Sensibilité des espèces de moules d'eau douce à divers pesticides détectés en Ontario, au Canada

Sensibilité des espèces de moules d'eau douce à divers pesticides détectés en Ontario, au Canada Les moules d'eau douce apportent d'importantes fonctions écologiques aux systèmes aquatiques. L'eau filtrée par les assemblages de moules peut améliorer la qualité de l'eau, et le mélange des sédiments par les moules fouisseuses peut améliorer la teneur en oxygène et libérer des éléments nutritifs. Cependant, près de 70 pourcent des espèces de moules d'eau douce d'Amérique du Nord sont répertoriées comme étant en voie de disparition, menacées ou en déclin. En Ontario, 28 espèces sont en déclin ou ont besoin de protection. Même si les moules d'eau douce ont une sensibilité accrue à certains contaminants, peu d'études ont étudié les risques que diverses classes de pesticides présentent pour une espèce de moules d'eau douce ou entre les stades de développement. Lampsilis siliquoidea et Villosa iris ont été au centre de la présente étude, cette dernière étant actuellement classée "d'intérêt spécial" au Canada. Un risque potentiel pour le rétablissement des espèces de moules d'eau douce est la présence et la persistance de pesticides dans les eaux de surface de l'Ontario. Des tests de toxicité aiguë (48 heures) ont été effectués avec V. iris glochidia afin de déterminer l'effet sur la viabilité (substitut de la survie) après exposition à 4 fongicides (azoxystrobine, boscalid, métalaxyl et myclobutanil), 3 néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame), 2 carbamates (carbaryl et malathion), 1 organophosphate (chlorpyrifos) et 1 buténolide (flupyradifurone). L. siliquoidea juvénile et adulte ont également été exposés à l'azoxystrobine, à la clothianidine, à l'imidaclopride (uniquement juvénile) et au carbaryl (adulte uniquement). 2021-07-29 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementmoules d'eau douceglochidéesLampsilis siliquoideaVillosa irisespèces en périlpesticidesnéonicotinoïdescontaminantsviabilitémortalitéexpositiontoxicitéPesticide ECCC_MusselMortality_Pesticide Exp EN FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/sensitivity-of-freshwater-mussel-species-to-various-pesticides-detected-in-ontario-canada/ECCC_MusselMortality_PesticideExp_EN_FR.csv ECCC_MusselViability_Pesticide Exp EN FR.csvCSV https://data-donnees.ec.gc.ca/data/substances/monitor/sensitivity-of-freshwater-mussel-species-to-various-pesticides-detected-in-ontario-canada/ECCC_MusselViability_PesticideExp_EN_FR.csv Publication scientifique - «Sensitivity of multiple life stages of 2 freshwater mussel species (Unionidae) to various pesticides detected in Ontario (Canada) surface waters»HTML https://doi.org/10.1002/etc.4248

Les moules d'eau douce apportent d'importantes fonctions écologiques aux systèmes aquatiques. L'eau filtrée par les assemblages de moules peut améliorer la qualité de l'eau, et le mélange des sédiments par les moules fouisseuses peut améliorer la teneur en oxygène et libérer des éléments nutritifs. Cependant, près de 70 pourcent des espèces de moules d'eau douce d'Amérique du Nord sont répertoriées comme étant en voie de disparition, menacées ou en déclin. En Ontario, 28 espèces sont en déclin ou ont besoin de protection. Même si les moules d'eau douce ont une sensibilité accrue à certains contaminants, peu d'études ont étudié les risques que diverses classes de pesticides présentent pour une espèce de moules d'eau douce ou entre les stades de développement. Lampsilis siliquoidea et Villosa iris ont été au centre de la présente étude, cette dernière étant actuellement classée "d'intérêt spécial" au Canada. Un risque potentiel pour le rétablissement des espèces de moules d'eau douce est la présence et la persistance de pesticides dans les eaux de surface de l'Ontario. Des tests de toxicité aiguë (48 heures) ont été effectués avec V. iris glochidia afin de déterminer l'effet sur la viabilité (substitut de la survie) après exposition à 4 fongicides (azoxystrobine, boscalid, métalaxyl et myclobutanil), 3 néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame), 2 carbamates (carbaryl et malathion), 1 organophosphate (chlorpyrifos) et 1 buténolide (flupyradifurone). L. siliquoidea juvénile et adulte ont également été exposés à l'azoxystrobine, à la clothianidine, à l'imidaclopride (uniquement juvénile) et au carbaryl (adulte uniquement).

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires