Sarracéniacées des zones humides – Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Sarracéniacées des zones humides – Hautes-Terres-du-Cap-Breton Quoi? Les changements relatifs aux processus et aux facteurs de stress survenant dans les tourbières oligotrophes et les tourbières minérotrophes pauvres du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton font l’objet d’une surveillance par l’entremise de l’étude de la morphologie des feuilles de la sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea). Quand? Les activités de surveillance pour ce programme ont lieu sur un cycle de cinq ans et les sites sont visités en juillet et en août. Comment? L’échantillonnage est réalisé à des intervalles d’un mètre le long d’un transect de 50 mètres; une station statique servant d’emplacement de départ est utilisée dans chaque zone humide. De chaque côté de la ligne du transect, on mesure la plante individuelle de sarracénie pourpre située le plus près de la ligne; deux plantes sont ainsi mesurées par segment d’un mètre. Cent plantes au total sont étudiées le long du transect de 50 mètres. Les mesures comprennent la distance horizontale de chaque plante par rapport à la ligne du transect, la longueur de l’urne, la largeur de la carène et la largeur d’ouverture de l’urne. Pourquoi? La sarracénie pourpre a été choisie comme espèce témoin pour effectuer la surveillance des zones humides, car elle peut indiquer les changements affectant les niveaux de nutriments disponibles dans les zones humides; elle est facile à identifier et omniprésente dans de nombreuses tourbières du parc; enfin, elle est uniquement adaptée aux conditions pédologiques et hydrologiques de l'environnement des zones humides. 2018-04-17 Parcs Canada robert.howey@pc.gc.ca Nature et environnementParc national des Hautes-Terres-du-Cap-BretonSanté des zones humidesSarracénie pourpre (Sarracenia purpurea)DensitéNutriments Sarracéniacées des zones humides – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EY2YSLKeRWFClrB2_ZEfTPkB9-jsEQ-dNVq5k3Yds9nEfA?e=8auREI Sarracéniacées des zones humides – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - données des sitesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/Eel67uSTbexDvCDSoIZD6JEBZm05FrkCz1-5PSzMiEhX_w?e=eQ5Opa Sarracéniacées des zones humides – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - dictionnaire de donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EdEZ9SaJXyZDr5BrWDyWoYwBxBEMz1T4LMvDxGfmfZ9vLw?e=OxPEDb

Quoi? Les changements relatifs aux processus et aux facteurs de stress survenant dans les tourbières oligotrophes et les tourbières minérotrophes pauvres du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton font l’objet d’une surveillance par l’entremise de l’étude de la morphologie des feuilles de la sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea). Quand? Les activités de surveillance pour ce programme ont lieu sur un cycle de cinq ans et les sites sont visités en juillet et en août. Comment? L’échantillonnage est réalisé à des intervalles d’un mètre le long d’un transect de 50 mètres; une station statique servant d’emplacement de départ est utilisée dans chaque zone humide. De chaque côté de la ligne du transect, on mesure la plante individuelle de sarracénie pourpre située le plus près de la ligne; deux plantes sont ainsi mesurées par segment d’un mètre. Cent plantes au total sont étudiées le long du transect de 50 mètres. Les mesures comprennent la distance horizontale de chaque plante par rapport à la ligne du transect, la longueur de l’urne, la largeur de la carène et la largeur d’ouverture de l’urne. Pourquoi? La sarracénie pourpre a été choisie comme espèce témoin pour effectuer la surveillance des zones humides, car elle peut indiquer les changements affectant les niveaux de nutriments disponibles dans les zones humides; elle est facile à identifier et omniprésente dans de nombreuses tourbières du parc; enfin, elle est uniquement adaptée aux conditions pédologiques et hydrologiques de l'environnement des zones humides.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Nom de la région géographique:

Nouvelle-Écosse
Dossiers similaires