Qualité des eaux et des sédiments des bassins d'eaux pluviales Terraview et Willowfield

Qualité des eaux et des sédiments des bassins d'eaux pluviales Terraview et Willowfield Les bassins d'eaux pluviales ont été largement utilisés pour contrôler les volumes et les taux accrus d'écoulement de surface résultant de l'urbanisation. Les bassins d'eaux pluviales ont également été conçus pour offrir de nombreux autres avantages. y compris la protection des eaux en aval, la qualité des sédiments et de l'habitat (terrestre / aquatique), la fourniture d'une utilisation éducative et récréative ainsi que des aménagements esthétiques. Les bassins d'eaux pluviales créent des occasions uniques d'améliorer les avantages pour la communauté, mais ils causent également des problèmes écologiques en ce qui concerne la qualité de l'habitat nouvellement créé. Les bassins d'eaux pluviales reçoivent des eaux de ruissellement non traitées provenant des zones urbaines et des corridors de transport, et ces eaux de ruissellement transportent des sédiments et des polluants provenant de sources urbaines vers les installations de gestion des eaux pluviales. Construites au milieu des années 1990, les bassins d'eaux pluviales de Terraview et de Willowfield reçoivent actuellement des eaux de ruissellement et des sédiments provenant de 9 hectares d'une autoroute à 16 voies et des eaux de ruissellement provenant de 30 hectares de terrains résidentiels. Cet ensemble de données comprend deux bassins d'eaux pluviales situés dans le secteur préoccupant de Toronto et de la région. Les données sur les eaux pluviales Terraview et Willowfield utilisent la chimie des eaux et des sédiments pour évaluer espèces sur une période de deux ans (2007 et 2008). Des échantillons d'eau et de sédiments ont été analysés pour détecter la présence de traces de métaux tels que le calcium, le nickel et le plomb, ainsi que 16 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) prioritaires. Renseignements supplémentaires Le financement de cette étude a été assuré en partie par le Fonds de durabilité des Grands Lacs du gouvernement du Canada (FDGL), de concert avec le Plan d’action des Grands Lacs du gouvernement du Canada (PAGL). En 1987, en vertu de la version révisée de la qualité de l'eau des Grands Lacs, 43 secteurs préoccupants (SP), 12 de qui sont situés au Canada, ont été identifiés comme ayant grandement des utilisations bénéfiques altérées et la qualité de l’eau. Dans le cadre du plan d’action des Grands Lacs un plan de mesures correctives a été formé pour chaque domaine de préoccupation réunissant des experts du gouvernement, l’industrie, les municipalités et les organisations non gouvernementales de l’environnement pour aborder ces répercussions. Aujourd’hui, plus de 900 projets de restauration ont été réalisés avec succès par Environnement et changement climatique Canada et ses partenaires, y compris l’amélioration de l’usine de traitement des eaux usées, la restauration de l’habitat du poisson et de la faune, et des améliorations de la qualité de l’eau. Aujourd’hui, le port de Wheatley (lac Érié), le port de Collingwood et Severn Sound (Baie Georgienne) ont été retirés de la liste comme un sujet de préoccupation. Le port de Spanish et Jackfish Bay (lac Supérieur) sont maintenant des secteurs en voie de rétablissement. Aujourd’hui, la surveillance et la recherche scientifique se poursuit dans les autres secteurs préoccupants pour mesurer la réponse des efforts de redressement. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter : https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/protection-grands-lacs/secteur-preoccupant.html 2022-02-21 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementQualité des sédimentsLa qualité d'eauBassin d'eau de pluieFonds de durabilité des Grands Lacs (FDGL)le Plan d’action des Grands Lacs (PAGL)secteur préoccupant (SF)Biologiefaune et floreEnvironnementEaux intérieuresHydrographie GLAP TerraviewWillowStormwaterPond Sediment EN FRCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/toronto-and-region-area-of-concern/terraview-and-willowfield-stormwater-pond-sediment-and-water-quality/GLAP_TerraviewWillowStormwaterPond_Sediment_EN_FR.csv GLAP TerraviewWillowStormwaterPond Water EN FRCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/toronto-and-region-area-of-concern/terraview-and-willowfield-stormwater-pond-sediment-and-water-quality/GLAP_TerraviewWillowStormwaterPond_Water_EN_FR.csv Publication scientifique - «In search of effective bioassessment of urban stormwater pond sediments»HTML https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22179649 Publication scientifique - «Terraview-Willowfield stormwater management facility : assessment of water and sediment quality, and Benthic Communities»HTML https://publications.gc.ca/site/eng/9.862537/publication.html Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/toronto-and-region-area-of-concern/terraview-and-willowfield-stormwater-pond-sediment-and-water-quality/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/sites/areainterest/toronto-and-region-area-of-concern/terraview-and-willowfield-stormwater-pond-sediment-and-water-quality/?lang=fr

Les bassins d'eaux pluviales ont été largement utilisés pour contrôler les volumes et les taux accrus d'écoulement de surface résultant de l'urbanisation. Les bassins d'eaux pluviales ont également été conçus pour offrir de nombreux autres avantages. y compris la protection des eaux en aval, la qualité des sédiments et de l'habitat (terrestre / aquatique), la fourniture d'une utilisation éducative et récréative ainsi que des aménagements esthétiques. Les bassins d'eaux pluviales créent des occasions uniques d'améliorer les avantages pour la communauté, mais ils causent également des problèmes écologiques en ce qui concerne la qualité de l'habitat nouvellement créé. Les bassins d'eaux pluviales reçoivent des eaux de ruissellement non traitées provenant des zones urbaines et des corridors de transport, et ces eaux de ruissellement transportent des sédiments et des polluants provenant de sources urbaines vers les installations de gestion des eaux pluviales.

Construites au milieu des années 1990, les bassins d'eaux pluviales de Terraview et de Willowfield reçoivent actuellement des eaux de ruissellement et des sédiments provenant de 9 hectares d'une autoroute à 16 voies et des eaux de ruissellement provenant de 30 hectares de terrains résidentiels.

Cet ensemble de données comprend deux bassins d'eaux pluviales situés dans le secteur préoccupant de Toronto et de la région. Les données sur les eaux pluviales Terraview et Willowfield utilisent la chimie des eaux et des sédiments pour évaluer espèces sur une période de deux ans (2007 et 2008). Des échantillons d'eau et de sédiments ont été analysés pour détecter la présence de traces de métaux tels que le calcium, le nickel et le plomb, ainsi que 16 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) prioritaires.

Renseignements supplémentaires

Le financement de cette étude a été assuré en partie par le Fonds de durabilité des Grands Lacs du gouvernement du Canada (FDGL), de concert avec le Plan d’action des Grands Lacs du gouvernement du Canada (PAGL).

En 1987, en vertu de la version révisée de la qualité de l'eau des Grands Lacs, 43 secteurs préoccupants (SP), 12 de qui sont situés au Canada, ont été identifiés comme ayant grandement des utilisations bénéfiques altérées et la qualité de l’eau. Dans le cadre du plan d’action des Grands Lacs un plan de mesures correctives a été formé pour chaque domaine de préoccupation réunissant des experts du gouvernement, l’industrie, les municipalités et les organisations non gouvernementales de l’environnement pour aborder ces répercussions. Aujourd’hui, plus de 900 projets de restauration ont été réalisés avec succès par Environnement et changement climatique Canada et ses partenaires, y compris l’amélioration de l’usine de traitement des eaux usées, la restauration de l’habitat du poisson et de la faune, et des améliorations de la qualité de l’eau. Aujourd’hui, le port de Wheatley (lac Érié), le port de Collingwood et Severn Sound (Baie Georgienne) ont été retirés de la liste comme un sujet de préoccupation. Le port de Spanish et Jackfish Bay (lac Supérieur) sont maintenant des secteurs en voie de rétablissement. Aujourd’hui, la surveillance et la recherche scientifique se poursuit dans les autres secteurs préoccupants pour mesurer la réponse des efforts de redressement.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter : https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/protection-grands-lacs/secteur-preoccupant.html

Données et ressources

Dossiers similaires