Toxines d’Alternaria dans la bière, le jus, l’huile et les graines - 1 avril 2018 au 31 mars 2019

Toxines d’Alternaria dans la bière, le jus, l’huile et les graines - 1 avril 2018 au 31 mars 2019 Les toxines d'Alternaria sont des toxines naturelles libérées par les plantes. Les concentrations de toxines d'Alternaria dans certains aliments offerts sur le marché du détail canadien ont ete examinees. Les principales toxines d'Alternaria sont l'alternariol (AOH), le monométhyléther d'alternariol (AME), l'altuène (ALT) et l'acide L-ténuazonique (TeA). Le TeA présente la toxicité la plus aiguë, alors que l'AOH et l'AME ont une toxicité plus faible. Toutefois, plusieurs mentions ont été faites des effets mutagènes et génotoxiques de l'AME et de l'AOH, tout comme de leur tendance à causer la mort chez les fœtus de rats. Au total, 399 échantillons de bière, de jus, d'huile et de graines ont été prélevés dans des points de vente au détail de six villes canadiennes et soumis à des analyses visant l'AOH et l'AME. La méthode d'analyse n'incluait pas l'ALT et le TeA à cause de l'absence d'étalons offerts sur le marché. L'AOH et/ou l'AME ont été détectés dans 232 échantillons (58 %). Les concentrations d'AOH et d'AME ont été combinées; ce sont donc les concentrations totales de toxines d'Alternaria qui sont indiquées dans la présente étude. Les concentrations détectées allaient de 0,050 partie par milliard (ppb) à 573 ppb. Santé Canada (SC) a déterminé que les concentrations d’AOH et d’AME observées dans le cadre de la présente étude ne représentaient pas de risques pour la santé humaine, et l’étude n’a donc donné lieu à aucun rappel. L’ACIA procède aux activités de suivi qui s’imposent, notamment d’autres analyses de produits semblables au cours des années précédentes et subséquentes. 2022-04-13 Agence canadienne d'inspection des aliments cfia.openagency-agenceouverte.acia@canada.ca Sciences et technologieToxines d'Alternariatoxicité chroniqueeffets sur la santé humaine Toxines d’Alternaria dans la bière, le jus, l’huile et les graines - 1 avril 2018 au 31 mars 2019CSV https://open.canada.ca/data/dataset/c97c7e25-7acc-449a-91f1-1ac811490ec4/resource/7e210ca5-2e37-406c-9144-4d0e055d45fd/download/cfia_acia-1141_2018-19_alternaria_in_beverages__oils_and_seeds_-_2018-2019_toxines-dalternaria-d.csv

Les toxines d'Alternaria sont des toxines naturelles libérées par les plantes. Les concentrations de toxines d'Alternaria dans certains aliments offerts sur le marché du détail canadien ont ete examinees. Les principales toxines d'Alternaria sont l'alternariol (AOH), le monométhyléther d'alternariol (AME), l'altuène (ALT) et l'acide L-ténuazonique (TeA). Le TeA présente la toxicité la plus aiguë, alors que l'AOH et l'AME ont une toxicité plus faible. Toutefois, plusieurs mentions ont été faites des effets mutagènes et génotoxiques de l'AME et de l'AOH, tout comme de leur tendance à causer la mort chez les fœtus de rats.

Au total, 399 échantillons de bière, de jus, d'huile et de graines ont été prélevés dans des points de vente au détail de six villes canadiennes et soumis à des analyses visant l'AOH et l'AME. La méthode d'analyse n'incluait pas l'ALT et le TeA à cause de l'absence d'étalons offerts sur le marché. L'AOH et/ou l'AME ont été détectés dans 232 échantillons (58 %). Les concentrations d'AOH et d'AME ont été combinées; ce sont donc les concentrations totales de toxines d'Alternaria qui sont indiquées dans la présente étude. Les concentrations détectées allaient de 0,050 partie par milliard (ppb) à 573 ppb.

Santé Canada (SC) a déterminé que les concentrations d’AOH et d’AME observées dans le cadre de la présente étude ne représentaient pas de risques pour la santé humaine, et l’étude n’a donc donné lieu à aucun rappel. L’ACIA procède aux activités de suivi qui s’imposent, notamment d’autres analyses de produits semblables au cours des années précédentes et subséquentes.

Données et ressources

Dossiers similaires