Stations de jaugeage du débit

Stations de jaugeage du débit La carte montre la distribution des stations de la division des relevés hydrologiques du Canada et des stations du ministère des richesses naturelles du Québec, ainsi que leur dossier du nombre d’années d’enregistrement de données. Presque 9 pour cent de toutes les eaux déversées dans les océans du monde proviennent du Canada. En raison de la grande valeur de l’eau en tant que ressource naturelle il est essentiel de jauger les cours d’eau du Canada afin d’évaluer d’une façon continue la répartition et la variabilité de leurs débits. La carte indique l’emplacement des stations où l’on mesure le niveau de l’eau, lequel est converti en débit (pieds cubes par seconde ou mètres cubes par seconde). Cette conversion est effectuée grâce à une courbe « hauteur-débit », connue aussi sous le nom de courbe de tarage. Les mesures du débit et du niveau correspondant, qui se produisent au cours d’une année, servent à tracer ou à vérifier la courbe de tarage de la station de jaugeage. Les profondeurs et les vitesses d’écoulement prises le long d’une section transversale du cours d’eau, entre en ligne de compte dans le calcul du débit. Il y a plusieurs manières de mesurer les vitesses, mais au Canada, on utilise le plus souvent le moulinet du type à coupelles. Le tableau 1 indique la répartition des stations de jaugeage dont la croissance historique est illustrée sur la figure 1. Environ 30 pour cent des stations chargées de la mesure des débits ne sont exploitées que pendant la période d’eau libre ou la période d’irrigation. En plus des stations du réseau officiel illustrées sur la carte, il y a celles qui sont exploitées par des organismes relevant du secteur privé ainsi que des gouvernements provinciaux et qui effectuent des relevés hydrométriques pour des périodes relativement courtes. 2022-02-22 Ressources naturelles Canada NRCan.geogratis-geogratis.RNCan@canada.ca FormatGouvernement et vie politiqueNature et environnementSciences et technologiehydrologieniveaux d'eaustations hydrométriquesécoulement fluvial Télécharger le fichier en format Anglais JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_general/21_Streamflow_Guaging_Stations_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format Anglais PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/eng/hydro_1978/water_quantity_general/21_Streamflow_Guaging_Stations_1978_150.pdf Télécharger le fichier en format français JPEG via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_general/21_Stations_Jaugeage_Debit_1978_150.jpg Télécharger le fichier en format français PDF via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas/fra/hydro_1978/water_quantity_general/21_Stations_Jaugeage_Debit_1978_150.pdf

La carte montre la distribution des stations de la division des relevés hydrologiques du Canada et des stations du ministère des richesses naturelles du Québec, ainsi que leur dossier du nombre d’années d’enregistrement de données. Presque 9 pour cent de toutes les eaux déversées dans les océans du monde proviennent du Canada. En raison de la grande valeur de l’eau en tant que ressource naturelle il est essentiel de jauger les cours d’eau du Canada afin d’évaluer d’une façon continue la répartition et la variabilité de leurs débits. La carte indique l’emplacement des stations où l’on mesure le niveau de l’eau, lequel est converti en débit (pieds cubes par seconde ou mètres cubes par seconde). Cette conversion est effectuée grâce à une courbe « hauteur-débit », connue aussi sous le nom de courbe de tarage. Les mesures du débit et du niveau correspondant, qui se produisent au cours d’une année, servent à tracer ou à vérifier la courbe de tarage de la station de jaugeage. Les profondeurs et les vitesses d’écoulement prises le long d’une section transversale du cours d’eau, entre en ligne de compte dans le calcul du débit. Il y a plusieurs manières de mesurer les vitesses, mais au Canada, on utilise le plus souvent le moulinet du type à coupelles. Le tableau 1 indique la répartition des stations de jaugeage dont la croissance historique est illustrée sur la figure 1. Environ 30 pour cent des stations chargées de la mesure des débits ne sont exploitées que pendant la période d’eau libre ou la période d’irrigation. En plus des stations du réseau officiel illustrées sur la carte, il y a celles qui sont exploitées par des organismes relevant du secteur privé ainsi que des gouvernements provinciaux et qui effectuent des relevés hydrométriques pour des périodes relativement courtes.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires