Hydrologie des milieux humides – Île-du-Prince-Édouard

Hydrologie des milieux humides – Île-du-Prince-Édouard Les entrées et les sorties hydrologiques déterminent la profondeur de l'eau, les modèles d'écoulement de l'eau ainsi que la durée et la fréquence des inondations. Le régime saisonnier des variations du niveau d'eau d'un milieu humide est connu sous le nom d'hydropériode. La variabilité de l'hydropériode d'une année ȧ l'autre est liée aux conditions précises du climat et d'un site. Les conditions hydrologiques influent principalement sur les facteurs abiotiques comme la disponibilité des nutriments, la chimie du sol et la chimie de l'eau, qui, ȧ leur tour, sont tous des facteurs qui déterminent les composantes biotiques (la composition en espèces, la richesse spécifique, la productivité primaire) des écosystèmes de milieux humides. L'hydrologie des milieux humides (le niveau d'eau) dans le parc national de l’Î.-P.-É. est étudiée au moyen d'échantillonnages dans quatre bassins de marais et d'étangs en utilisant des enregistreurs de données sur le niveau d'eau (Onset HOBO U20). Cinq paramètres portant sur les caractéristiques hydrologiques fondamentales sont mesurés : le niveau d'eau moyen quotidien, l'ampleur des différences annuelles minimales et maximales du niveau d'eau, la date julienne du niveau d'eau minimal annuel, la date julienne du niveau d'eau maximal annuel et l'indice Richards-Baker (IRB) – les fluctuations quotidiennes normalisées sont calculées annuellement (fondées sur les données entre le 1er mai et le 30 avril de l'année hydrologique) pour chaque site. 2020-03-24 Parcs Canada Paul.giroux@canada.ca Nature et environnementParc national de l’Î.-P.-É.hydrologieniveau d'eauindice du débitdébithydropériodeindice Richards-Baker (IRB)milieu humideenregistreurs du niveau d'eau Hydrologie des milieux humides – Île-du-Prince-ÉdouardCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EYbag5yj2OlBqnYQabJZ0zkBpCWsnbfeJEBehp9811w0Ww Hydrologie des milieux humides – Île-du-Prince-Édouard - Dictionnaire des donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EXY2L-4ArQhEpG7MezX6j-sBOTA9abg0GfOSDa6XL3cPng

Les entrées et les sorties hydrologiques déterminent la profondeur de l'eau, les modèles d'écoulement de l'eau ainsi que la durée et la fréquence des inondations. Le régime saisonnier des variations du niveau d'eau d'un milieu humide est connu sous le nom d'hydropériode. La variabilité de l'hydropériode d'une année ȧ l'autre est liée aux conditions précises du climat et d'un site. Les conditions hydrologiques influent principalement sur les facteurs abiotiques comme la disponibilité des nutriments, la chimie du sol et la chimie de l'eau, qui, ȧ leur tour, sont tous des facteurs qui déterminent les composantes biotiques (la composition en espèces, la richesse spécifique, la productivité primaire) des écosystèmes de milieux humides. L'hydrologie des milieux humides (le niveau d'eau) dans le parc national de l’Î.-P.-É. est étudiée au moyen d'échantillonnages dans quatre bassins de marais et d'étangs en utilisant des enregistreurs de données sur le niveau d'eau (Onset HOBO U20). Cinq paramètres portant sur les caractéristiques hydrologiques fondamentales sont mesurés : le niveau d'eau moyen quotidien, l'ampleur des différences annuelles minimales et maximales du niveau d'eau, la date julienne du niveau d'eau minimal annuel, la date julienne du niveau d'eau maximal annuel et l'indice Richards-Baker (IRB) – les fluctuations quotidiennes normalisées sont calculées annuellement (fondées sur les données entre le 1er mai et le 30 avril de l'année hydrologique) pour chaque site.

Données et ressources

Dossiers similaires