Recherche en un coup d’oeil : Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice Les Canadiens ont déclaré ne pas très bien connaître la justice réparatrice, mais après avoir reçu une explication, la majorité des Canadiens appuient son utilisation et considèrent le processus comme un moyen efficace de réparer les préjudices causés par le crime. Les autres constats: La plupart des Canadiens (87 %) ont indiqué que les victimes devraient avoir la possibilité de rencontrer le délinquant et de lui expliquer les répercussions de son crime. Plus de la moitié (64 %) des Canadiens ont indiqué que la justice réparatrice devrait être accessible à toutes les victimes et à tous les délinquants, peu importe le type d’infraction, tant que la victime et le délinquant veulent participer au processus et que le délinquant admet sa culpabilité. Étant donné le manque de connaissances sur la justice réparatrice, il n’est pas surprenant que certains Canadiens (39 %) aient encore des questions ou des préoccupations au sujet du processus de justice réparatrice. Ces préoccupations portent surtout sur le potentiel de la justice réparatrice de responsabiliser les gens (78 %), l’admissibilité au processus (69 %) et le processus lui-même (49 %). 2018-03-08 2018-11-22 Ministère de la Justice open_Government@justice.gc.ca DroitLiens et fonctionsSociété et cultureSystème judiciaireRechercheConsultationQuestions juridiquesJustice réparatrice Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatriceHTML https://www.justice.gc.ca/eng/rp-pr/jr/rg-rco/2018/mar08.html Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatricePDF https://www.justice.gc.ca/eng/rp-pr/jr/rg-rco/2018/mar08.pdf Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatriceHTML https://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/jr/rco-rg/2018/mar08.html Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatricePDF https://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/jr/rco-rg/2018/mar08.pdf

Recherche en un coup d’oeil : Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice

Les Canadiens ont déclaré ne pas très bien connaître la justice réparatrice, mais après avoir reçu une explication, la majorité des Canadiens appuient son utilisation et considèrent le processus comme un moyen efficace de réparer les préjudices causés par le crime.

Les autres constats:

La plupart des Canadiens (87 %) ont indiqué que les victimes devraient avoir la possibilité de rencontrer le délinquant et de lui expliquer les répercussions de son crime. Plus de la moitié (64 %) des Canadiens ont indiqué que la justice réparatrice devrait être accessible à toutes les victimes et à tous les délinquants, peu importe le type d’infraction, tant que la victime et le délinquant veulent participer au processus et que le délinquant admet sa culpabilité.

Étant donné le manque de connaissances sur la justice réparatrice, il n’est pas surprenant que certains Canadiens (39 %) aient encore des questions ou des préoccupations au sujet du processus de justice réparatrice. Ces préoccupations portent surtout sur le potentiel de la justice réparatrice de responsabiliser les gens (78 %), l’admissibilité au processus (69 %) et le processus lui-même (49 %).

Ressources

Nom de la ressource Type de ressource Format Langue Liens
Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice Publication HTML anglais Accès
Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice Publication PDF anglais Accès
Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice Publication HTML français Accès
Sondage national sur la justice de 2017 - Justice réparatrice Publication PDF français Accès