Oiseaux forestiers – chouette rayée – Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Oiseaux forestiers – chouette rayée – Hautes-Terres-du-Cap-Breton Quoi? L’abondance du hibou fait l’objet d’une surveillance dans les régions forestières acadiennes du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton afin de déterminer si les taux d’occupation sont en train de changer ou ont changé au fil du temps. Quand? Les suivis ont lieu une fois par année, chaque printemps, pour les parcours de surveillance du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Les activités de surveillance doivent être terminées au début du mois de juin dans les hautes terres et sont programmées le plus près possible de la pleine lune. Les observations nocturnes sont réalisées au cours d’une nuit où les vents sont faibles et qu’il n’y a pas de précipitations. Comment? Les études sur le terrain sont réalisées à l’aide d’une enceinte audio automatisée qui diffuse des appels de nyctales de Tengmalm et de chouettes rayées et permet d’enregistrer des périodes d’écoute chronométrées. Les parcours de surveillance consistent en dix arrêts répartis à une distance d’environ 1,6 km les uns des autres le long du parcours. Les espèces de hiboux entendues et observées, pendant chaque intervalle à chaque arrêt du parcours, sont enregistrées. Pourquoi? Les populations d’oiseaux sont des indicateurs utiles de la santé des forêts et les populations de hiboux (plus particulièrement les populations de chouettes rayées (Strix varia)) sont utilisées dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton comme indicateur principal de la santé des forêts de feuillus tolérants. 2018-04-17 Parcs Canada robert.howey@pc.gc.ca Nature et environnementParc national des Hautes-Terres-du-Cap-BretonRégion forestière acadienneChouette rayée (Strix varia)Nyctale de Tengmalm (Aegolius funereus)Enceinte audioNocturneSanté des forêts Oiseaux forestiers – chouette rayée – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/ER11dGivDz1At7kGPGJ6_NABKBrOW7JD-K3I786m4w3q0g?e=hDLQcy Oiseaux forestiers – chouette rayée – Hautes-Terres-du-Cap-Breton - données des sitesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/Ed4W698H-ZlBmHm4chVq_UABFJv1VDRtAh0BjQV1CoeSlQ?e=k3ZxhQ Oiseaux forestiers – chouette rayée – Hautes-Terres-du-Cap-Breton- dictionnaire de donnéesCSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EX98SQgD2eZPs_kP7kDt0RkBNW85EQBJQO8YQCj6W6Z_Tg?e=AdoPvq

Quoi? L’abondance du hibou fait l’objet d’une surveillance dans les régions forestières acadiennes du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton afin de déterminer si les taux d’occupation sont en train de changer ou ont changé au fil du temps. Quand? Les suivis ont lieu une fois par année, chaque printemps, pour les parcours de surveillance du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton. Les activités de surveillance doivent être terminées au début du mois de juin dans les hautes terres et sont programmées le plus près possible de la pleine lune. Les observations nocturnes sont réalisées au cours d’une nuit où les vents sont faibles et qu’il n’y a pas de précipitations. Comment? Les études sur le terrain sont réalisées à l’aide d’une enceinte audio automatisée qui diffuse des appels de nyctales de Tengmalm et de chouettes rayées et permet d’enregistrer des périodes d’écoute chronométrées. Les parcours de surveillance consistent en dix arrêts répartis à une distance d’environ 1,6 km les uns des autres le long du parcours. Les espèces de hiboux entendues et observées, pendant chaque intervalle à chaque arrêt du parcours, sont enregistrées. Pourquoi? Les populations d’oiseaux sont des indicateurs utiles de la santé des forêts et les populations de hiboux (plus particulièrement les populations de chouettes rayées (Strix varia)) sont utilisées dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton comme indicateur principal de la santé des forêts de feuillus tolérants.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Nom de la région géographique:

Nouvelle-Écosse
Dossiers similaires