Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA)

Réseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’air (RCEPA) Le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air (RCEPA), exploité par Environnement et Changement climatique Canada, est conçu pour l’étude des profils et des tendances régionaux des polluants atmosphériques, comme les pluies acides, le smog, les particules et le mercure, tant dans l’air que dans les précipitations. Le réseau a été mis en exploitation en 1983. Le RCEPA résulte de la mise à jour et du remplacement de deux autres réseaux : le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations (RCEP) et le Réseau de surveillance de l'air et des précipitations (RSAP). L’intégration du RSAP au RCEPA a permis d’obtenir des enregistrements de données remontant à 1978. Le réseau a été conçu à l’origine pour faire connaître aux Canadiens les sources et les incidences des pluies acides. Cela comportait des mesures intégrées des dépôts humides (dus à la pluie ou à la neige) et des dépôts secs (technique inférentielle), de même que des concentrations ambiantes de gaz et de particules acidifiantes. Les stations régionales représentatives qu’il a été nécessaire de mettre en place pour connaître les sources de ces substances et la façon dont leur transport à grande distance influe sur l’environnement canadien se sont avérées inestimables pour l’étude d’un large éventail de questions atmosphériques. 2021-07-30 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementAirqualité de l’airsurveillance atmosphériquechimie des précipitations atmosphériquesréseaux et étudesNAtChemnatchemRéseau canadien d’échantillonnage des précipitations et de l’airRCEPArcepaions importantsgaz atmosphériquesl’ozoneMercure gazeux totalQualité de l'airAtmosphère Voir le Dépôt de données d'EC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/air/monitor/networks-and-studies/canadian-air-and-precipitation-monitoring-network-capmon/ Voir le Dépôt de données d'EC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/air/monitor/networks-and-studies/canadian-air-and-precipitation-monitoring-network-capmon/?lang=fr Ions importantsHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-precipitation-chemistry/major-ions/ Ions importantsHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-precipitation-chemistry/major-ions/?lang=fr Mercure gazeux totalHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-gases/total-gaseous-mercury-tgm/ Mercure gazeux totalHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-gases/total-gaseous-mercury-tgm/?lang=fr Ozone de la basse atmosphèreHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-gases/ground-level-ozone/ Ozone de la basse atmosphèreHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/monitoring-of-atmospheric-gases/ground-level-ozone/?lang=fr L’étude de cadrage sur l’azoteHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/special-studies-of-atmospheric-gases-particles-and-precipitation-chemistry/nitrogen-scoping-study/ L’étude de cadrage sur l’azoteHTML http://data.ec.gc.ca/data/air/monitor/special-studies-of-atmospheric-gases-particles-and-precipitation-chemistry/nitrogen-scoping-study/?lang=fr

Le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations et de l'air (RCEPA), exploité par Environnement et Changement climatique Canada, est conçu pour l’étude des profils et des tendances régionaux des polluants atmosphériques, comme les pluies acides, le smog, les particules et le mercure, tant dans l’air que dans les précipitations. Le réseau a été mis en exploitation en 1983. Le RCEPA résulte de la mise à jour et du remplacement de deux autres réseaux : le Réseau canadien d'échantillonnage des précipitations (RCEP) et le Réseau de surveillance de l'air et des précipitations (RSAP). L’intégration du RSAP au RCEPA a permis d’obtenir des enregistrements de données remontant à 1978. Le réseau a été conçu à l’origine pour faire connaître aux Canadiens les sources et les incidences des pluies acides. Cela comportait des mesures intégrées des dépôts humides (dus à la pluie ou à la neige) et des dépôts secs (technique inférentielle), de même que des concentrations ambiantes de gaz et de particules acidifiantes. Les stations régionales représentatives qu’il a été nécessaire de mettre en place pour connaître les sources de ces substances et la façon dont leur transport à grande distance influe sur l’environnement canadien se sont avérées inestimables pour l’étude d’un large éventail de questions atmosphériques.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial

Nom de la région géographique:

Canada
Dossiers similaires