Habitats côtiers et épipélagiques de l'estuaire et du golfe du St-Laurent - Base de données

Habitats côtiers et épipélagiques de l'estuaire et du golfe du St-Laurent - Base de données Une base de données géospatiales comportant 130 descripteurs a été créée décrivant les habitats de la couche de surface entre 0 et 30 m de profondeur dans l'estuaire et le Golfe du Saint-Laurent. Les caractéristiques topographiques, hydrographiques et océanographiques de 39,337 cellules de 6.25 km² (2.5 x 2.5 km) qui chevauchent le milieu marin ont été obtenues de diverses sources: données publiées ou non publiées, imagerie satellitaire, modèle de circulation 3D. Objectif Ce jeu de données peut servir à la cartographie thématique du territoire et de ses principaux habitats côtiers et épipélagiques ainsi qu’à l'analyse des relations entre espèces et habitats. Information additionnelle Bien que la limite des basses eaux ait été retenue comme limite supérieure de la couche de surface, certains paramètres propres à la côte ont été inclus, notamment la proximité des rivières, les caractéristiques du rivage, et la superficie accessible de la zone intertidale. De plus, chaque cellule a été classée comme étant marine, intertidale ou terrestre en fonction des marques de marée haute et basse. Ces marques ont été déterminées avec la couche topographique RNCan CANVEC (1 : 50 000). La marque de marée haute a été identifiée comme étant la limite entre les milieux terrestres et aquatiques, alors que la marque de marée basse (0 m de profondeur) a été identifiée en tant que limite inférieure de la zone de marée et comme étant la limite entre les milieux terrestres et aquatiques où il n’y a pas de marée. Voir le rapport mentionné ci-dessous pour une description plus détaillée des traitements qu’ont subi chaque variable: Dutil, J.-D., S. Proulx, P. Galbraith, J. Chassé and N. Lambert 2012. Coastal and epipelagic habitats of the St. Lawrence estuary and Gulf. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci. 3009 : ix +87 pp. 2021-05-06 Pêches et Océans Canada Oceans-QC@dfo-mpo.gc.ca FormatNature et environnementSciences et technologiehabitat côtierhabitat épipélagiquetopographie du fond marinsalinitéturbiditécourantglaceEstuaire du Saint-LaurentGolfe du Saint-LaurentDétroit de CabotEstuaire moyenEstuaire fluvialDétroit de Belle IsleSciences de la terreOcéanographieEau saléeOcéanPhysiqueTempératureTopographieHydrographie Habitats côtier et épipélagique du St-LaurentSHP https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats.zip Dictionnaire de donnéesCSV https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats/DataDictionary_DictionnaireDonnees.csv Habitats côtier et épipélagique du St-LaurentCSV https://pacgis01.dfo-mpo.gc.ca/FGPPublic/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats_DonneesData.zip Habitats côtier et épipélagique du St-LaurentESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats/MapServer/0 Habitats côtier et épipélagique du St-LaurentESRI REST https://gisp.dfo-mpo.gc.ca/arcgis/rest/services/FGP/St_Lawrence_coastal_and_epipelagic_habitats/MapServer/0

Une base de données géospatiales comportant 130 descripteurs a été créée décrivant les habitats de la couche de surface entre 0 et 30 m de profondeur dans l'estuaire et le Golfe du Saint-Laurent.

Les caractéristiques topographiques, hydrographiques et océanographiques de 39,337 cellules de 6.25 km² (2.5 x 2.5 km) qui chevauchent le milieu marin ont été obtenues de diverses sources: données publiées ou non publiées, imagerie satellitaire, modèle de circulation 3D.

Objectif

Ce jeu de données peut servir à la cartographie thématique du territoire et de ses principaux habitats côtiers et épipélagiques ainsi qu’à l'analyse des relations entre espèces et habitats.

Information additionnelle

Bien que la limite des basses eaux ait été retenue comme limite supérieure de la couche de surface, certains paramètres propres à la côte ont été inclus, notamment la proximité des rivières, les caractéristiques du rivage, et la superficie accessible de la zone intertidale.

De plus, chaque cellule a été classée comme étant marine, intertidale ou terrestre en fonction des marques de marée haute et basse. Ces marques ont été déterminées avec la couche topographique RNCan CANVEC (1 : 50 000). La marque de marée haute a été identifiée comme étant la limite entre les milieux terrestres et aquatiques, alors que la marque de marée basse (0 m de profondeur) a été identifiée en tant que limite inférieure de la zone de marée et comme étant la limite entre les milieux terrestres et aquatiques où il n’y a pas de marée.

Voir le rapport mentionné ci-dessous pour une description plus détaillée des traitements qu’ont subi chaque variable:

Dutil, J.-D., S. Proulx, P. Galbraith, J. Chassé and N. Lambert 2012. Coastal and epipelagic habitats of the St. Lawrence estuary and Gulf. Can. Tech. Rep. Fish. Aquat. Sci. 3009 : ix +87 pp.

Afficher la carte

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial

Coordonnées

Adresse de courrier électronique: Oceans-QC@dfo-mpo.gc.ca

Dossiers similaires