Exposition de sédiments AOC port de Hamilton au méné tête-de-boule

Exposition de sédiments AOC port de Hamilton au méné tête-de-boule Ce ensemble de données contient les données de croissance et de survie de la méné de tête-de-boule (Pimephales promelas) exposées à des sédiments provenant de douze sites de la zone préoccupante du havre de Hamilton, ainsi que des sédiments de référence (un mélange de sédiments provenant de deux sites de référence dans le lac Érié, Long Point Marsh et Long Point Bay). L'exposition à l'embryon-larve de tête-de-boule s'est produite sur une période de trois semaines. L'exposition a été faite à partir de la phase d'oeuf (qui a duré 5 jours) à 9 et 16 jours après l'éclosion. Renseignements supplémentaires Le financement de cette étude a été fournie en partie par le plan d’action des Grands Lacs du gouvernement du Canada (PAGL) et en appui à au secteur préoccupant Port de Hamilton. En 1987, en vertu de la version révisée de la qualité de l'eau des Grands Lacs, 43 secteurs préoccupants (SP), 12 de qui sont situés au Canada, ont été identifiés comme ayant grandement des utilisations bénéfiques altérées et la qualité de l’eau. Dans le cadre du plan d’action des Grands Lacs un plan de mesures correctives a été formé pour chaque domaine de préoccupation réunissant des experts du gouvernement, l’industrie, les municipalités et les organisations non gouvernementales de l’environnement pour aborder ces répercussions. Aujourd’hui, plus de 900 projets de restauration ont été réalisés avec succès par Environnement et changement climatique Canada et ses partenaires, y compris l’amélioration de l’usine de traitement des eaux usées, la restauration de l’habitat du poisson et de la faune, et des améliorations de la qualité de l’eau. Aujourd’hui, la surveillance et la recherche scientifique se poursuit dans les autres secteurs préoccupants pour mesurer la réponse des efforts de redressement. Pour de plus amples renseignements sur la secteur préoccupation Port de Hamilton, visitez: https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/protection-grands-lacs/secteur-preoccupant/port-hamilton.html 2021-07-23 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementBurlingtonPort de HamiltonLong Point BayLong Point MarshExposition aux sédimentsméné de Tête-de-boule (Pimephales promelas)secteur préoccupant (SP)plan d'action des Grands Lacs (PAGL)CroissancesurvieEnvironnementÉcosystème aquatique GLAP_FatheadMinnow_HH_SedimentExp EN_FR.csvCSV http://data.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/hamilton-harbour-area-of-concern/hamilton-harbour-aoc-sediment-exposure-to-fathead-minnow/GLAP_FatheadMinnow_HH_SedimentExp_EN_FR.csv Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/hamilton-harbour-area-of-concern/hamilton-harbour-aoc-sediment-exposure-to-fathead-minnow/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/hamilton-harbour-area-of-concern/hamilton-harbour-aoc-sediment-exposure-to-fathead-minnow/?lang=fr

Ce ensemble de données contient les données de croissance et de survie de la méné de tête-de-boule (Pimephales promelas) exposées à des sédiments provenant de douze sites de la zone préoccupante du havre de Hamilton, ainsi que des sédiments de référence (un mélange de sédiments provenant de deux sites de référence dans le lac Érié, Long Point Marsh et Long Point Bay). L'exposition à l'embryon-larve de tête-de-boule s'est produite sur une période de trois semaines. L'exposition a été faite à partir de la phase d'oeuf (qui a duré 5 jours) à 9 et 16 jours après l'éclosion.

Renseignements supplémentaires

Le financement de cette étude a été fournie en partie par le plan d’action des Grands Lacs du gouvernement du Canada (PAGL) et en appui à au secteur préoccupant Port de Hamilton.

En 1987, en vertu de la version révisée de la qualité de l'eau des Grands Lacs, 43 secteurs préoccupants (SP), 12 de qui sont situés au Canada, ont été identifiés comme ayant grandement des utilisations bénéfiques altérées et la qualité de l’eau. Dans le cadre du plan d’action des Grands Lacs un plan de mesures correctives a été formé pour chaque domaine de préoccupation réunissant des experts du gouvernement, l’industrie, les municipalités et les organisations non gouvernementales de l’environnement pour aborder ces répercussions. Aujourd’hui, plus de 900 projets de restauration ont été réalisés avec succès par Environnement et changement climatique Canada et ses partenaires, y compris l’amélioration de l’usine de traitement des eaux usées, la restauration de l’habitat du poisson et de la faune, et des améliorations de la qualité de l’eau. Aujourd’hui, la surveillance et la recherche scientifique se poursuit dans les autres secteurs préoccupants pour mesurer la réponse des efforts de redressement.

Pour de plus amples renseignements sur la secteur préoccupation Port de Hamilton, visitez: https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/protection-grands-lacs/secteur-preoccupant/port-hamilton.html

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires