et sont contrôlées par une combinaison de facteurs abiotiques, dynamique et structure du réseau alimentaire et comportement animal.

L'océan Arctique, y compris ses mers côtières, présente de nombreuses caractéristiques qui le différencient du reste de l'écosystème marin du monde et qui peut influer sur le devenir du mercure (Hg) et sur la manière dont les problèmes entourant la contamination au mercure sont pris en compte. En raison de son emplacement éloigné, tous les apports anthropiques de mercure dans l’océan Arctique proviennent du transport à longue distance plutôt que de sources ponctuelles, ce qui complique l’attribution des sources. Les processus atmosphériques sont uniques à la région polaire et jouent un rôle important dans le contrôle des dépôts de mercure atmosphérique.

Renseignements supplémentaires

Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN, http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_7A463DBA.html) a été établi en 1991, en réponse aux préoccupations relatives à l’exposition des personnes à des concentrations élevées de contaminants chez les espèces sauvages qui constituent un élément important du régime alimentaire traditionnel des Autochtones du Nord. Les premières études ont indiqué que ces aliments contenaient une vaste gamme de substances, dont plusieurs ne provenaient pas de l’Arctique ou du Canada, mais atteignaient toutefois des concentrations étonnamment élevées dans l’écosystème arctique.

Le Canadian Cryospheric Information Network (CCIN, https://www.ccin.ca/) et le Polar Data Catalogue (PDC, https://polardata.ca/) ont été élaborés au cours des deux dernières décennies grâce à des partenariats de collaboration entre l’Université de Waterloo et de nombreux, université, du gouvernement et des organisations du secteur privé pour fournir les données et l’infrastructure de gestion de l’information pour la communauté de la cryosphère canadienne. La PDC est l’une des principales sources en ligne pour obtenir des données et des renseignements au sujet de l’Arctique et de l’Antarctique national du Canada, Centre de données.

Polar Data Catalogue Canadian Cryospheric Information Network:

https://www.polardata.ca/pdcsearch/PDCSearchDOI.jsp?doi_id=12073

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires