Données dérivées des relevés aux sites repères pour les huîtres plates pacifiques (Ostrea lurida) en C.-B. entre 2009 et 2017

Données dérivées des relevés aux sites repères pour les huîtres plates pacifiques (Ostrea lurida) en C.-B. entre 2009 et 2017 L'huître plate pacifique (Ostrea lurida Carpenter, 1864) est l'une des quatre espèces d'huîtres établies en Colombie-Britannique (C.-B.), au Canada, et la seule huître naturellement présente en C.-B. (Bourne 1997; Gillespie 1999, 2009). O. lurida atteint la limite nord de son aire de répartition dans le centre de la côte de la Colombie-Britannique à Gale Passage, île Campbell, à environ 52°12’N, 128°24’O (Gillespie 2009). Les Premières Nations, par le passé, utilisaient les huîtres plates pacifiques à des fins alimentaires, et leurs coquilles comme ornements (Ellis et Swan 1981; Harbo 1997). Les colons européens ont récolté les huîtres plates pacifiques à des fins commerciales du début des années 1800 jusqu'au début des années 1930, lorsque les stocks sont devenus épuisés et que l'industrie s'est intéressée davantage à des espèces d'huîtres introduites de plus grande taille (Bourne 1997; Quayle 1988). Depuis ce temps, les populations d'huîtres plates pacifiques sont probablement demeurées stables en Colombie-Britannique, mais n'ont pas retrouvé les niveaux d'abondance observés avant la fin des années 1800 (Gillespie 1999, 2009). En 2000 et en 2010, l’espèce a été inscrite sur la liste des espèces préoccupantes par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et, en 2003, elle a été inscrite en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) (MPO 2009; COSEPAC 2011). Un plan de gestion a été élaboré et publié dans le Registre public de la LEP en 2009 (MPO 2009). L'un des objectifs de ce plan consistait à assurer le maintien de l'abondance relative (densité) de l'huître plate pacifique sur les sites repères. Le plan recommandait également la mise au point d'un protocole de relevés pour établir des estimations sur l'abondance relative (densité) des huîtres. En réponse à cette demande, un document de recherche du Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) a été rédigé, lequel recommandait une méthode de relevés pour les huîtres plates pacifiques (Norgard et al. 2010); un avis scientifique du SCCS (MPO 2010) a également été produit pour le choix des sites repères. Treize sites repères ont été choisis à partir d'un ensemble de sites ayant préalablement fait l'objet de relevés et par sélection aléatoire. En 2014, un quatorzième site a été ajouté, à la baie Joes, dans la zone de l'archipel Broken Group, en partenariat avec l'Agence Parcs Canada. Les sites choisis formaient un échantillon représentatif de populations d'huîtres plates pacifiques dans divers secteurs géographiques de la région du Pacifique et s'étendaient dans la plus grande partie de l'aire de répartition de cette espèce en C.-B. Le nombre de sites a été réduit à six en 2018 afin que des études annuelles puissent être réalisées pour mieux comprendre la dynamique de la population et identifier les tendances à long terme. 2024-04-29 Pêches et Océans Canada Rob.Flemming@dfo-mpo.gc.ca Nature et environnementSciences et technologieLEPLes espèces en périlHuître plate du PacifiqueOstrea luridaDensitéFréquence de longueurPacifiqueColombie-BritanniqueL’île de VancouverGestion des pêchesRessources halieutiquesEnvironnementRecherche scientifique Dictionnaire de donnéesPDF https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/Data_Dictionary_EN_FR.pdf Relevés pour l’huître plate du Pacifique (Ostrea lurida Carpenter, 1864) dans six sites index en Colombie-Britannique entre 2010 et 2021PDF https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/41089133.pdf Relevés aux sites repères pour l’huître plate du Pacifique en Colombie-BritanniqueESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/Index_Sites_for_Olympia_Oyster_2009_2023/MapServer Relevés aux sites repères pour l’huître plate du Pacifique en Colombie-BritanniqueESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/Index_Sites_for_Olympia_Oyster_2009_2023/MapServer Huître plate du Pacifique - Index de l’emplacement des plages - 2009-2023CSV https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/OO_IndexBeachLocations_2009-2023EN_FR.csv Relevés aux sites repères pour l’huître plate du Pacifique (Ostrea lurida Carpenter, 1864) en Colombie-Britannique entre 2009 et 2017PDF https://waves-vagues.dfo-mpo.gc.ca/Library/40686917.pdf Relevés aux sites repères pour l’huître plate du Pacifique (Ostrea lurida Carpenter, 1864) en Colombie-Britannique entre 2009 et 2017PDF https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/Index_Site_Surveys_Data_Olympia_Oysters_BC_2009_2017/Rapp_tech_can_des_sciences_halieut_aquat_3153.pdf Huître plate du Pacifique - Paramètres du site qui a fait l’objet d’un relevé - 2009-2023CSV https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/OO_SurveySiteParameters_2009-2023EN_FR.csv Huître plate du Pacifique - Nombre d’huîtres plates du Pacifique - 2009-2023CSV https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/OO_NumberOfOysters_2009-2023EN_FR.csv Huître plate du Pacifique - Longueur de l’huître plate - 2009-2023CSV https://api-proxy.edh.azure.cloud.dfo-mpo.gc.ca/catalogue/records/bfd15851-e5e8-48a2-a1f1-75dbd6821fe6/attachments/OO_OysterLength_2009-2023EN_FR.csv

L'huître plate pacifique (Ostrea lurida Carpenter, 1864) est l'une des quatre espèces d'huîtres établies en Colombie-Britannique (C.-B.), au Canada, et la seule huître naturellement présente en C.-B. (Bourne 1997; Gillespie 1999, 2009). O. lurida atteint la limite nord de son aire de répartition dans le centre de la côte de la Colombie-Britannique à Gale Passage, île Campbell, à environ 52°12’N, 128°24’O (Gillespie 2009).

Les Premières Nations, par le passé, utilisaient les huîtres plates pacifiques à des fins alimentaires, et leurs coquilles comme ornements (Ellis et Swan 1981; Harbo 1997). Les colons européens ont récolté les huîtres plates pacifiques à des fins commerciales du début des années 1800 jusqu'au début des années 1930, lorsque les stocks sont devenus épuisés et que l'industrie s'est intéressée davantage à des espèces d'huîtres introduites de plus grande taille (Bourne 1997; Quayle 1988). Depuis ce temps, les populations d'huîtres plates pacifiques sont probablement demeurées stables en Colombie-Britannique, mais n'ont pas retrouvé les niveaux d'abondance observés avant la fin des années 1800 (Gillespie 1999, 2009).

En 2000 et en 2010, l’espèce a été inscrite sur la liste des espèces préoccupantes par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et, en 2003, elle a été inscrite en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) (MPO 2009; COSEPAC 2011). Un plan de gestion a été élaboré et publié dans le Registre public de la LEP en 2009 (MPO 2009). L'un des objectifs de ce plan consistait à assurer le maintien de l'abondance relative (densité) de l'huître plate pacifique sur les sites repères. Le plan recommandait également la mise au point d'un protocole de relevés pour établir des estimations sur l'abondance relative (densité) des huîtres. En réponse à cette demande, un document de recherche du Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) a été rédigé, lequel recommandait une méthode de relevés pour les huîtres plates pacifiques (Norgard et al. 2010); un avis scientifique du SCCS (MPO 2010) a également été produit pour le choix des sites repères.

Treize sites repères ont été choisis à partir d'un ensemble de sites ayant préalablement fait l'objet de relevés et par sélection aléatoire. En 2014, un quatorzième site a été ajouté, à la baie Joes, dans la zone de l'archipel Broken Group, en partenariat avec l'Agence Parcs Canada. Les sites choisis formaient un échantillon représentatif de populations d'huîtres plates pacifiques dans divers secteurs géographiques de la région du Pacifique et s'étendaient dans la plus grande partie de l'aire de répartition de cette espèce en C.-B. Le nombre de sites a été réduit à six en 2018 afin que des études annuelles puissent être réalisées pour mieux comprendre la dynamique de la population et identifier les tendances à long terme.

Données et ressources

Coordonnées

Adresse de courrier électronique: Rob.Flemming@dfo-mpo.gc.ca

Dossiers similaires