Surveillance des relations de cause à effet des oiseaux terrestres migrateurs à les échelles locales, région des sables bitumineux

Surveillance des relations de cause à effet des oiseaux terrestres migrateurs à les échelles locales, région des sables bitumineux Les projets menés à l’échelle régionale portent principalement sur l’élimination des lacunes de notre compréhension des schémas de réaction complexes aux échelles régionales en ciblant des habitats particuliers ou des caractéristiques de l’exploitation qui présentent un intérêt. Environnement et Changement climatique Canada surveille comment et pourquoi les oiseaux boréaux réagissent à des caractéristiques de l’exploitation des sables bitumineux au moyen de sites de surveillance de 25 hectares choisis de manière à représenter une fourchette d’intensités de perturbation qui va de faible à forte. Les sites sont visités à plusieurs reprises pendant la saison de reproduction, du début mai jusqu’au début juillet, afin de recenser le nombre d’oiseaux individuels sur le site à l’étude. En raison de sa conception, la surveillance cible les types d’habitat et de perturbation pour lesquels les renseignements sont limités. L’ensemble de données 1 (2014-2015) s’attachait à la réaction des oiseaux chanteurs au drainage par gravité au moyen de vapeur (DGV) dans les habitats de tourbière dans la région des sables bitumineux de l’Athabasca. Les habitats de tourbière représentent environ 40 % de toute la région des sables bitumineux de l’Athabasca, mais on savait peu de choses sur la réaction des oiseaux chanteurs aux caractéristiques des sables bitumineux dans ce type d’habitat. Les données comprennent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce qui ont été observés sur chacun des 11 sites. En 2014, 62 espèces ont été recensées sur les sites, 38 ayant été signalées comme observées à l’occasion d’au moins trois visites. En 2015, 71 espèces ont été dénombrées sur les sites, 39 ayant été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Parmi les perturbations de l’habitat associées au DGV figurent les lignes sismiques exploratoires à forte densité, les routes d’hiver, les plateformes d’exploitation, les pipelines, les routes permanentes et les installations industrielles. L’ensemble de données 2 (2016) portait sur la réaction des oiseaux chanteurs aux perturbations causées par l’exploitation de pétrole et de gaz par des méthodes classiques dans les milieux secs en cours de régénération de la région des sables bitumineux de la rivière de la Paix. Un habitat en cours de régénération de feuillus (âgés de 20 à 40 ans) a été choisi pour combler une lacune, sur le plan de l’habitat, des connaissances de la réaction aviaire aux caractéristiques des sables bitumineux. Les données comportent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce observés sur chacun des neuf sites. Quatre-vignt-quinze espèces ont été dénombrées à l’intérieur des quadrillages de relevé, et 42 espèces y ont été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Les caractéristiques de perturbation de l’habitat connexes à l’exploitation de pétrole et de gaz par des méthodes classiques comprennent les lignes sismiques, les pipelines, les lignes d’électricité, les emplacements de forage et les routes de gravier. L’ensemble de données 3 (2017) portait principalement sur la réaction des oiseaux chanteurs aux perturbations causées par l’exploitation des sables bitumineux par DGV dans les milieux secs en cours de régénération de la région des sables bitumineux de l’Athabasca. Un habitat en cours de régénération de feuillus (âgés de 10 à 20 ans) a été choisi pour combler une lacune, sur le plan de l’habitat, des connaissances de la réaction aviaire aux caractéristiques des sables bitumineux. Les données comportent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce observés sur chacun des 12 sites. Soixante et onze espèces ont été dénombrées à l’intérieur des quadrillages de relevé, et 51 espèces y ont été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Les caractéristiques de perturbation de l’habitat connexes à l’exploitation par DGV comprennent les lignes sismiques, les pipelines, les lignes d’électricité, les emplacements de forage, les routes d’hiver et les routes de gravier. 2019-07-25 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementSables bitumineuxOiseau migrateurParuline du Canadaespèces en périloiseaux terrestresoiseauxmixteforêtvégétationdénombrement ponctuelavienéchantillonnage par plans quadrillés Données de surveillance des relations de cause à effet des oiseaux terrestres migrateurs à les échelles locales (Anglais)CSV http://donnees.ec.gc.ca/data/species/scientificknowledge/cause-effect-monitoring-oil-sands-region/cause-effect-monitoring-migratory-landbirds-at-local-scales-oil-sands-region/?lang=en Données de surveillance des relations de cause à effet des oiseaux terrestres migrateurs à les échelles locales (Français)CSV http://donnees.ec.gc.ca/data/species/scientificknowledge/cause-effect-monitoring-oil-sands-region/cause-effect-monitoring-migratory-landbirds-at-local-scales-oil-sands-region/?lang=fr

Les projets menés à l’échelle régionale portent principalement sur l’élimination des lacunes de notre compréhension des schémas de réaction complexes aux échelles régionales en ciblant des habitats particuliers ou des caractéristiques de l’exploitation qui présentent un intérêt. Environnement et Changement climatique Canada surveille comment et pourquoi les oiseaux boréaux réagissent à des caractéristiques de l’exploitation des sables bitumineux au moyen de sites de surveillance de 25 hectares choisis de manière à représenter une fourchette d’intensités de perturbation qui va de faible à forte. Les sites sont visités à plusieurs reprises pendant la saison de reproduction, du début mai jusqu’au début juillet, afin de recenser le nombre d’oiseaux individuels sur le site à l’étude. En raison de sa conception, la surveillance cible les types d’habitat et de perturbation pour lesquels les renseignements sont limités.

L’ensemble de données 1 (2014-2015) s’attachait à la réaction des oiseaux chanteurs au drainage par gravité au moyen de vapeur (DGV) dans les habitats de tourbière dans la région des sables bitumineux de l’Athabasca. Les habitats de tourbière représentent environ 40 % de toute la région des sables bitumineux de l’Athabasca, mais on savait peu de choses sur la réaction des oiseaux chanteurs aux caractéristiques des sables bitumineux dans ce type d’habitat. Les données comprennent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce qui ont été observés sur chacun des 11 sites. En 2014, 62 espèces ont été recensées sur les sites, 38 ayant été signalées comme observées à l’occasion d’au moins trois visites. En 2015, 71 espèces ont été dénombrées sur les sites, 39 ayant été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Parmi les perturbations de l’habitat associées au DGV figurent les lignes sismiques exploratoires à forte densité, les routes d’hiver, les plateformes d’exploitation, les pipelines, les routes permanentes et les installations industrielles.

L’ensemble de données 2 (2016) portait sur la réaction des oiseaux chanteurs aux perturbations causées par l’exploitation de pétrole et de gaz par des méthodes classiques dans les milieux secs en cours de régénération de la région des sables bitumineux de la rivière de la Paix. Un habitat en cours de régénération de feuillus (âgés de 20 à 40 ans) a été choisi pour combler une lacune, sur le plan de l’habitat, des connaissances de la réaction aviaire aux caractéristiques des sables bitumineux. Les données comportent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce observés sur chacun des neuf sites. Quatre-vignt-quinze espèces ont été dénombrées à l’intérieur des quadrillages de relevé, et 42 espèces y ont été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Les caractéristiques de perturbation de l’habitat connexes à l’exploitation de pétrole et de gaz par des méthodes classiques comprennent les lignes sismiques, les pipelines, les lignes d’électricité, les emplacements de forage et les routes de gravier.

L’ensemble de données 3 (2017) portait principalement sur la réaction des oiseaux chanteurs aux perturbations causées par l’exploitation des sables bitumineux par DGV dans les milieux secs en cours de régénération de la région des sables bitumineux de l’Athabasca. Un habitat en cours de régénération de feuillus (âgés de 10 à 20 ans) a été choisi pour combler une lacune, sur le plan de l’habitat, des connaissances de la réaction aviaire aux caractéristiques des sables bitumineux. Les données comportent le nombre d’oiseaux individuels de chaque espèce observés sur chacun des 12 sites. Soixante et onze espèces ont été dénombrées à l’intérieur des quadrillages de relevé, et 51 espèces y ont été observées à l’occasion d’au moins trois visites. Les caractéristiques de perturbation de l’habitat connexes à l’exploitation par DGV comprennent les lignes sismiques, les pipelines, les lignes d’électricité, les emplacements de forage, les routes d’hiver et les routes de gravier.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires