Invertébrés des zones humides (fourmis) – Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Invertébrés des zones humides (fourmis) – Hautes-Terres-du-Cap-Breton Quoi? L’état de l’écosystème des zones humides fait l’objet d’une surveillance au parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton par l’entremise de l’échantillonnage de populations d’invertébrés (fourmis). Quand? Les activités de surveillance pour ce programme ont lieu sur un cycle de cinq ans et les sites sont visités en juillet et en août. Comment? La surveillance consiste à installer des pièges à fosse et des points d’appât ainsi qu’à procéder à un échantillonnage direct à l’aide d’un aspirateur. Pourquoi? La diversité des espèces et la proportion de spécialistes des habitats humides présents dans un tel milieu sont des indicateurs de la santé de l’écosystème des zones humides. De nombreuses espèces de fourmis jouent un rôle important d’ingénieurs des sols; elles sont influencées par la structure et la stabilité de la zone humide ainsi que le niveau d’eau. Des changements affectant les proportions de spécialistes des zones humides, ainsi que d’espèces généralistes ou associées au milieu forestier, peuvent être un indicateur de changements relatifs à l’hydrologie, la chimie ou d’autres modifications structurelles dues à la pollution, aux changements climatiques, à la déforestation et d’autres facteurs de stress. 2018-07-26 Parcs Canada robert.howey@pc.gc.ca Nature et environnementParc national des Hautes-Terres-du-Cap-BretonSanté des zones humidesVariété des espècesInvertébrésPièges à fossePoints d’appâtFourmis (Formicidae) Invertébrés des zones humides (fourmis) – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - données 1CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EVkEB4XFZ1BKuPh09bKflqIBq_ZuX9pM7DD1I3pN-0SLsQ?e=Hl5P5N Invertébrés des zones humides (fourmis) – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - données 2CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EdHbnligfGVKvKVNsZ_dg5wB3yTd1Q1UoZfwTqORKDoQug?e=leoYTT Invertébrés des zones humides (fourmis) – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - dictionnaire de donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/ET8O-OkXtUlNjfJ5nxQIhfABRviFhqLAnSFCCzKsrKRPmg?e=lKS1fl

Quoi? L’état de l’écosystème des zones humides fait l’objet d’une surveillance au parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton par l’entremise de l’échantillonnage de populations d’invertébrés (fourmis). Quand? Les activités de surveillance pour ce programme ont lieu sur un cycle de cinq ans et les sites sont visités en juillet et en août. Comment? La surveillance consiste à installer des pièges à fosse et des points d’appât ainsi qu’à procéder à un échantillonnage direct à l’aide d’un aspirateur. Pourquoi? La diversité des espèces et la proportion de spécialistes des habitats humides présents dans un tel milieu sont des indicateurs de la santé de l’écosystème des zones humides. De nombreuses espèces de fourmis jouent un rôle important d’ingénieurs des sols; elles sont influencées par la structure et la stabilité de la zone humide ainsi que le niveau d’eau. Des changements affectant les proportions de spécialistes des zones humides, ainsi que d’espèces généralistes ou associées au milieu forestier, peuvent être un indicateur de changements relatifs à l’hydrologie, la chimie ou d’autres modifications structurelles dues à la pollution, aux changements climatiques, à la déforestation et d’autres facteurs de stress.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Nom de la région géographique:

Nouvelle-Écosse
Dossiers similaires