Moyenne maximale d'épaisseur de neige Dans le Canada méridional ceci se produit normalement en janvier ou février, tandis que l’accumulation maximale apparaît beaucoup plus tard dans les régions montagneuses et dans l’Arctique. Les principales caractéristiques de la carte sont l'importance de l’accumulation maximale de neige enregistrée dans la Cordillère occidentale, où les épaisseurs de neige peuvent excéder plusieurs mètres, et un second maximum pour le Québec et le Labrador. Ces maxima sont reliés à la proximité de l’océan, qui fournit un apport en humidité et engendre des tempêtes d’hiver, ainsi qu’à l’effet orographique que créent les montagnes comme c'est le cas dans l’Ouest canadien. Les deux maxima sont liés à une bande d’accumulation de neige élevée qui suit la zone de la forêt boréale; ceci représente la trajectoire généralement empruntée par les tempêtes d’hiver. Au nord de cette zone se trouve la couche neigeuse relativement peu profonde de l’Arctique (de faibles précipitations de neige avec une forte compaction par le vent). Au sud, l’épaisseur de neige est restreinte par la saison d’accumulation de neige qui est plus courte et par la sublimation de la neige qui est importante dans les Prairies. 2006-01-01 2017-01-26 Ressources naturelles Canada NRCan.geogratis-geogratis.RNCan@canada.ca Gouvernement et vie politiqueSociété et culturecarte géographiqueneige Télécharger le fichier en format Anglais JPEG2000 via HTTPother http://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/reference/eng/snowdepth_eng.jp2 Télécharger le fichier en format Anglais PDF via HTTPPDF http://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/reference/eng/snowdepth_eng.pdf Télécharger le fichier en format français JPEG2000 via HTTPother http://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/reference/fra/snowdepth_fr.jp2 Télécharger le fichier en format français PDF via HTTPPDF http://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_6_ed/reference/fra/snowdepth_fr.pdf

Moyenne maximale d'épaisseur de neige

Dans le Canada méridional ceci se produit normalement en janvier ou février, tandis que l’accumulation maximale apparaît beaucoup plus tard dans les régions montagneuses et dans l’Arctique. Les principales caractéristiques de la carte sont l'importance de l’accumulation maximale de neige enregistrée dans la Cordillère occidentale, où les épaisseurs de neige peuvent excéder plusieurs mètres, et un second maximum pour le Québec et le Labrador. Ces maxima sont reliés à la proximité de l’océan, qui fournit un apport en humidité et engendre des tempêtes d’hiver, ainsi qu’à l’effet orographique que créent les montagnes comme c'est le cas dans l’Ouest canadien. Les deux maxima sont liés à une bande d’accumulation de neige élevée qui suit la zone de la forêt boréale; ceci représente la trajectoire généralement empruntée par les tempêtes d’hiver. Au nord de cette zone se trouve la couche neigeuse relativement peu profonde de l’Arctique (de faibles précipitations de neige avec une forte compaction par le vent). Au sud, l’épaisseur de neige est restreinte par la saison d’accumulation de neige qui est plus courte et par la sublimation de la neige qui est importante dans les Prairies.

Ressources

Nom de la ressource Type de ressource Format Langue Liens
Télécharger le fichier en format Anglais JPEG2000 via HTTP Jeu de données Autre Anglais
Français
Accès
Télécharger le fichier en format Anglais PDF via HTTP Jeu de données PDF Anglais
Français
Accès
Télécharger le fichier en format français JPEG2000 via HTTP Jeu de données Autre Anglais
Français
Accès
Télécharger le fichier en format français PDF via HTTP Jeu de données PDF Anglais
Français
Accès

Renseignements géographiques

Élément spatial