Densité d'orignal - Gros-Morne

Densité d'orignal - Gros-Morne L’orignal, une espèce introduite qui n’a pas de prédateur naturel au parc national du Gros‑Morne, cause des dommages à grande échelle dans les forêts du parc. La densité en orignaux sera surveillée à l’aide de relevés aériens et estimée selon la méthode de bloc stratifié aléatoire de Gasaway (1986). Les mâles, femelles, veaus et inconnus sont dénombrés dans des blocs sélectionnés aléatoirement et à densité d’orignaux présumément très élevée, élevée et faible. Le relevé a lieu à la fin du mois de février ou mars, quand le couvert neigeux est suffisant pour voir les traces. 2018-06-13 Parcs Canada darroch.whitaker@pc.gc.ca Nature et environnementOrignalherbivore introduitbroutage excessifrelevé aérienTerre-Neuve Densité d'orignal - Gros-Morne - DonnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EZhZ9ZAPhUZEtgbd7KjywHwBvOV-LqEO1x4ctJG36mrXpw?e=VPXwTk Densité d'orignal - Gros-Morne - Dictionnaire de donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/ERJCxlrsttRHpy8sPKOrJ18BVwdctpLLYUg2Bbv11zeqAA?e=sNdf5a

L’orignal, une espèce introduite qui n’a pas de prédateur naturel au parc national du Gros‑Morne, cause des dommages à grande échelle dans les forêts du parc. La densité en orignaux sera surveillée à l’aide de relevés aériens et estimée selon la méthode de bloc stratifié aléatoire de Gasaway (1986). Les mâles, femelles, veaus et inconnus sont dénombrés dans des blocs sélectionnés aléatoirement et à densité d’orignaux présumément très élevée, élevée et faible. Le relevé a lieu à la fin du mois de février ou mars, quand le couvert neigeux est suffisant pour voir les traces.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Nom de la région géographique:

Terre-Neuve-et-Labrador
Dossiers similaires