Queue à tache noire (Notropis hudsonius), Poisson, communautés de parasites, myxozoans, Plan d’action Saint-Laurent (PASL), fleuve Saint-Laurent, Parasite, Environnement, Biologie, faune et flore, Nature et biodiversité - contaminants, Observation et mesures

Queue à tache noire (Notropis hudsonius), Poisson, communautés de parasites, myxozoans, Plan d’action Saint-Laurent (PASL), fleuve Saint-Laurent, Parasite, Environnement, Biologie, faune et flore, Nature et biodiversité - contaminants, Observation et mesures L'augmentation de la productivité causée par les rejets urbains peut entraîner un accroissement de la richesse des espèces à l’échelle locale. Les résultats d’une étude réalisée en 1999 chez le Méné à queue tachée (Notropis hudsonius) du fleuve St-Laurent (Québec, Canada) a révélé que la prévalence et le nombre moyen d'espèces de myxozoaires chez les poissons infectés étaient plus élevés en aval de l’exutoire des eaux usées de l'île de Montréal qu'en amont. Cette observation a été attribuée à l’enrichissement organique des sédiments en aval de Montréal, qui entraînerait vraisemblablement une augmentation de la densité des oligochètes, les hôtes intermédiaires des myxozoaires. Afin d'examiner la stabilité et la fidélité de ces tendances, des échantillons de Méné à queue tachée ont été récoltés entre le mois d'août et le début septembre de 2001 à 2004. Les résultats ont montré qu'à échelle locale, les variations inter-sites de la prévalence et de la diversité de myxozoaires sont associés aux rejets urbains, mais qu'à l’échelle du paysage les variations inter-annuelles sont associées au régime hydrologique et au climat, quel que soit le site. En effet, nous avons constaté que les fluctuations du niveau d’eau avaient un impact à l'échelle du paysage qui se superposait à un effet local induit par la pollution. Renseignements supplémentaires Le plan d’action Saint-Laurent (PASL) 2011 à 2026 (voir http://planstlaurent.qc.ca/) est la plus récente entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent et s’appuie sur les quatre ententes précédentes mises en œuvre depuis 1988. La Convention vise à conserver et à améliorer le Saint-Laurent. Il est fondé sur une solide collaboration et la mise en commun des ressources et de l’expertise entre les gouvernements du Canada et du Québec. Dans le cadre de leurs responsabilités respectives pour la gestion du bassin du Saint-Laurent, ces deux gouvernements reconnaissent le besoin de collaboration étroite pour s’attaquer aux problèmes environnementaux auxquels se heurte cet important écosystème. Les autres partenaires sont également se joindre à cette initiative, y compris les organisations locales, les groupes environnementaux, les centres de recherche et les universités. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan d’action Saint-Laurent, veuillez visiter https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/financement-environnement/initiatives-ecosystemiques/plan-action-saint-laurent.html 2021-07-28 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementQueue à tache noire (Notropis hudsonius)Poissoncommunautés de parasitesmyxozoansPlan d’action Saint-Laurent (PASL)fleuve Saint-LaurentParasiteEnvironnementBiologiefaune et floreNature et biodiversité - contaminantsObservation et mesures SLAP SpottailShiner MyxozoanCommunities EN_FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/impact-of-municipal-effluents-and-hydrological-regime-on-myxozoan-parasite-communities-of-fish/SLAP_SpottailShiner_MyxozoanCommunities_EN_FR.csv SLAP SpottailShiner OligochaeteCommunities EN_FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/impact-of-municipal-effluents-and-hydrological-regime-on-myxozoan-parasite-communities-of-fish/SLAP_SpottailShiner_OligochaeteCommunities_EN_FR.csv Publication scientifique - «Impact of municipal effluents and hydrological regime on myxozoan parasite communities of fish»HTML https://doi.org/10.1016/j.ijpara.2009.04.007 Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/impact-of-municipal-effluents-and-hydrological-regime-on-myxozoan-parasite-communities-of-fish/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/impact-of-municipal-effluents-and-hydrological-regime-on-myxozoan-parasite-communities-of-fish/?lang=fr

L'augmentation de la productivité causée par les rejets urbains peut entraîner un accroissement de la richesse des espèces à l’échelle locale. Les résultats d’une étude réalisée en 1999 chez le Méné à queue tachée (Notropis hudsonius) du fleuve St-Laurent (Québec, Canada) a révélé que la prévalence et le nombre moyen d'espèces de myxozoaires chez les poissons infectés étaient plus élevés en aval de l’exutoire des eaux usées de l'île de Montréal qu'en amont. Cette observation a été attribuée à l’enrichissement organique des sédiments en aval de Montréal, qui entraînerait vraisemblablement une augmentation de la densité des oligochètes, les hôtes intermédiaires des myxozoaires. Afin d'examiner la stabilité et la fidélité de ces tendances, des échantillons de Méné à queue tachée ont été récoltés entre le mois d'août et le début septembre de 2001 à 2004. Les résultats ont montré qu'à échelle locale, les variations inter-sites de la prévalence et de la diversité de myxozoaires sont associés aux rejets urbains, mais qu'à l’échelle du paysage les variations inter-annuelles sont associées au régime hydrologique et au climat, quel que soit le site. En effet, nous avons constaté que les fluctuations du niveau d’eau avaient un impact à l'échelle du paysage qui se superposait à un effet local induit par la pollution.

Renseignements supplémentaires

Le plan d’action Saint-Laurent (PASL) 2011 à 2026 (voir http://planstlaurent.qc.ca/) est la plus récente entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent et s’appuie sur les quatre ententes précédentes mises en œuvre depuis 1988.

La Convention vise à conserver et à améliorer le Saint-Laurent. Il est fondé sur une solide collaboration et la mise en commun des ressources et de l’expertise entre les gouvernements du Canada et du Québec. Dans le cadre de leurs responsabilités respectives pour la gestion du bassin du Saint-Laurent, ces deux gouvernements reconnaissent le besoin de collaboration étroite pour s’attaquer aux problèmes environnementaux auxquels se heurte cet important écosystème. Les autres partenaires sont également se joindre à cette initiative, y compris les organisations locales, les groupes environnementaux, les centres de recherche et les universités.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan d’action Saint-Laurent, veuillez visiter https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/financement-environnement/initiatives-ecosystemiques/plan-action-saint-laurent.html

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires