Évapotranspiration potentielle moyenne sur 30 ans (mm)

Évapotranspiration potentielle moyenne sur 30 ans (mm) La demande en eau est habituellement mesurée par évapotranspiration, c’est-à-dire par la quantité d’eau qui serait évaporée et transpirée par les plantes. L’évapotranspiration potentielle (ETP) est la demande ou la quantité d’évaporation maximale qui se produirait si une quantité suffisante d’eau était disponible (provenant des précipitations et de l’humidité du sol). Les équations de Priestly-Taylor ont été utilisées pour estimer l’ETP quotidienne. Ces valeurs sont calculées à l’échelle du Canada à l’aide des données historiques des stations climatiques d’ECCC ainsi que du modèle adaptatif du bilan hydrique des sols (Baier et Robertson, 1996; Baier et coll., 2000). 2022-06-06 Agriculture et Agroalimentaire Canada aafc.agri-geomatics-agrogeomatiques.aac@agr.gc.ca Nature et environnementSciences et technologieévaporationTempératureCulturesAgriculturePrécipitationTerre agricole Spécifications du produit (Anglais)PDF https://agriculture.canada.ca/atlas/data_donnees/cli/climateNormals/supportdocument_documentdesupport/en/ISO_19131_Derived_Normal_Climate_data_-_Data_Product_Specification.pdf Spécifications du produit (Français)PDF https://agriculture.canada.ca/atlas/data_donnees/cli/climateNormals/supportdocument_documentdesupport/fr/Donn%c3%a9es_climatiques_normales_d%c3%a9riv%c3%a9es_-_SPC_ISO_19131.pdf Fichiers ASCII préemballés (aucun élément linguistique)ASCII Grid https://agriculture.canada.ca/atlas/data_donnees/cli/climateNormals/data_donnees/asc/lt_pet/ Cartes préemballés (anglais)PDF https://agriculture.canada.ca/atlas/data_donnees/cli/climateNormals/maps_cartes/en/lt_pet/ Cartes préemballés (français)PDF https://agriculture.canada.ca/atlas/data_donnees/cli/climateNormals/maps_cartes/fr/lt_pet/

La demande en eau est habituellement mesurée par évapotranspiration, c’est-à-dire par la quantité d’eau qui serait évaporée et transpirée par les plantes. L’évapotranspiration potentielle (ETP) est la demande ou la quantité d’évaporation maximale qui se produirait si une quantité suffisante d’eau était disponible (provenant des précipitations et de l’humidité du sol). Les équations de Priestly-Taylor ont été utilisées pour estimer l’ETP quotidienne.

Ces valeurs sont calculées à l’échelle du Canada à l’aide des données historiques des stations climatiques d’ECCC ainsi que du modèle adaptatif du bilan hydrique des sols (Baier et Robertson, 1996; Baier et coll., 2000).

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial

Coordonnées

Adresse de courrier électronique: aafc.agri-geomatics-agrogeomatiques.aac@agr.gc.ca

Dossiers similaires