Métaux non ferreux – Est du Canada

Métaux non ferreux – Est du Canada La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une planche composée de quatre cartes condensées montrant les mines, les affineries, les fonderies et les usines de réduction de métaux non ferreux de l’Est canadien, qui, en 1955, produisaient ou étaient sur le point de produire. Étant donné que les chiffres de production des diverses mines ne sont pas disponibles, on s’est efforcé de donner une idée de l’importance relative de chacune des installations en indiquant leur capacité de traitement des minerais. Les industries métallurgiques associées à l’exploitation minière de métaux non ferreux transforment en métal, au Canada, la plus grande partie des minerais extraits, à quelques exceptions près. Il ne se produit pas de lithium métallique au pays; le produit de la mine au Québec est expédié à l’état de concentré de spodumène; de même, le molybdène est expédié à l’état de concentré de molybdène. Du titane métallique a été produit, surtout à titre d’essai, mais la majeure partie du titane est exportée, sous forme de dioxyde de titane à l’intention des fabricants de pigments. La carte nationale intitulée « Main-d’œuvre des mines et des carrières » comprend les contremaîtres, les manœuvres, les ouvriers d’usine, les bocardeurs, les boiseurs et autres personnes employées à l’exploitation minière des métaux ainsi que des minerais et des charbons industriels, du pétrole brut et du gaz naturel, des carrières, des sablières et des gravières et la transformation des minéraux, du gaz et du pétrole. Le carton du bassin de Sudbury, a été choisi parce qu’il représentait l’un des gîtes miniers les plus connus au monde et, en outre, pendant de nombreuses années, a été la principale source de nickel du globe. Ces cartes sont accompagnées d’un jeu de diagrammes à secteurs montrant la production en pourcentage des métaux non ferreux, par province et par territoire, en 1955. 2022-03-14 Ressources naturelles Canada geoinfo@nrcan.gc.ca Économie et industrieFormatNature et environnementSciences et technologiecarte géologiquegéologieindustrie minièreindustrie primaireminerai Télécharger le fichier en format JPG Anglais via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_3_ed/eng/economic/resourceindustries/073.jpg Télécharger le fichier en format PDF Anglais via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_3_ed/eng/economic/resourceindustries/073.pdf Télécharger le fichier en format JPG français via HTTPJPG https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_3_ed/fra/economic/resourceindustries/073.jpg Télécharger le fichier en format PDF français via HTTPPDF https://ftp.geogratis.gc.ca/pub/nrcan_rncan/raster/atlas_3_ed/fra/economic/resourceindustries/073.pdf

La 3e édition de l’Atlas du Canada (1957) contient une planche composée de quatre cartes condensées montrant les mines, les affineries, les fonderies et les usines de réduction de métaux non ferreux de l’Est canadien, qui, en 1955, produisaient ou étaient sur le point de produire. Étant donné que les chiffres de production des diverses mines ne sont pas disponibles, on s’est efforcé de donner une idée de l’importance relative de chacune des installations en indiquant leur capacité de traitement des minerais. Les industries métallurgiques associées à l’exploitation minière de métaux non ferreux transforment en métal, au Canada, la plus grande partie des minerais extraits, à quelques exceptions près. Il ne se produit pas de lithium métallique au pays; le produit de la mine au Québec est expédié à l’état de concentré de spodumène; de même, le molybdène est expédié à l’état de concentré de molybdène. Du titane métallique a été produit, surtout à titre d’essai, mais la majeure partie du titane est exportée, sous forme de dioxyde de titane à l’intention des fabricants de pigments. La carte nationale intitulée « Main-d’œuvre des mines et des carrières » comprend les contremaîtres, les manœuvres, les ouvriers d’usine, les bocardeurs, les boiseurs et autres personnes employées à l’exploitation minière des métaux ainsi que des minerais et des charbons industriels, du pétrole brut et du gaz naturel, des carrières, des sablières et des gravières et la transformation des minéraux, du gaz et du pétrole. Le carton du bassin de Sudbury, a été choisi parce qu’il représentait l’un des gîtes miniers les plus connus au monde et, en outre, pendant de nombreuses années, a été la principale source de nickel du globe. Ces cartes sont accompagnées d’un jeu de diagrammes à secteurs montrant la production en pourcentage des métaux non ferreux, par province et par territoire, en 1955.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires