Étude sur les Jeux panaméricains 2015

Étude sur les Jeux panaméricains 2015 On a mesuré systématiquement la qualité de l’air dans la région d’étude de Toronto durant les Jeux panaméricains de 2015 (du 14 au 29 juillet). Les mesures ont été prises au moyen du laboratoire mobile CRUISER (Canadian Regional and Urban Investigation System for Environmental Research, ou véhicule canadien de recherche régionale et urbaine en environnement) pour déterminer les sources d’émissions à des fins de caractérisation et d’élaboration d’un inventaire d’émissions. On a mesuré plusieurs gaz à l’état de traces (NOx, SO2, CO, composés organiques volatils, CO2, CH4 et carbone noir), des produits toxiques atmosphériques (H2S et composés aromatiques), des particules atmosphériques, la composition des particules et les paramètres météorologiques. De plus, la campagne a été conçue pour couvrir systématiquement plusieurs fois 18 sous-régions autour et à l’intérieur de la région du Grand Toronto afin de tenir compte de différents contextes d’exposition, tels que la circulation routière, les secteurs industriels, résidentiels, commerciaux, etc. Ces données visent à fournir un bon échantillon des mesures nécessaires pour l’élaboration du modèle de la qualité de l’air atmosphérique. 2021-07-30 Environnement et Changement climatique Canada open-ouvert@tbs-sct.gc.ca Nature et environnementQualité de l'airairqualité de l’airobservation atmosphériqueNAtChemréseaux et études contributeursÉtude sur les jeux panaméricains 2015 Voir le Dépôt de données d'ECCC (Anglais)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/air/monitor/special-studies-of-atmospheric-gases-particles-and-precipitation-chemistry/pan-am-2015-study/ Voir le Dépôt de données d'ECCC (Français)HTML https://data-donnees.ec.gc.ca/data/air/monitor/special-studies-of-atmospheric-gases-particles-and-precipitation-chemistry/pan-am-2015-study/?lang=fr

On a mesuré systématiquement la qualité de l’air dans la région d’étude de Toronto durant les Jeux panaméricains de 2015 (du 14 au 29 juillet). Les mesures ont été prises au moyen du laboratoire mobile CRUISER (Canadian Regional and Urban Investigation System for Environmental Research, ou véhicule canadien de recherche régionale et urbaine en environnement) pour déterminer les sources d’émissions à des fins de caractérisation et d’élaboration d’un inventaire d’émissions. On a mesuré plusieurs gaz à l’état de traces (NOx, SO2, CO, composés organiques volatils, CO2, CH4 et carbone noir), des produits toxiques atmosphériques (H2S et composés aromatiques), des particules atmosphériques, la composition des particules et les paramètres météorologiques. De plus, la campagne a été conçue pour couvrir systématiquement plusieurs fois 18 sous-régions autour et à l’intérieur de la région du Grand Toronto afin de tenir compte de différents contextes d’exposition, tels que la circulation routière, les secteurs industriels, résidentiels, commerciaux, etc. Ces données visent à fournir un bon échantillon des mesures nécessaires pour l’élaboration du modèle de la qualité de l’air atmosphérique.

Données et ressources

Renseignements géographiques

Élément spatial
Dossiers similaires