Polluants organiques persistants (POPs) dans les phoques annelés (Phoca hispida) dans l’Arctique canadien

Polluants organiques persistants (POPs) dans les phoques annelés (Phoca hispida) dans l’Arctique canadien Les phoques annelés (Phoca hispida) sont utilisés depuis les années 1970 comme bioindicateur de la contamination environnementale au Canada. Dans l'étude présente, les phoques ont été capturés lors de la chasse de subsistance dans quatre régions de l'Arctique canadien: la mer de Beaufort, l'archipel arctique, la baie d'Hudson et la côte du Labrador. Une large gamme de polluants organiques persistants (POPs) a été déterminée dans la graisse de phoque collectée pendant plusieurs années entre 1972 et 2016. Les résultats de cette étude à long terme indiquent des différences géographiques dans les concentrations de contaminants chez les phoques et une diminution générale significative de la plupart des POPs, notamment: biphényles polychlorés (BPC), dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) et composés apparentés, chlordanes (CHL) et hexachlorocyclohexanes (HCH) en fonction du temps dans les phoques annelés. Dans l’ensemble, les résultats suggèrent que les réglementations nord-américaines et internationales ont conduit à une réduction à long terme de la plupart des POPs dans les phoques annelés de l’Arctique canadien en réduisant les émissions de sources primaires. Cependant, d'autres sources de composés hérités (par exemple, des réservoirs environnementaux) ainsi que des changements dans la composition et la structure de la chaîne alimentaire en relation avec les changements climatiques pourraient également influer sur les très faibles taux de diminution ou la stabilité des niveaux de contaminants trouvés dans les phoques sur certains sites. Renseignements supplémentaires Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN, http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_7A463DBA.html) a été établi en 1991, en réponse aux préoccupations relatives à l’exposition des personnes à des concentrations élevées de contaminants chez les espèces sauvages qui constituent un élément important du régime alimentaire traditionnel des Autochtones du Nord. Les premières études ont indiqué que ces aliments contenaient une vaste gamme de substances, dont plusieurs ne provenaient pas de l’Arctique ou du Canada, mais atteignaient toutefois des concentrations étonnamment élevées dans l’écosystème arctique. Le Canadian Cryospheric Information Network (CCIN, https://www.ccin.ca/) et le Polar Data Catalogue (PDC, https://polardata.ca/) ont été élaborés au cours des deux dernières décennies grâce à des partenariats de collaboration entre l’Université de Waterloo et de nombreux, université, du gouvernement et des organisations du secteur privé pour fournir les données et l’infrastructure de gestion de l’information pour la communauté de la cryosphère canadienne. La PDC est l’une des principales sources en ligne pour obtenir des données et des renseignements au sujet de l’Arctique et de l’Antarctique national du Canada, Centre de données. Polar Data Catalogue Canadian Cryospheric Information Network: https://www.polardata.ca/pdcsearch/PDCSearch.jsp?doi_id=10780 2021-07-29 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementTerritoire du Nord-OuestInuvialuitNunavutNunavikNunatsiavutLabradorExtrême-Arctique canadienProgramme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN)surveillance communautairecontaminantsmammifères marinsPhoque annelé (Phoca hispida)polluants organiques persistants (POPs)biphényles polychlorés (BPC)Arctique NCP_RingedSeals_POPs_Concentrations_EN_FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/persistent-organic-pollutants-pops-in-ringed-seals-phoca-hispida-across-the-canadian-arctic/NCP_RingedSeals_POPs_Concentrations_EN_FR.csv Publication scientifique - «Trends of persistent organic pollutants in ringed seals (Phoca hispida) from the Canadian Arctic»HTML https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2019.02.138 Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/persistent-organic-pollutants-pops-in-ringed-seals-phoca-hispida-across-the-canadian-arctic/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/persistent-organic-pollutants-pops-in-ringed-seals-phoca-hispida-across-the-canadian-arctic/?lang=fr

Les phoques annelés (Phoca hispida) sont utilisés depuis les années 1970 comme bioindicateur de la contamination environnementale au Canada. Dans l'étude présente, les phoques ont été capturés lors de la chasse de subsistance dans quatre régions de l'Arctique canadien: la mer de Beaufort, l'archipel arctique, la baie d'Hudson et la côte du Labrador. Une large gamme de polluants organiques persistants (POPs) a été déterminée dans la graisse de phoque collectée pendant plusieurs années entre 1972 et 2016. Les résultats de cette étude à long terme indiquent des différences géographiques dans les concentrations de contaminants chez les phoques et une diminution générale significative de la plupart des POPs, notamment: biphényles polychlorés (BPC), dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) et composés apparentés, chlordanes (CHL) et hexachlorocyclohexanes (HCH) en fonction du temps dans les phoques annelés. Dans l’ensemble, les résultats suggèrent que les réglementations nord-américaines et internationales ont conduit à une réduction à long terme de la plupart des POPs dans les phoques annelés de l’Arctique canadien en réduisant les émissions de sources primaires. Cependant, d'autres sources de composés hérités (par exemple, des réservoirs environnementaux) ainsi que des changements dans la composition et la structure de la chaîne alimentaire en relation avec les changements climatiques pourraient également influer sur les très faibles taux de diminution ou la stabilité des niveaux de contaminants trouvés dans les phoques sur certains sites.

Renseignements supplémentaires

Le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN, http://www.science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_7A463DBA.html) a été établi en 1991, en réponse aux préoccupations relatives à l’exposition des personnes à des concentrations élevées de contaminants chez les espèces sauvages qui constituent un élément important du régime alimentaire traditionnel des Autochtones du Nord. Les premières études ont indiqué que ces aliments contenaient une vaste gamme de substances, dont plusieurs ne provenaient pas de l’Arctique ou du Canada, mais atteignaient toutefois des concentrations étonnamment élevées dans l’écosystème arctique.

Le Canadian Cryospheric Information Network (CCIN, https://www.ccin.ca/) et le Polar Data Catalogue (PDC, https://polardata.ca/) ont été élaborés au cours des deux dernières décennies grâce à des partenariats de collaboration entre l’Université de Waterloo et de nombreux, université, du gouvernement et des organisations du secteur privé pour fournir les données et l’infrastructure de gestion de l’information pour la communauté de la cryosphère canadienne. La PDC est l’une des principales sources en ligne pour obtenir des données et des renseignements au sujet de l’Arctique et de l’Antarctique national du Canada, Centre de données.

Polar Data Catalogue Canadian Cryospheric Information Network: https://www.polardata.ca/pdcsearch/PDCSearch.jsp?doi_id=10780

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial

Nom de la région géographique:

Canada
Dossiers similaires