Revégétalisation des terres perturbées - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques)

Revégétalisation des terres perturbées - Lacs-Waterton - projet de Conservation et de Restauration (fétuques) Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes et reçoit le plus grand nombre de visiteurs du parc (environ 95 %). Le PNLW souhaite revégétaliser quatre sites perturbés (gravières abandonnées) afin de les remettre progressivement dans leur état d’origine, dans le cadre du projet de Conservation et de Restauration (CoRe – « À la rescousse des fétuques »). Pour déterminer le succès du programme de revégétalisation à établir les principaux éléments fonctionnels de l’écosystème de la prairie de fétuques, un sommaire composite de multiples variables, dont le sol dénudé, la litière, la composition en espèces, la densité des espèces indigènes et la densité des espèces non indigènes, est calculé et présenté sous forme de cote globale de la restauration. Les valeurs mesurées représentent un pourcentage du couvert de chaque variable dans la parcelle. 2018-04-17 Parcs Canada robert.sissons@pc.gc.ca Nature et environnementforêt parc des contrefortsprairie de fétuquesrevégétalisation des terres perturbéessol dénudélitièrecomposition en espècesdensité des espèces indigènesdensité des espèces non indigènesAlberta Revégétation des terres perturbées - Lacs Waterton - Couvert en pourcentage et densité - données - 1CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/EaeCTt3RTklOmGvBPI1_04YBN7FpHurFtiWQ3js4pveDFQ?e=bHnfP4 Revégétation des terres perturbées - Lacs Waterton - Couvert en pourcentage et densité - dictionnaire de données - 2CSV https://124gc.sharepoint.com/:x:/s/external/_layouts/15/download.aspx/Ed2XqUQVWLNPu9XTkMlj5n0Bge6bRrG2vtrHdX2Vm9ODmQ?e=WGtycy

Au Canada, seulement 2,1 % de l’écorégion de la forêt parc des contreforts bénéficie de la protection que confère un parc fédéral ou provincial. Le parc national des Lacs Waterton (PNLW) est le seul parc national où cette écorégion pittoresque et diversifiée sur le plan biologique est protégée. La rareté des feux de forêt et l’absence de broutage par le bison ont contribué à l’empiètement de la forêt de trembles et à l’homogénéisation de la prairie de fétuques. Cette région est également le site de la plus importante concentration de plantes non indigènes envahissantes et reçoit le plus grand nombre de visiteurs du parc (environ 95 %). Le PNLW souhaite revégétaliser quatre sites perturbés (gravières abandonnées) afin de les remettre progressivement dans leur état d’origine, dans le cadre du projet de Conservation et de Restauration (CoRe – « À la rescousse des fétuques »). Pour déterminer le succès du programme de revégétalisation à établir les principaux éléments fonctionnels de l’écosystème de la prairie de fétuques, un sommaire composite de multiples variables, dont le sol dénudé, la litière, la composition en espèces, la densité des espèces indigènes et la densité des espèces non indigènes, est calculé et présenté sous forme de cote globale de la restauration. Les valeurs mesurées représentent un pourcentage du couvert de chaque variable dans la parcelle.

Données et ressources

Dossiers similaires